Consultation de sites terroristes : un sénateur propose un délit

11 octobre 2012 à 18h18
0
Le sénateur UMP Jean-Jacques Hyest a déposé un amendement visant à condamner la consultation de sites de nature terroriste. Il demande à ce que le code pénal soit modifié afin de punir de 2 ans de prison et de 30 000 euros d'amende « le fait de consulter de façon habituelle des sites mettant à disposition des messages provoquant directement à des actes de terrorisme ».

00FA000001864292-photo-l-h-micycle-du-s-nat.jpg
Le sénateur Hyest vient de demander à ce que l'article 421-2-3 du code pénal soit amendé afin qu'il prenne en compte la consultation de sites faisant l'apologie du terrorisme. L'information relevée par Alexandre Archambault, responsable des affaires réglementaires chez Iliad/Free précise qu'il s'agit donc de créer un nouveau délit de consultation de sites internet terroristes « à l'instar de ce qui est déjà prévu par l'article 227-23 en matière de consultation habituelle de sites pédopornographiques ».

Selon sa proposition, « est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende le fait de consulter de façon habituelle un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, soit provoquant directement à des actes de terrorisme, soit faisant l'apologie de ces actes lorsque, à cette fin, ces messages comportent des images montrant la commission d'actes de terrorisme consistant en des atteintes volontaires à la vie. »

Un tel projet avait été proposé par Nicolas Sarkozy suite aux meurtres perpétrés à Toulouse et Montauban ainsi qu'à l'action des forces du RAID contre Mohamed Merah. En mars dernier, le Président avait alors formulé la proposition selon laquelle : « Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement ». Cela signifie donc qu'un internaute pourrait être accusé d'avoir une conduite contraire au bon fonctionnement de la société, s'il consulte régulièrement ce type de portails.

Par contre, le sénateur ne définit pas la fréquence condamnable de ce type de consultation (il évoque simplement le caractère habituel). Il ne précise pas non plus comment pourront être récupérés les logs de connexion certifiant qu'une personne aura effectivement consulté régulièrement ce type de sites.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top