Munic : un GPS-assistant d'aide à la conduite connecté et 4-en-1

Par
Le 04 décembre 2012
 0
Le marché des assistants d'aide à la conduite a récemment accueilli un nouveau venu, dénommé « Munic », pour « multitude de services dans un terminal unique », qui se démarque sur ce marché en se présentant comme un produit quatre-en-un.

0140000005590603-photo-mobile-devices-munic.jpg

Mobile Devices est un fournisseur de services et de produits pour l'automobile destinés aux professionnels. Le Munic est son premier produit destiné aux particuliers.

Plus qu'un Coyote, qu'un Inforad Smart ou qu'un Wikango Max, le Munic concurrence le Parrot Asteroid Mini, si ce n'est qu'il intègre sa propre connectivité cellulaire et fonctionne donc sur abonnement.

Par rapport à un smartphone, le Munic promet effectivement lui aussi « une meilleure intégration des services les plus indispensables aux conducteurs ». Il repose pour ce faire sur son propre système d'exploitation baptisé Morpheus, et non sur Android, et intègre en l'occurrence :
  • un avertisseur de zones de danger et de zones à risque (anciennement appelé avertisseur de radars) reposant sur la communauté Avertinoo (abonnement inclus)
  • une solution de guidage embarquant la cartographique d'Europe de l'Ouest de Navteq (Nokia) et offrant guidage sur voie et information trafic
  • une connectivité Bluetooth et un émetteur FM, pour servir de relais entre un téléphone mobile et l'autoradio
  • un « bouquet de services » comprenant la météo, les PagesJaunes, une solution pour le carburant et une autre pour les parkings, en plus d'une boutique d'applications
L'interface a été conçue pour demander un minimum d'attention de la part du conducteur (homogénéité, clarté) et le boîtier dispose de cinq boutons physiques facilitant l'accès aux fonctions principales.

05590607-photo-mobile-devices-munic.jpg

L'ensemble repose sur un boîtier compact (100 x 63 x 14 mm), arborant un écran HVGA (480 x 320 pixels) de 3,5 pouces, qui est malheureusement tactile résistif, et abritant une puce ARM 11 cadencée à 664 MHz, 128 Mo de mémoire vive et 4 Go de mémoire interne, extensible par le biais d'un logement microSD. Il dispose également d'un récepteur GPS Sirf Atlas V et d'un modem GPRS, ni Edge ni 3G, comme la plupart des produits intégrant leur propre connectivité cellulaire. Une configuration modeste mais qui peut suffire à un système d'exploitation dédié.

Le « Munic » sera commercialisé courant décembre au prix public de 250 euros avec 3 mois d'abonnement, ou de 260 euros directement auprès du fabricant. Au-delà, l'abonnement est facturé 6 euros/mois. Il sera vendu sur le site Internet du produit mais aussi dans le réseau de distribution Norauto.

01e0000005590605-photo-mobile-devices-munic.jpg


Avertisseur de radar : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top