Le Conseil de l'Europe souhaite mieux protéger les internautes

26 novembre 2010 à 12h40
0
Le Conseil de l'Europe regroupe 47 pays membres allant d'Etats européens mais aussi de l'ancien bloc de l'Est. De même, certains pays comme les Etats-Unis, le Japon ou le Mexique sont des membres observateurs. Son rôle est alors de « favoriser en Europe un espace démocratique et juridique commun, autour de la protection de l'individu ».

00A0000003131928-photo-conseil-de-l-europe.jpg
Le Conseil vient de recommander à ses membres d'adopter des normes minimales de protection de la vie privée. Ce texte propose de réglementer les activités des internautes afin de mieux les protéger.

Autre point d'actualité, l'organisation souhaite « garantir une protection effective des droits lorsque d'énormes quantités de données sont issues de recherches sur internet, sur l'utilisation d'un téléphone portable ou sur les habitudes de consommation ». Le but de la manœuvre est donc d'éviter que des profils d'internautes ne soient utilisés à leurs dépends en matière d'emploi ou de placement bancaire, par exemple.

Si ces incitations vont dans le sens d'une meilleure compréhension par les internautes, il faut tout de même noter que les observations du Conseil de l'Europe n'ont aucun pourvoir normatif ni contraignant. Chaque Etat peut donc considérer ces avancées comme de simples déclarations d'intention...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top