Triche au bac : des détecteurs de téléphones portables cette année

15 juin 2012 à 11h07
0
Cette année la lutte contre la fraude au baccalauréat se met enfin à jour. Le ministère de l'éducation aura effectivement recours à des détecteurs d'utilisation de téléphones portables.

L'année dernière, le ministre de l'éducation précédent, Luc Chatel, avait promis un durcissement de la lutte contre la fraude, suite à la fuite d'un des exercices de l'épreuve de mathématiques du baccalauréat scientifique (bac S) sur Internet. L'exercice n'avait par conséquent pas été pris en compte. Des 650 000 candidats de 2011, 400 avaient été suspectés et 250 sanctionnés, la plupart avec sursis.

0190000004344848-photo-les-sous-dou-s-passent-le-bac.jpg

Depuis le gouvernement a changé, la volonté de réduire la fraude est restée, mais les méthodes ont changé. La veille sur Internet, proposée par le précédent ministre pour prévenir les fuites, a ainsi été abandonnée. La confidentialité entourant les sujets et les imprimeries a néanmoins été renforcée.

Une détection mais pas de brouillage

Le ministère de l'éducation a donc annoncé mercredi lors d'une conférence de presse « la mise en place aléatoire d'outils de détection de téléphones portables et autres appareils de transmission », dans des proportions et selon des modalités qui n'ont pas été communiquées, mais pour un coût « modeste ». C'est vraisemblablement l'émission d'ondes cellulaires (GSM) qui sera détectée, issues de toutes sortes d'équipements 3G, sans qu'on sache comment l'émetteur sera localisé.

Les inévitables oublis d'extinction de portables risquent quoi qu'il en soit de nuire à la procédure, et le Wi-Fi ne semble pas concerné. Le brouillage pur et simple quant à lui n'a jamais été envisagé en raison de son illégalité, il est réservé aux militaires et strictement encadré.

L'année dernière les téléphones portables, impliqués dans un nombre grandissant de fraudes, avaient déjà fait l'objet d'une attention particulière de la part des surveillants, mais c'est la première année qu'un dispositif technique est mis en place.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top