Test Cannondale Trail Neo 2 : un vélo électrique à l'efficacité redoutable

David Nogueira
Spécialiste automobile
08 novembre 2021 à 16h12
31
Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Qu’il aurait été bon de pouvoir tester un tel vélo à assistance électrique en pleine montagne ! Cela n’a pas été possible pour nous, mais nous avons tout de même pu en profiter à l'occasion de virées en forêt. Conception, performances du moteur, intelligence des modes ou encore fonctions de l’ordinateur de bord : ce Cannondale Trail Neo 2 ne laisse pas indifférent… et son prix non plus.

Cannondale Trail Neo
  • Les performances globales
  • La qualité de fabrication
  • La console Bosch Nyon
  • La compatibilité avec l'application Komoot
  • Le prix élevé
  • La selle un peu raide
  • L'extraction de la batterie un peu capricieuse

Mise à jour du 08/11/21

Une erreur s'est glissée dans cet article concernant le prix de ce Cannondale Trail Neo 2. Le tarif initialement communiqué de 4550 euros n'était pas le bon. Ce vélo à assistance électrique tel qu'il était équipé coûte 3500 euros, hors console Bosch Nyon pour laquelle il faut compter ensuite 350 euros de plus en option. Au final, on parle ici d'un VTT à assistance électrique à 3850 euros environ.

Outre la forme du cadre et la qualité de l'équipement « apparent » (selle, amortisseurs, freins, éclairages, etc.), les caractéristiques du moteur électrique et de la batterie d'un vélo électrique peuvent faire une différence considérable, surtout sur un VTT. Sitôt qu'on envisage de s’offrir des sensations en forêt ou en montage, il n’est plus question de se tromper sur les performances de sa monture.

Il faut savoir que Bosch impose aux constructeurs de VAE d'exploiter des packs moteur/batterie/contrôleur pour maîtriser toute la chaîne de puissance et les performances associées. Ce modèle est donc équipé d'un moteur Bosch Performance Line CX de 250 Watts, couplé à une batterie (Powertube 500) Lithium-Ion de 500 Wh. En route !

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Cannondale Trail Neo : prix


Nous avons testé ce Cannondale Trail Neo dans une configuration légèrement modifiée par les équipes de Bosch (c’est d’ailleurs ce qui justifie ici ce test d’un modèle, qui date un peu) : en lieu et place de la console Bosch Kiox livrée en série, notre modèle a été équipé de la solution Nyon. Un ordinateur de bord complet et efficace embarque notamment des fonctions GPS assurées par la surcouche logicielle Komoot. Cette évolution a un prix, puisqu'elle fait grimper la facture de 350€ pour venir fixer le tarif du Cannondale Trail Neo à 3499 €.

Une conception aux petits oignons

En matière de look, il y a évidemment plus impressionnant que ce Trail Neo, qui joue plutôt sur la qualité d’une intégration soignée de la partie électrique. Ceux qui souhaitent rester discrets sur le fait de rouler en électrique apprécieront, d'autant plus que cette intégration est très homogène et ne fait ressentir aucun déséquilibre en raison d'une masse déportée.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

L'imposante batterie de 500 Wh est parfaitement intégrée dans la partie basse du tube diagonal. Protégée par un carter en plastique, elle reste amovible grâce à un système de verrouillage par clé. Un atout pour la recharge à domicile.

Le moteur Performance Line CX est idéalement placé au niveau du pédalier et contribue lui aussi à la bonne répartition des masses. C'est ainsi, placé entre les manivelles, qu'il est aussi le plus précis et le plus réactif.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

La fourche RockShox Judy Gold 100 mm (51 mm offset) constitue un choix judicieux sur ce modèle. Réputée pour son rapport qualité/prix, elle offre un bon débattement et la tenue de route comme le confort sont optimisés par la possibilité d'ajuster l'amorti via une pompe haute pression.

Il est évidemment possible de verrouiller la fourche manuellement, mais pas question, sur ce modèle, de trouver une commande sur le guidon : il faudra se pencher.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Notre modèle de test était équipé d'une selle SQ Lab 60X Ergowave, dont le confort peut se révéler discutable sur les trajets de plusieurs heures. Heureusement, les virées à VTT sont souvent ponctuées de descentes, debout sur les pédales.

Les poignées sont elles aussi de manufacture SQ Lab, des 70X et offrent une excellente adhérence dans toutes les situations que nous avons pu tester. Ici, on ne trouve pas de « repose poignée » mais une sorte d'épaisseur supplémentaire pour accueillir plus confortablement l'extérieur de la main.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Manettes, dérailleurs et casette sont d'origine Shimano Deore M4100 offrant 10 vitesses, et (vous ne serez pas surpris) l'ensemble est d'une précision et d'une réactivité redoutable. A aucun moment le changement de braquet ne s'est fait attendre. Un ensemble d'autant plus redoutable que nous n'avons pas noté non plus de lenteurs ou décrochages de la part du moteur électrique lors des changements de vitesse.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Nous n'avons rien à signaler non plus du côté du système de freinage hydraulique Shimano MT200, couplé à un disque de 180 mm à l'avant et à l'arrière. Le mordant comme la progressivité sont tout à fait satisfaisants.
Les plus téméraires, ceux qui s'exposent à quelques chutes sérieuses, pourraient craindre un manque de robustesse de ce système. Nous n'avons pas eu l'opportunité d'éprouver la chose, même si elle nous semble bonne.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Mettons de côté les stickers « e powered by Bosch » assez peu esthétiques. Ceux-ci ont été ajoutés par Bosch et ne seront pas présent sur le modèle que vous acheterez. De fait, le design de ce Cannondale Trail Neo est très plaisant.
Les finitions sont soignées, même si les cordons de soudures restent imposants (sans doute pour des raisons de robustesse), avec des mécanismes de passage de câble dans le cadre vraiment bienvenus.

Zoom sur le moteur Bosch Performance Line CX

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Bosch
Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Bosch


Intéressons-nous d'un peu plus près à l’organe majeur de ce Cannondale Trail Neo : le moteur Bosch Performance Line CX. Une référence dont vous avez forcément entendu parler, puisqu'il domine le marché avec d’autres solutions rivales telles que la motorisation Shimano EP8. Mais là où Shimano laisse libre choix aux constructeurs de choisir la batterie, Bosch propose une solution tout-en-un répondant de A à Z au cahier des charges et aux performances annoncées pour le moteur.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Quoi qu’il en soit, cette seconde génération du moteur VTT Performance Line CX représente une évolution importante sur celui de première génération, puisque ce moteur pédalier est plus léger de un kilo et son volume est divisé par deux. Sur notre VTT, sa vitesse d’assistance maximale est limitée à 25 km/h - mais c'est ce même moteur qui équipe des speed bikes dont l’assistance peut atteindre les 45 km/h, et les vélos Cargo pouvant tracter des charges lourdes.

Selon Guillaume Heinrich, de la société Bosch, ces moteurs peuvent encaisser de considérables efforts et produire beaucoup de couple. Il rappelle par ailleurs que les premiers moteurs pour VAE étaient en fait des moteurs de direction assistée issue de l’automobile et les batteries issues de la division outillage de Bosch. Toutefois, depuis 2020, les moteurs de la gamme CX sont développés à 100% pour les VAE.

C’est ce qui permet à Bosch de proposer sur son site internet un outil précieux en la forme d'un « simulateur d’autonomie » qui prend en compte tous les paramètres. L’onglet « Cycliste » mentionne ainsi le poids total roulant et la votre fréquence de pédalage, tandis que l'onglet « E-bike » permet d'indiquer le moteur (à choisir parmi toute la gamme Bosch), le modèle de batterie, le type de vélo, le profil de pneu et la transmission.

Cannondale Trail Neo © Bosch
Bosch

Enfin, l'onglet « Environnement » permet d’ajuster les paramètres d’autonomie en fonction d'autres données telles que la météo, le type de terrain et la nature du sol. Bosch a même prévu une option pour choisir la fréquence des démarrages, source de consommation. Après avoir renseigné toutes ces informations, l’autonomie vous est indiquée pour chacun des modes Eco, Tour, eMTB et Turbo. Naturellement, il n'est pas dit que vous ayez toutes ces informations à fournir en amont d'un achat ou à la préparation d'une sortie, mais ce simulateur apporte un plus très intéressant.

Cannondale Trail Neo © Bosch


A noter que le mode Eco fournit environ 50% d’assistance, le mode Tour 140 % d’assistance, le mode Sport environ 200% et le mode Turbo jusqu’à 340%. Le mode eMTB varie sur cette plage dynamique en analysant en permanence votre comportement. Enfin, Bosh indique que le moteur peut développer une puissance en pic de 600 watts pendant de longues montées, à condition toutefois que le cycliste fournisse au moins 200 watts. Mais le cas échéant, vous développez une puissance cumulée digne d’un coureur du Tour de France.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Bosch Nyon : une console perfectionnée très agréable à utiliser


L’essai de ce Cannondale Trail Neo était aussi l’occasion de tester la console Bosch Nyon. En effet, si le vélo est normalement livré avec l’ordinateur de bord Kiox, nous avons souhaité nous faire une idée des fonctions de la version plus haut de gamme.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Force est de constater que l’ensemble est une belle réussite, non seulement d’un point de vue de l’ergonomie, mais aussi du côté des fonctions. La principale amélioration apportée par la console Nyon concerne la partie GPS : l’écran affiche un véritable fond de carte (d’origine Open Street Map) dans laquelle il est naturellement possible de zoomer et de suivre un itinéraire.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira

L'itinéraire peut être renseigné en amont de façon claire et rapide en indiquant tout simplement une destination, ou en important dans la mémoire de la console un tracé au format GPX pour vos randonnées nature . C'est là qu’entre en jeu la célèbre communauté Komoot.

Cannondale Trail Neo © Komoot


Il s’agit d'un service en ligne, accessible via un navigateur web ou son application mobile , grâce à laquelle les membres peuvent se partager des itinéraires en tout genre. Chemin, route, piste cyclable ou encore trail : l’appli propose de découvrir des virées adaptées aux envies, au type de vélo et aux capacités physiques.

Cannondale Trail Neo © Komoot

Une fois l’itinéraire importé dans la console, vous n’avez plus qu'à suivre les indications de guidage à l’écran. La localisation GPS se révèle assez précise, y compris dans les petits chemins de forêt. Cependant nous avons essentiellement roulé en région parisienne, où la réception GPS est impeccable : une interrogation demeure sur les sentiers où celle-ci pourrait être moins bonne.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira

En outre, l'application communique avec l'électronique du vélo, ce qui lui permet d'être informée en temps réel de l'autonomie restante estimée et d'indiquer au conducteur la possibilité (ou non) de finir le parcours programmé. Vous pourrez ainsi savoir s’il faut économiser l’assistance ou, au contraire, si vous pouvez la solliciter un peu plus.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Nous avons beaucoup aimé cette console et ses fonctionnalités. La réactivité de l'écran n'est pas exemplaire, surtout si vous portez des gants (il faut des modèles compatibles avec les écrans tactiles), mais la possibilité de personnaliser différentes « tuiles » permet de s'en remettre, pour l'essentiel, aux boutons de commande facilement accessibles par le pouce gauche.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Une monture très agréable à utiliser

Au-delà de ce bilan technologique positif, il est temps de faire le point sur les performances de l’ensemble… et il nous faut bien avouer que nous avons passé de bons moments à son guidon. Offrant une position confortable et plutôt redressée pour la route, il sait se montrer polyvalent une fois les sentiers de forêt atteints.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Son poids d'environ 20 kg (le cadre est en aluminium) ne nous a jamais posé de problème en raison de ce que nous appellerons l’intelligence du moteur. Grâce à son capteur de couple (intégré entre les deux manivelles) et son capteur d’inclinaison, la solution Performance Line CX sait en permanence répondre à vos attentes en fonction de vos besoins. Si vous poussez fort sur les jambes, le moteur répondra par un couple (de 85 Nm maximum, selon Bosch) et une puissance instantanés. A l’inverse, si vous adoptez une cadence de pédalage plutôt régulière et tranquille, la puissance délivrée sera douce et progressive jusqu’à atteindre les 25 km/h.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Nous avons surtout utilisé les modes e-MTB (electric Mountain Bike), Eco et OFF pendant nos tests. Le mode e-MTB obtient largement notre préférence dans la mesure où l’assistance réalise un ingénieux mélange entre la capacité du conducteur à fournir un effort physique et le besoin de se faire aider du moteur. Ainsi, alors que nous avions vraiment l’impression de faire du vélo et fournir des efforts, comme on pourrait le faire avec une monture beaucoup plus légère, la console nous rappelle que le moteur a lui aussi joué son rôle.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Les moins sportifs pourront eux aussi mouiller le maillot s’ils le souhaitent, et être accompagnés dans les longs trajets. Dans notre cas, les bilans tendent à montrer que sur nos itinéraires comptant parfois quelques dénivelés positifs, le moteur y était pour environ 54% de la puissance livrée contre 46% pour nos jambes en mode Eco essentiellement. Bref : si vous voulez vous faire souffrir, c’est possible. De même, si vous voulez étendre considérablement la longueur de votre boucle, c’est possible également - et c'est un vrai plaisir que de voir se lever cette barrière qu’on n’ose franchir en raison de la peur de se retrouver hors-service au milieu de nulle part.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Ce Cannondale Trail Neo nous a offert de très belles prestations. Le grip, la qualité du cadre, le large cintre, la qualité du freinage, les principaux éléments sont réunis pour se sentir en sécurité et profiter de certains tracés très sympa.

Ni la fourche, ni le cadre ne sont réellement dimensionnés pour encaisser des sauts un peu sérieux ou dévaler des escaliers comme si de rien n'était, mais la polyvalence reste vraiment très agréable. Et il ne tiendra qu’à vous de l’exploiter, quitte à activer le mode Turbo pour faire de la grimpette entre les cailloux grâce un couple instantané.

Cannondale Trail Neo © David Nogueira
Cannondale Trail Neo © David Nogueira

Enfin, si l'autonomie de la batterie varie selon un tas de paramètres différents, nous avons aisément pu rouler plus de 60 km sans craindre la panne sèche. Il faut ensuite environ 5 heures pour refaire le plein, soit en branchant l'adaptateur secteur directement au vélo, soit en ôtant la batterie du vélo.

Cannondale Trail Neo

9

Avec le Trail Neo, le constructeur Cannondale propose un vélo semi-suspendu d'une grande polyvalence et bien conçu. Sa plateforme Bosch Performance Line CX, couplée à une batterie de grande capacité, en fait un modèle particulièrement intéressant et fiable.

Les plus

  • Les performances globales
  • La qualité de fabrication
  • La console Bosch Nyon
  • La compatibilité avec l'application Komoot

Les moins

  • Le prix élevé
  • La selle un peu raide
  • L'extraction de la batterie un peu capricieuse

Performance 9

Qualité de fabrication et équipement 9

Tenue de route 9

Autonomie 9

Rapport qualité/prix 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
31
25
cpicchio
Enfin un test d’un vrai vélo sur Clubic et pas les conneries pour néo-bobos où l’on ne peut même pas retirer la batterie (ce qui est très couillon pour un vélo de ville).<br /> 4500 Euros, c‘est effectivement une grosse somme, mais on est ici dans un VTT dans l’entrée du haut de gamme, donc le prix est cohérent.
SlashDot2k19
Ouch le prix… 4550€… Clairement du loisir pour néos-bobos…
flo656
Le design et la motorisation a l’air au top. Par contre l 'équipement est tout juste milieu de gamme voir entrée de gamme, sur un vélo à 4500€ sa fait mal. Le freinage est peut être un peu juste par rapport à la concurrence qui est en 4 pitons avec des disques de 203 mm à l’avant contrairement au NEO. On peu même trouver un vtt électrique tout suspendu chez la concurrence pour le même prix avec un équipement haut de gamme.<br /> Dommage que le rapport qualité prix ne soit pas au RDV est que l’on paye cher le prestige de la marque Cannondale.
AlexScan
N’importe quoi Slash, renseigne toi sur les prix des vrais VTTAE avant de dire des bêtises…<br /> Cette été j’ai fait de la rando montagne avec un Scott Genius 920 à + de 5000€ équipé du même moteur Bosch CX line, vraiment une tuerie !<br /> Quand à ce Cannondale, pour le prix il manque la suspat arrière quand même…
SlashDot2k19
Oui tu confirmes les tarifs élitistes pour neo-bobos
sebstein
Cependant nous avons essentiellement roulé en région parisienne, où la réception GPS est impeccable : une interrogation demeure sur les sentiers où celle-ci pourrait être moins bonne.<br /> Pourquoi ? Le GPS fonctionne par satellite, du moment que le ciel est dégagé, il n’y a aucune raison que la réception soit mauvaise. Au contraire, dans une ville il y a plus d’obstruction visuelle que sur un sentier dégagé…
thekiller3
le poids du vélo ?
kast_or
Loisir pour personne ayant les moyen de mettre 4000€ dans un vélo et intéressé par cette nouvelle activité. D’ailleurs on trouve facilement des vélos de descente à ce tarif là. C’est aussi le cas pour pleins d’activité (50€ le forfait journée au ski hors matériel et logement…)<br /> Pour ma part c’est clair que je ne mettrai pas ce prix dans un vélo, mais si j’avais les moyens et habitais dans un lieu propice, pourquoi pas ?<br /> Quand on a pas le physique pour se faire 3 heures de VTT à fond j’imagine que des grosses sessions en VTTAE ça doit être franchement super sympa et dynamique tout en restant plus calme qu’une moto.<br /> Enfin bon, chacun fait comme il le sent.
xylf
Quand le velo coute plus chère qu’une petite moto ou qu’une voiture d’occasion…<br /> Je critique pas la pratique du vélo, mais les tarifs: waouh
Hulk69
Ceux qui habitent pres d’Andore peuvent avoir un Commencal au meme prix:<br /> commencal-store.com<br /> COMMENCAL 2020 | META POWER 27 + SPECIAL EDITION ROCKSHOX 2020<br />
Bombing_Basta
Mais voyons c’est bien connu de tout bon parigo que tout marche moins bien chez les pécors !
Ian
Pour le même prix un Scott strike tout suspendu apportera plus de plaisir et une finition au moins aussi belle… ou un e-aspect semi suspendu un peu moins cher.<br /> C’est pas donné du tout (et à peine moins cher en occaz) mais quand t’habites en zone de montagne quel pied
holybtn
un beau joujou pour démarrer le xc en somme, j’ai un scalpel en carbone qui a 2 ans et 3500km, aucun soucis , très bonne marque
fox-idcom
c’est clair que c’est pas donné tout de même , si je devais mettre autant de sous dans un VTT , bah c’est c… mais je regarderai avant sur un VTT «&nbsp;normal&nbsp;» car pour moi , à partir de 2500-3000 balles , on a déjà un sacré VTT plutôt haut de gamme et souvent assez léger dans cette gamme de prix.<br /> après il en faut pour tous les gouts et les envies mais 4500 balles dans VTT qui n’a même pas un cadre carbone , j’avoue que j’aurai du mal
Catstom
Pas de dérailleur électrique à ce prix ???
MattS32
fox-idcom:<br /> mais je regarderai avant sur un VTT « normal » car pour moi<br /> VTTAE et VTT, ça ne cible pas du tout les même usages. Perso j’ai un VTT classique et je loue de temps en temps un VTTAE, parce qu’avec le VTTAE je fais des parcours que je ne pourrai pas faire avec mon VTT classique.
elec
le prix est délirant ! a ce prix la vous avez chez cube un tout suspendu carbone. avec dérailleur et frein bien plus haut de gamme ! et la batterie 625 watt
Hulk69
En y regardant a 2 fois ce qui me choque le plus est l’écran:<br /> Comment mettre le vélo sur le dos (crevaison) avec cet écran énorme?<br /> Comme dit précédemment ce vélo hardtail est très mal pricé. Il devrait être 1500 euros de moins.
Voigt-Kampf
Sous les arbres d’une forêt c’est souvent pire que l’agglo. Les branches des arbres vont générer nombre d’interférences. Je pense que c’est cela qu’il voulait dire. Après évidemment qu’en milieu dégagé ce ne sera que mieux.
beubeu
Les gens choqués par le tarifs du VTT sont ceux qui ne voit que Décathlon comme étant leur vendeur favori, et qui te diront «&nbsp;on fait la même chose avec un bike à 500 balles qu’à 4k&nbsp;».<br /> Hé non <br /> C’est comme dans n’importe quel domaine, on paie l’équipement HDG voir ultra haut de gamme sur certain vélo (le dernier Intense VAE affiche 13000 eur sur sa plus haute version)<br /> J’ai roulé depuis des années sur pas mal de vélos, du bon et du moins bon, et comme avec les années j’ai pu mettre des sous de coté, j’ai pris il y a 3 ans un YT Jeffsy à 6000eur (non VAE…), la différence est dingue, on attaque en descente, on ne casse rien à chaque sortie (vous connaissez les roues voilées des vélos Décathlon hein ? les dérailleurs à régler à chaque sortie ? les pneus en papier cigarette ? les crevaisons tous les 10km? les bruits ici et là ?)…<br /> Bref il y a une énorme différence entre ceux qui achète un vélo à 4-500eur pour rouler le dimanche au bord du rhone, et ceux qui roulent pour chercher un peu de perf et plaisir sans se poser de question si il vont devoir rentrer en poussant le vélo.<br /> Et au passage, un bike à 5k, ça se revend très bien
Hulk69
Mouais en même temps cette config a un dérailleur Deore… Typiquement c’est pas du tout du haut de gamme
beubeu
Cannondal c’est comme Spé et autres marques un peu trop hypé, et surtout encore plus en VAE, ça fait toujours 500 à 1000eur de trop.<br /> Dans tous les cas, un VAE reste chère quand la partie motorisation + batterie tien la route. Ici le Bosch à très bonne réputation et impact forcément le cout total du bike.
Urleur
A ce prix là je reste sur une cross de yamaha YZ.
Palou
beubeu:<br /> Et au passage, un bike à 5k, ça se revend très bien<br /> et ça se vole aussi très bien
Steph29
Comme très bien dit plus haut en entrée de gamme il y a du décathlon, ici même si d’après certains tous les composants ne sont pas du très haut de gamme il s’agit malgré tout d’un vélo de passionné qui voudra faire un peu plus que ses muscles lui autorisent.<br /> Moi à ce prix effectivement je préfère deux vélos de moyen de gamme, un électrique et un musculaire.<br /> Chacun fait ce qu’il veut/peut de son argent c’est pas une question d’être ou non bobo (argument surfait)
louchi
C’est bien pour ceux qui doivent faire de longues distances, je pense. Perso, quand je prends mon vieux vélo décat Big RR 29 pouces bien lourd, c’est pour faire du sport.<br /> A 25 km/h en moyenne pour de la mi-route, mi-chemin, sans trop forcer, ça me fait bien transpirer, et c’est ça qui me plaît. Ca fait la sortie de 2h à plus de 1600 kcal, ça me va <br /> Chacun son truc et ses besoins. En tout cas, ce truc, jamais pour moi, je n’en aurais pas l’utilité.
Hulk69
C’est une misconception de croire que «&nbsp;les vrais&nbsp;» cyclistes n’utiliseraient jamais des ebikes…<br /> Un des problèmes du mountain bike c’est que personne n’a de fun de grimper une cote a 30% a 4km/h. Avoir une aide qui ajoute 200W a tes 200W permet d’avancer et de mordre plus de route et d’être plus aventureux dans les chemins (si on se trompe de route il n’y a pratiquement aucun problème).
MattS32
+1. D’ailleurs, l’UCI organise même un championnat du monde de VTTAE maintenant (tout pourri, car ne tirant pas vraiment parti des spécificités des VTTAE, mais ça c’est un autre débat ^^). Et je défie quiconque prétends que les participants ne sont pas des sportifs d’essayer de les suivre sur un parcours, même en leur enlevant le moteur.<br /> Hulk69:<br /> Un des problèmes du mountain bike c’est que personne n’a de fun de grimper une cote a 30% a 4km/h.<br /> +1. C’est pour ça que de temps en temps je loue un VTTAE : quand je vais me balader à basse altitude autour de chez moi, pas de souci pour le VTT classique, mais quand je vais dans le Vercors, faut que je me tape 900m de dénivelé d’entrée de jeu… J’en suis capable, mais arrivé en haut je suis rincé et je peux plus faire le trajet prévu Alors si j’en ai l’occasion, je loue un VTTAE, ça évite de devoir prendre la voiture ou le bus pour la montée.
Remoss
Tout à fait d’accord,<br /> je roule 2500km de vtt et 2500km de route par an, je roule en SPE et j’ai eu un cannondale, certes la qualité et la finition des bikes est souvent excellente, mais c’est vrai aussi qu’il y a un bon surcoût «&nbsp;purement&nbsp;» marketing, «&nbsp;à la Apple&nbsp;» !
AlexScan
Exactement beubeu, le commun des mortels ne connais pas ce milieu un peu élitiste…<br /> Après je ne dit pas que je justifie les prix aussi élevé pour des VTTAE, le plus cher que j’ai vu c’est même 14.500€ (le dernier Trek UHDG)<br /> Pour exemple ma moto électrique Zero SR/S coûte neuve 21.720€ (je l’ai payé moins cher heureusement) alors que c’est le fleuron des motos électrique avec 110ch/190Nm (un dragster le bordel), une batterie de 14.4kwh, etc etc…<br /> Donc clairement un vélo électrique ne devrait pas coûter le prix d’une moto, je suis d’accord sur ce point… après c’est le prix de la qualité dans ce milieu.<br /> Si je devais en avoir un pour faire mes trajets quotidien je prendrais surement un décathlon à 2500€, si j’étais un accro de la descente en montagne clairement je prend un Scott ou autre Trek à 5000€ minimum.
blackdoor
Dans l’échelle des valeurs , il me semble qu’il y a des produits plus perfectionnés , avec plus de matière première pour les fabriquer , plus d’ingénierie et dont proportionnellement le prix ne colle pas avec celui de ce vélo : une Dacia spring par exemple. 60 x plus de batterie, 50 x plus de matière , une direction électrique , un ESP, un clim , etc … mais «&nbsp;seulement&nbsp;» 4,4x plus cher.<br /> Cherchez l’erreur.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Mercedes Project MAYBACH : un concept déconcertant entre 4x4 et berline
La Ford Focus hybride dévoile des tarifs à partir de 29 000 euros
L'Italien Noko lance trois vélos électriques qui promettent jusqu'à 200 km d'autonomie
Pour le P.-D.G. de Stellantis, la conversion du marché automobile à l'électrique est trop rapide
En Corée du Sud, pour avoir le droit de continuer de conduire, les seniors seront invités à repasser leur permis... sur un casque VR
Tesla : le fameux volant Yoke ferait son retour dans le Cybertruck
Tesla lance un Cyberquad pour les enfants
Formule E : la nouvelle génération arrive, plus légère et beaucoup plus efficace
Tesla commercialise un
Stellantis augmente l'autonomie de plusieurs de ses citadines électriques
Haut de page