Shure dévoile ses nouveaux écouteurs True Wireless audiophiles au design très allongé

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
08 novembre 2021 à 09h41
4
Shure Aonic Free
© Shure

Dire que le constructeur Shure est déjà impliqué dans le marché du True Wireless n'est pas totalement exact. En effet, ses modèles Aonic, comme les Aonic 215, sont davantage des écouteurs que l'on place sur des modules Bluetooth.

Ce constat ne pourra plus être fait avec les nouveaux Aonic Free, qui fonctionnent totalement sur le principe d'écouteurs zéro-fil avec leur boîtier de charge. Un peu plus de modernité pour Shure, mais un modèle un peu trop mystérieux pour s'en faire une idée précise.

Peu d'élégance, mais une bonne allonge

Que l'on aime ou non ce design un peu (trop ?) sobre, il est difficile de louer la compacité du produit. Les Shure Aonic Free reprennent ainsi le côté très allongé des Sony WF-1000Xm3, une forme qui n'est pas spécialement moderne (mais qui a ses avantages).

Dommage de ne pas proposer plus de coloris, car la surface très épurée du produit lui donne un côté assez froid. La face interne, quant à elle, est plus laquée.

Cette sobriété est tout aussi valable pour la boîte de charge, modèle assez imposant en plastique noir. Surtout, celle-ci n'intègre visiblement pas de charge par induction.

Shure Aonic Free
© Shure

Les Aonic Free sont annoncés comme « résistants au temps, à la sueur et aux éléments », mais le constructeur n'indique pas de certification IP particulière.

Malgré la grande surface disponible, Shure se repose sur un petit bouton (un par écouteur), placé sur la tranche supérieure, et non une zone
tactile. Ces boutons permettent d'avoir accès à la navigation et au contrôle de volume.

Si les Aonic Free sont de conception intra-auriculaire (canule qui pénètre le conduit), le constructeur a eu la bonne idée d'utiliser des embouts en mousse à mémoire de forme de la marque Comply, spécialiste de ce petit accessoire.

Bien que Shure mette en avant une technologie Sound Isolating, celle-ci n'est visiblement qu'une réduction de bruit passive optimisée, et non active en tant que telle. En revanche, un mode environnement est disponible et permet de récupérer les fréquences perdues avec l'isolation des embouts.

Tout sur le son ?

La forme paraît simple, mais le constructeur est surtout un pionnier de l'écouteur intra-auriculaire audiophile et pro (orienté scène). La partie sonore est ainsi décrite en ces termes : « Un son clair, de qualité studio, avec des basses profondes. ». Ici, c'est un transducteur dynamique de 6 mm, avec membrane mylar, qui est intégré.

Pour la connectivité, Shure intègre une puce Bluetooth 5 de chez Qualcomm, avec support des codecs SBC, AAC et AptX. Le côté audiophile du produit aurait pu mériter de pousser jusqu'au LDAC, mais ce codec reste encore balbutiant sur des True Wireless. Pour épauler cette puce, Shure intègre un « amplificateur haut de gamme », afin de rendre la meilleure qualité possible.

Shure aonic free
© Shure

Si les écouteurs peuvent fonctionner seuls, l'application consacrée ShurePlus Play permet de personnaliser les commandes, d'avoir accès à un égaliseur paramétrable et de régler le mode Environnement.

Enfin, l'autonomie du produit est annoncée à 7 heures en simple charge, et jusqu'à 21 heures en comptant le boîtier.

Sur le papier, il est donc assez difficile de se faire une idée de la qualité du produit. À 200 euros, les Shure Aonic Free sont déjà en face de sacrés adversaires.

Source : Communiqué de presse Shure

Shure Aonic Free
Shure Aonic Free
Ecouteurs sans fil
date de sortie : non disponible
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
molotofmezcal
Vu la taille et la forme s’ils possèdent un mode vibreur comme sur les smartphones, ça pourrait ouvrir un marché.
Vanilla
J’ai beau parcourir la news en long en large et en travers, nul part je ne vois la moindre information concernant la taille !!!
Ccts
On va attendre les tests. A 200 euros ce ne sera pas des haut de gamme. Shure faisant des intras à fil beaucoup plus cher avec un son très impressionnant pour la taille. J’en ai une paire depuis plus de 10 ans qui ne m’avait pas coûté très cher à l’époque mais qui tient toujours la route aujourd’hui. Côté transducteurs difficile de comparer ils peuvent en avoir 1 mais aussi jusqu’à 4 ou 5 avec des technos très différentes des autres. C’est une marque qui fait des intras depuis tres longtemps. Leur isolation phonique passive est très impressionnante sur toute la gamme et on peut se faire faire des empreintes pour ses oreilles. Ils équipent beaucoup de groupes sur scène. La passive a ses limites en avion par exemple. Ca marche moins bien que l’active. Sûrement une question de fréquences. Mais ailleurs ça marche vraiment très bien et ça peut être suffisant.
chasis_fan
une marque qui a le bon gout d’utiliser des mousses de chez Comply <br /> Ca change de tous les autres (Sony wf-1000xm3 c’est de vous que je parle notamment), ne proposant que des embouts silicones propriétaires qui isolent moins que de la mousse et qui ont plus de chance de pas bien tenir dans certains conduits auditif.<br /> Comply, on peut racheter des filtres directement chez eux pour tout en tas de modèles de casque, avec des variations type avec / sans filtre à cérumen, et la mousse isole bien et tient bien dans tout type d’oreilles.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page