Transformer le dioxyde de carbone en charbon : des chercheurs l’ont fait

le 02 mars 2019
 0
usine fumée.jpg

Une équipe de chercheurs de l'université de Melbourne est parvenue à retransformer du CO2 en charbon solide. Une percée scientifique majeure dans la lutte des gaz à effet de serre

Et si le charbon devenait une nouvelle énergie renouvelable ? C'est l'idée folle qui pourrait voir le jour derrière les travaux de l'équipe de recherche du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT). Publiée dans la revue scientifique Nature Communications, leur recherche vise à convertir le CO2 en particules solides de carbone. Une alternative « sûre et permanente » pour lutter contre les gaz à effet de serre.

Transformer le CO2 en charbon, même à température ambiante


La révolution de cette alternative réside surtout dans son accessibilité. Jusqu'ici, « le CO2 n'avait été transformé en solide qu'à des températures extrêmement élevées, ce qui rendait l'opération non viable sur le plan industriel », explique Torben Daeneke, ingénieur du projet.

Ce nouveau procédé permet de transformer le gaz en particules solides à température ambiante. Le principe est que le CO2 est d'abord dissout dans un électrolyte et dans un métal liquide, avant d'être converti en carbone solide par un courant électrique. Résultat : le dioxyde de carbone se transforme lentement en « flocons » noirs qui se détachent naturellement de la surface du métal liquide, produisant ainsi du charbon en continu.

Rembobiner l'horloge des émissions carbonées


Cette percée scientifique pourrait offrir une nouvelle voie au charbon en devenant une énergie « renouvelable ». « Bien que nous ne puissions pas littéralement remonter le temps, reconvertir le dioxyde de carbone en charbon et l'enfouir dans le sol, c'est un peu comme rembobiner l'horloge des émissions », affirme Torben Daeneke.

Cette technologie pourrait d'abord s'appliquer localement dans des usines voire, dans un second temps, à l'atmosphère lui-même. En attendant, le carbone solide produit pourra servir de supercondensateur ou de carburant synthétique pour l'industrie, dont leurs émissions en CO2 seront à leur tour retransformés, encore et encore.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Windows 10 : Microsoft met à jour sa liste de processeurs
Les iPhone 2020 seraient pourvus de modems 5G provenant de chez Qualcomm... et Samsung
#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
scroll top