Timejust : un plugin Google Agenda pour optimiser les temps de trajets

19 juin 2012 à 10h39
0
012C000005248578-photo-timejust.jpg
Xavier Campenon, chef de projet sur Timejust
Organiser et optimiser ses trajets entre deux rendez-vous en se basant sur l'agenda de l'utilisateur, tel est la mission de Timejust, un « gadget » qui s'ajoute au calendrier Google et qui gère plusieurs modes de transport. Disponible en bêta publique, le service va prochainement se développer davantage.

Timejust est une start-up française qui existe depuis environ un an : son service éponyme est quant à lui disponible depuis quelques mois pour les utilisateurs du calendrier Google - Google Agenda. Une fois installé, le plugin peut analyser les trajets et leurs durées entre deux rendez-vous inscrits dans le calendrier, le tout dans une interface très simplifiée : la version bêta de Timejust prend en charge les trajets en voiture et à pieds partout dans le monde, mais se limite actuellement à Paris pour les transports en commun.

Et pour cette dernière possibilité, les développeurs ont dû ruser : « La RATP refuse actuellement l'accès à ses données » nous a expliqué Xavier Campenon, le chef du projet, à Futur en Seine. De fait, Timejust a dû s'associer à une autre start-up, Isokron, pour travailler sur l'aspect transports en commun : l'entreprise possède un outil nommé Locomote, qui dispose de sa propre base de données métro, bus et vélo. C'est cet outil qu'exploite aujourd'hui Timejust.

00C8000005248580-photo-timejust1.jpg

Actuellement en phase de rodage, Timejust évoluera prochainement sous la forme d'applications iOS et Android, et devrait également inclure plus de choix en matière de planifications de trajets, comme le train ou l'avion.

La start-up insiste également sur le fait que l'intérêt d'un tel service ne se limite pas au simple aspect « trajet isolé », mais peut aussi contribuer à des projets participatifs : à ce titre, Timejust présentait à Futur en Seine un projet baptisé Ange Gardien, tournant autour du covoiturage et du trajet assisté, notamment pour les personnes ayant du mal à circuler seules, que ce soit en voiture ou dans les transports en commun. « Ange Gardien analyse les calendriers électroniques de volontaires, anticipe leurs déplacements, et désigne l'accompagnateur rêvé qui n'aura qu'un petit détour à faire pour rendre service à une personne qui en a besoin » explique l'entreprise.

Un projet développé encore une fois avec Isokron, qui contribue à optimiser les trajets des volontaires. Ange Gardien n'en est pour l'instant qu'au stade de concept, puisqu'il n'est pas disponible en ligne et se basait, pour la démonstration, sur une base de données imaginaire, et limitée à Paris : il n'en reste pas moins plutôt ingénieux et pourrait s'avérer très utile, à condition que le nombre de volontaires partageant leur calendrier soit suffisant pour dynamiser cette communauté basée sur l'entraide.



Des informations sur le projet Ange Gardien ainsi que l'accès à la bêta de Timejust sont disponibles sur le site de la société.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top