Geeksphone se retire du marché des smartphones

10 juillet 2015 à 16h43
0
Six ans après sa création, la société espagnole Geeksphone explique qu'elle se retire du marché sur une note un peu amère.

Dans le milieu des technophiles, l'équipe de Geeksphone a su éveiller les esprits. Fondée en 2009, il s'agissait du premier constructeur de smartphones en Espagne, de la première société à proposer un smartphone Android et la première mondiale à adopter le système Firefox OS.

A l'ère des révélations d'Edward Snowden sur les pratiques de surveillance massives, Geeksphone s'est également attiré la sympathie des défenseurs de la vie privée en signant avec Silent Circle pour la production du fameux Blackphone tournant sur une version sécurisée d'Android et chiffrant chacune des communications. En cinq ans, la société a produit six terminaux, le dernier en date étant le Revolution vendu à 123 euros et permettant de jongler entre Android et Firefox OS.

Rodrigo Silva-Ramos, co-fondateur de Geeksphone, se satisfait du chemin parcouru mais reste terre-à-terre face à la situation actuelle du marché des smartphones : « Sur ce secteur il y a aujourd'hui beaucoup grand acteurs qui sont devenus ce qu'ils sont sans pour autant porter un grand intérêt pour l'innovation et sans se soucier des besoins de leurs utilisateurs », affirme-t-il ainsi sur un message publié au sein des forums officiels.

0000014007118954-photo-geeksphone-revolution.jpg
0000014007118952-photo-geeksphone-revolution.jpg


La société explique que dans ce contexte, elle ne peut maintenir sa philosophie de développement visant à être proche des consommateurs. Toutefois, Geekphone explique qu'elle publiera certains outils en open source permettant à la communauté de continuer le déploiement de mises à jour. Notons en revanche que certains composants découlent de partenariats confidentiels et ne seront pas disponibles en open source.

Les ingénieurs de Geeksphone seront transférés vers la société partenaire Silent Circle mais le support technique des terminaux sera toujours assuré. Le co-fondatrice María Alzola quitte la société tandis que Rodrigo Silva-Ramos, également co-fondateur, a crée Geeks!Me et se tourne désormais vers la production d'objets connectés avec Angel Sánchez Díaz.

A lire également:

Redécouvrez le Blackphone présenté par Rodrigo Silva-Ramos au Mobile World Congress 2014 :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top