L'Europe lance un satellite pour le haut débit

29 novembre 2010 à 09h10
0
L'ESA salue le décollage réussi de la fusée Ariane 5. Le satellite Hylas-1 a bien été placé sur son orbite de transfert par le lanceur qui a décollé du Port spatial de l'Europe en Guyane.

00FA000002696904-photo-ariane-jpg.jpg
Comme nous l'expliquions, Hylas-1 doit faire « la démonstration de technologies avancées dans le domaine du haut débit et offrira des services innovants à large bande avec une couverture européenne ». L'ESA a donc expliqué qu'elle comptait, au cours des 24 prochains mois, mener deux initiatives similaires en partenariat avec les opérateurs de satellites Inmarsat et Hispasat en vue de développer le haut débit.

Dans la foulée, l'Agence spatiale européenne a également annoncé a rappelé que les ministres chargés de l'espace des Etats membres de l'Europe souhaitaient rappeler l'importance des programmes Galileo et GMES (Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité).

Pour rappel, le projet Galileo est une étape stratégique pour l'indépendance numérique de l'Europe puisqu'il vise à remplacer le GPS à l'intérieur du territoire communautaire. L'initiative demeure donc une des priorités de l'Europe dans le spatial.

Les ministres chargés des projets spatiaux ont aussi reconnu « la nécessité d'œuvrer à la mise en place d'une capacité de surveillance de l'espace ». Pour cela, ils ont convenu qu'il était nécessaire de parler d'une seule voix.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top