Les nouveaux Pixels Buds ne vont pas tarder, repérés dans une liste de certification Bluetooth

21 janvier 2020 à 10h00
0
Pixel Buds
© Google

En octobre dernier, à l'occasion du salon MadeByGoogle, le géant américain a notamment annoncé sa nouvelle gamme d'écouteurs Pixels Buds 2. Toutefois, l'équipement dévoilé n'était alors qu'un prototype et l'annonce manquait de détails concernant une version finale.

Une liste de certification Bluetooth publiée mardi 21 janvier affirme que ces écouteurs sont désormais certifiés, les rapprochant davantage de la commercialisation.

Compatibilité certifiée Bluetooth 5.0

La certification porte sur deux « accessoires pour téléphone portable » distincts et désignés par les intitulés « G1007 » et « G1008 ». Cela peut signifier que les Pixel Buds 2 compteront deux versions différentes, ou bien que la certification porte sur chacun des deux écouteurs (le gauche et le droit) indépendamment.


Dans tous les cas, les Pixel Buds 2 seront bien compatibles Bluetooth 5.0. Prévue par Google pour le printemps 2020, cette certification présage une annonce pour la Google I/O, qui devrait se tenir en mai.

Source : GSM Arena.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers actualités

Ce chargeur Samsung est GRATUIT avec cette offre de remboursement
Guide d'achat Noël 2022 : notre sélection d'idées cadeaux Tech' à tous les prix
Écolo et économique : le reconditionné de smartphones et d'ordinateurs explose en France
Samsung : on sait à quoi devrait ressembler le nouveau Galaxy A14
Les TV Sony sont les meilleures pour regarder la coupe du monde et on vous dit pourquoi
Black Friday : dernières heures pour profiter du meilleur stockage en ligne pCloud !
YesYes, spécialiste du reconditionné, se lance dans l'enceinte portable avec Marshall
Black Friday : un hébergement web à -80%, c’est le moment où jamais d’en profiter !
Rendez votre Mac invincible contre les virus en ligne grâce à cet antivirus !
Pornhub, Xvideos et Xnxx : blocage des sites porno, le Conseil d’État donne raison à l’ARCOM
Haut de page