Test du DJI Mavic 2 Pro : le meilleur des meilleurs des meilleurs

Stéphane Paput
Expert Drones
01 décembre 2019 à 12h01
0
La note de la rédac
Avec le Mavic 2 Pro, DJI a conforté sa domination avec une nouvelle prouesse technique, combinant portabilité, intuitivité et qualité photographique supérieure. Retour sur un modèle chimérique, dont les caractéristiques font encore trembler les genoux des constructeurs concurrents.

Fer de lance de la marque chinoise et très attendu par les fans de la gamme, le DJI Mavic 2 Pro a été lancé en Aout 2018, aux côtés du Mavic 2 Zoom, et prétend toujours au titre du plus puissant drone grand public. Commercialisé à un prix de 1499 €, ce monstre d'innovation est bardé de nouvelles technologies photographiques et de navigation. Et cette fois, la liste est à n'en plus finir : grande autonomie, capteurs omnidirectionnels, caméra Hasselblad, Hyperlight, Hyperlapse, HDR, ... et le tout en restant facilement transportable. En attendant la version 3 hypothétiquement prévue pour 2020, explorons en détails ce drone si privilégié par les passionnés et les professionnels.

DJI Mavic 2 Pro : La Fiche technique

Prix conseillé : 1499 € en version standard - 1899€ avec le kit Fly More

  • Catégorie : Semi professionnel
  • Dimensions : 21,4 x 9,1 x 8,4 cm - déplié : 32,2 x 24,2 x 84 cm
  • Poids : 907 gr
  • Batterie : 3 850 mAh, donnée pour 31min d'autonomie
  • Omnidirectional Obstacle Sensing :
• 8 capteurs optiques devant, arrières et dessous, et sur les cotés
• 1 capteur infrarouge au-dessus
• 1 capteur de lumière auxiliaire en dessous
• Détection d'obstacles 6 directions (devant, derrière, cotés, bas, haut)
• Evitement 2 directions
  • Nacelle de stabilisation 3 axes
  • Capteur CMOS 1" Hasselblad
• 20Mpx
• Objectif à ouverture réglable f/2,8 - f/11
• Focal 28 mm
• Obturateur électronique jusqu'à 1/8 000 s
  • Résolutions : Vidéo 4K@30fps et 1080p@120fps
  • Encodage Vidéo : H.264 et H.265
  • Accessoires :
• Affichage digital sur radiocommande
• 8 Go de stockage interne
• 3 paires d'hélices
• 1 paire de joystick de rechange
• Câble de transfert
• Adaptateurs Micro-USB/USB-C/Lightning

Pesant plus de 800 gr, le Mavic 2 Pro nécessitera le passage d'un petit examen théorique, ainsi qu'un enregistrement en ligne pour son utilisation.

Acheter le Mavic PRO 2

La Découverte d'un package sobre et distingué


Le Mavic 2 Pro est présenté dans un emballage bien thermoformé qui pourra resservir quelques fois pour le transport. Constitué de l'essentiel, le package contentera le pilote débutant. Les accessoires sont durables et donnent un bon feeling. Plutôt étrange mais idéal pour le rangement, les hélices en plastique souple sont repliables. Il n'y a qu'une seule paire d'hélice de rechange, mais une paire de joystick en plus. Pratique, le chargeur sert à la batterie et la radiocommande sur son port USB simultanément.

La RC, quant à elle, est dépliable et possède un écran digital intégré lumineux. Celle-ci est robuste et lourde dans la main. Les commandes, boutons et molettes renvoient de bonnes sensations. En dépliant la RC, on est très vite dérouté par l'ergonomie du support pour smartphone. On retrouvera les joysticks amovibles, rangés sous les reposes mains recouverts de grip. Faites attention aux antennes qui peuvent être fragile à leurs bases.

Le drone, équipé d'un nombre impressionnant de capteurs, interloque par son look futuriste. Le design est magnifiquement ingénieux, avec des bras repliables, sur retour de force. Le marquage des hélices est suffisant et les attaches sembles solides. La batterie et le cache caméra se détachent aisément. La charnière de ce dernier semble toutefois frêle.

L'ensemble profite d'un encombrement minimal et rationalisé, et tiendra dans une besace. Prenez garde aux plastiques qui ont tendance se rayer facilement, comme l'écran digital de la RC ou bien le cache de la caméra.

Une mise en (bouche) route aigre-douce

M2P_Miseenroute

En s'attaquant à la RC, la première installation donne du fil à retordre. Le branchement de l'adaptateur USB et de son clip manque cruellement d'intuitivité, même si on saisit l'intérêt a posteriori. Le montage du smartphone, comme ici avec un Oneplus 5T, est délicat et donne un résultat grossier. Pire, les mâchoires du support occultent les bords de l'écrans, rendant ceux-ci difficiles à atteindre avec le doigt. Cependant, une fois assemblée, la RC offre une très bonne prise en main.

Le déploiement du Mavic Pro 2 se fait, lui, sans accros, soulagé par une rapide fixation des hélices et un retrait aisé du cache caméra. L'allumage et la synchronisation sont instantanés. Le niveau sonore de la RC est acceptable. On découvre brièvement les paramètres de vol et de caméra depuis l'application DJI, accédés en partie par le biais des boutons à l'arrière de la RC, qui seront peut-être un peu petits. Situé sur l'écran digital, un bouton joystick permet de créer des raccourcis pour les paramètres Photo, à l'exception de la sensibilité (ISO). La molette de droite, quant à elle, servira à gérer la correction d'exposition EV.

Avant le décollage, veillez à basculer l'interrupteur de la RC sur P (Positionning), les deux autres positions servant respectivement aux modes T (Tripod) et S (Sport). Paré au décollage, choisissez bien votre piste. La hauteur du train arrière du drone frôlant les capteurs, vous risquez de les endommager sur un terrain rocailleux.

La Navigation Deux-Point-Zéro

Toutes les manœuvres ont été effectuées en journée ensoleillée, avec un vent faible.

Manœuvres standards

Le Mavic 2 Pro passe de l'allumage au décollage en un éclair. On constate immédiatement une excellente réactivité dans toutes les directions, aidée par l'agréabilité des joysticks de contrôle. La vitesse standard, plafonnée à 50 km/h, est impressionnante et largement suffisante pour toutes les prises de vues. Celle-ci est peut-être même un peu trop rapide, et rend la gestion des courbes un peu délicate. On sent que le drone est nerveux et qu'il veut aller vite, même en prise d'altitude. La marche arrière est plus modérée. La gestion du lacet (axe de rotation), et des autres commandes, offre une incroyable précision dans les manœuvres. Les distances de freinages sont fantastiquement courtes.
M2P_Mouvement
Zone de Manœuvres - Grange de la Chamary - Saint Vincent de Boisset

Grâce à sa dizaine de capteurs, l'évitement des obstacles du Mavic 2 est très performant. A noter que les capteurs de côté ne fonctionneront que pour certains modes de vols intelligents. A la moindre détection, une alerte est émise, et si nécessaire, le drone s'écarte de sa trajectoire pour rester en sureté. Le mode Sport, qui débride la vitesse de pointe à 72 km/h, produit des accélérations fulgurantes, et ravira les pilotes en manque de sensations. Le mode Tripod, quant à lui, s'invite comme nouveau mode disponible sur l'interrupteur de la RC. Réduisant drastiquement la vitesse et l'accélération, il s'agit du mode adéquat pour la gestion des courbes et des prises de vues lentes et soigneuses.

Manœuvres automatisées

Le Mavic 2 Pro bénéficie des modes de vols intelligents les plus avancés de chez DJI. Par soucis de concision, nous ne nous attarderons pas sur leurs fonctionnalités respectives, que nous considérons comme acquises.

Intéressant pour les prises de vues douces, le mode Cinematic rend les manœuvres plus fluides et plus précises, à l'instar du mode Tripod, mais en plus dynamique. Assez simpliste, le mode Tapfly reste accommodant pour un focus sur un sujet. Le mode Point of Interest, qui évolue ici en 2.0 avec une puissante fonctionnalité de tracking, devient un outil encore plus efficace. Pendant les tests, le mode Activetrack, également renouvelé en 2.0, a montré de bonnes performances, conservant un parfait suivi du sujet, même à vitesse rapide, à 15m de distance.

Dernier remodelage en date, le mode Waypoint 2.0 s'est grandement complexifié et renvoie maintenant vers sa propre sous-interface, qui inclut une bibliothèque de tâches. La programmation de vol s'en voit significativement améliorée, mais prendra plus de temps à personnaliser. Mais n'ayez crainte, les waypoints peuvent toujours s'enregistrés à la volée. Malgré que les conditions ne soient pas pleinement réunies, un bref test du mode Hyperlapse nous a convaincu. Le mode est simple d'utilisation et la vidéo est générée automatiquement par le drone.

««

Le mode Quickshots offre plusieurs plans vidéos automatisés, quasi tous très élégants pour la mise en valeur d'un sujet. Les plans Dronie et Rocket ont tendance à faciliter le travail du vidéaste en proposant des plans simples mais toujours séduisant. En redondance avec le mode Point of Interest, le plan Circle reste pertinent, car il limite le paramétrage préalable. De même pour les plans Helix et Boomerang, qui seront des applications typiques du mode Waypoints, mais qui nécessite moins l'intervention du pilote. Moins convaincant, le plan Asteroid aura malgré tout son public pour des vidéos plus originales.

Inaudible à partir de 50m de distance, le drone produit une nuisance sonore très modérée. Sur une distance de 200m, la transmission du signal vidéo en 720p n'a montré aucun problème. En fin de vol, le repli et le rangement sont assez brefs, mise à part la pose du cache caméra qui reste un peu délicat.

La grisante qualité Photo

Le Mavic 2 Pro se dote d'un gros capteur CMOS de 1 pouce de chez Hasselbad, constructeur d'objectifs suédois dont DJI est actionnaire depuis 2017. Celui-ci produit des clichés d'une résolution de 20mpx, au format 16:9, 4:3 ou 3:2, en JPEG et RAW.

M2P_JPEG_DNG
JPEG & DNG - post-traitement automatique sur Adobe Lightroom

En mode automatique, il ne suffit que d'une pointe de l'efficiente correction d'exposition pour réussir sa prise de vue. La qualité des images est tout simplement homérique, caractérisée par un parfait piqué et une large plage dynamique. Les couleurs sont légèrement trop vivides mais restent dans des tons naturels. Optez pour le format DNG pour un rendu immédiatement plus chaleureux, et pour gommer une presque imperceptible distorsion optique. On note aussi aucune dégradation en mouvement.

M2P_AEB
Images issues du mode AEB & Fusion sous Adobe Lightroom VS mode HDR

Toujours intéressant, le mode AEB fournit 3 ou 5 clichés à plusieurs niveaux d'exposition, par pas de 0,7, permettant un meilleur choix pour le post-traitement. Pour faire la comparaison avec le mode HDR présent sur l'appareil, on peut s'amuser à fusionner manuellement les clichés AEB. Ici, le mode HDR a fortement tendance à perdre en netteté, mais dénature moins les couleurs. Les 2 méthodes restent valides, selon la volonté du photographe.

M2P_WB_Styles
Balance des Blancs & Styles

Sur le mode Balances des Blancs, vous optez pour des profils jouant assez délicatement sur la température des couleurs. Avec le mode Styles, les réglages sont plus minutieux et agissent sur la netteté, le contraste et la saturation. Les différences entre les profils sont ici plutôt subtiles. Préférez un réglage manuel pour un résultat plus clivant.

M2P_Shutter_Aperture
Mode Priorité à l'ouverture - Mode Priorité à la vitesse

A l'instar d'un bon appareil photo, le Mavic 2 Pro bénéficie des modes Priorité à l'ouverture et Priorité à la vitesse d'obturation. Sur une plage d'ouverture réglable de f/2,8 à f/11, on constate que la dégradation de la netteté n'apparait que vers la plus petite ouverture. De même pour l'obturateur électronique montant jusqu'à 1/8000s, qui ne fait apparaitre le grain qu'en fin de plage.

M2P_ISO
Plage de variation ISO en mode Manuel

A la montée en ISO, un léger grain apparait à partir de 800 ISO. L'image devient ensuite de moins en moins exploitable avec une perte sévère de la netteté, et de la plage dynamique. Pour des prises de vues en pénombre, profitez plutôt du mode Hyperlight, créé spécifiquement pour un environnement à faible luminosité. Malheureusement, nous n'avons pas eu l'opportunité de tester ce dernier en conditions réelles.

M2P_Pano
Panorama 3x3 Horizontal - Fusion Automatique VS Fusion sous Adobe Lightroom

Le Mavic 2 Pro délivre de magnifiques Panoramas. Ici illustré en format 3x3, le résultat donne un bon assemblage et de belles couleurs naturelles. On dénote aucun problème de fusion des clichés, et la distorsion ne nuit pas à l'esthétisme de la photo. En comparaison, la fusion manuelle en post-traitement n'apporte pas une qualité supérieure.

Curieusement, les profils de couleurs n'étaient pas disponibles lors du test.

L'ahurissante qualité Vidéo

Pour des besoins de mise en forme, les vidéos ont été assemblées par codec, mais toutes les prises de vues ont été analysées indépendamment.


Rien qu'en 1080p, la qualité de la vidéo du Mavic 2 Pro est époustouflante, rehaussée par une remarquable netteté. La fluidité sera meilleure en 30fps, et ne faiblit pas à l'accélération. Même si intéressant sur le papier, le mode Slowmotion 120fps, qui fournit en fait une vidéo ralentie en 30fps, recadre et dégrade considérablement la qualité de l'image.


En 4K, le niveau de détail passe un cran au-dessus. La prise de vue émerveille par son surréalisme. On constate quelques lags sur la première prise, mais qui seront corrigés par l'enregistrement en H.265, améliorant la compression, et la montée en cadence à 30fps. Il faudra néanmoins un ordinateur de très bonne facture pour traiter ce format. Toutes résolutions confondues, les couleurs sont magnifiquement rendues, avec un ton légèrement plus vibrant, à l'instar du mode Photo.


Mise en avant par DJI, le nouvel algorithme de traitement vidéo HDR 10bits se retrouve dans les profils de couleurs, qui ne seront disponibles qu'en H.265 sur le Mavic 2 Pro. On ne s'attardera pas sur le mode D-Log, qui aura tout son intérêt pour un étalonnage des couleurs en post-traitement. L'utilisation du mode HLG, format utilisé ici pour la vidéo HDR, est d'autant plus délicate, car il ne sera exploitable que si vous lisez la vidéo sur un écran compatible ! Auquel cas, vous accédez à un niveau réellement supérieur de couleurs et de dynamique.

L'Avis de Clubic

Par son degré de compétitivité, le Mavic 2 Pro éblouie son pilote. Si bien qu'il en est difficile de trouver des inconvénients. Agrémentée des nouveaux modes de vols intelligents et de l'évitement d'obstacles, la navigation rend toute mission ô combien agréable. Sa caméra produit de fascinantes prises de vues en photo et en vidéo. On regrettera l'éternel design récalcitrant de la radiocommande, ainsi que quelques manques au niveau des fonctions de capture.

Le package de base se suffit à lui-même pour des missions de vols simples. Pour un confort supplémentaire, optez pour une batterie en plus et pour une sacoche de transport.

DJI Mavic PRO 2

Les plus
+ Le faible encombrement
+ L'agilité en vol
+ Les modes de vols intelligents 2.0
+ La qualité de capture haut de gamme
+ La bonne autonomie
Les moins
- Slow motion 120 fps inexploitable
- Pas de profils de couleur en mode Photo
Qualité du matériel
Navigation
Qualité photo
Qualité vidéo
4.5

Acheter le Mavic PRO 2
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top