Vos ampoules connectées disent beaucoup de votre vie à Google et Amazon

13 février 2019 à 15h00
0
Ampoule connectée

Le fonctionnement de nos appareils connectés reliés aux assistants des deux géants du web peut apporter de nombreuses informations sur les habitudes quotidiennes. Certains acteurs de la domotique s'en inquiètent publiquement.

Des accessoires utiles pour l'utilisateur comme pour les GAFA

Les ampoules connectées font partie des objets les plus utilisés dans les foyers. Elles permettent de moduler la lumière et l'ambiance dans sa maison, et s'éteignent et s'allument à la voix grâce aux assistants connectés comme Google Assistant ou Amazon Alexa.

Les géants du web ont toujours récupéré des informations sur l'utilisation de ces accessoires, c'est d'ailleurs le cœur de leur business que de collecter et d'utiliser les données utilisateur. Mais les fabricants d'appareils domotiques et connectés commencent à s'inquiéter des demandes d'informations de plus en plus importantes exigées par Google ou Amazon.

Amazon ou Google demandent désormais à savoir en continu si les ampoules de la maison sont allumées ou éteintes, peu importe que vous ayez utilisé leurs services pour les commander ou non. Les téléviseurs équipés d'un assistant doivent indiquer les chaines regardées. Les serrures intelligentes également sont mises à contribution et doivent indiquer en permanence leur état de fonctionnement.

Des informations précieuses pour comprendre les habitudes quotidiennes

« Vous pouvez apprendre les comportements d'un ménage en fonction de leurs habitudes », explique Brad Russell, qui suit les produits domotiques pour le cabinet de recherche Parks Associates Inc. « L'occupation est l'une des choses les plus importantes. Ils pourraient faire beaucoup avec ça ». La seule indication d'allumage ou d'extinction de ces ampoules connectées permet de savoir quand un utilisateur part au travail et rentre chez lui, ou quand il quitte la maison avec sa famille le week-end pour ses hobbies. Ce sont également des informations précieuses pour les annonceurs, les principaux clients d'Amazon et Google.

Ces dernières expliquent récupérer ces informations pour améliorer l'expérience utilisateur et le traitement des commandes vocales. Les conditions de collecte de ces données sont particulièrement larges et ne permettent pas aux utilisateurs de réellement savoir ce qui est intercepté par Amazon et Google et de contrôler ce partage de données.

Les accessoiristes tentent de faire changer les choses, sans succès

Les constructeurs d'accessoires connectés eux-mêmes s'inquiètent de ces flux d'informations toujours plus importants récupérés par les géants du web. Ian Crowe, directeur chez Logitech déclare à ce propos : « Faire du sur-partage pour le sur-partager n'est probablement jamais une bonne chose. Nous devrions avoir une bonne raison pour récolter ces données et nos utilisateurs doivent confirmer que c'est une bonne raison ».

Logitech, comme d'autres constructeurs, a essayé de modifier les informations transmises, préférant indiquer si la TV est allumée plutôt que d'envoyer les contenus consommés par exemple, et d'anonymiser les données personnelles. Amazon et Google ont refusé pour l'heure ces compromis et continuent d'aspirer ces données sans proposer un vrai système de contrôle.

Source : Bloomberg
22
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe
Amazon dévoile le calendrier pour recevoir ses commandes avant Noël

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top