Un essaim de drones réalise un graff participatif

Nathan Le Gohlisse Contributeur
07 juillet 2019 à 15h05
0
drone fresque
© Andrea Guermani

Un essaim de drones issus de chez Tsuru Robotics a réalisé un graff géant sur une toile tendue à l'intérieur d'un bâtiment industriel situé en banlieue de Turin, en Italie. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un projet collaboratif intitulé « UFO-Urban Flying Opera », nous explique Cnet.

Banksy n'a qu'à bien se tenir, la concurrence pourrait bien venir des airs. Dans le cadre d'un projet collaboratif, plusieurs milliers de personnes étaient invitées - via une application - à créer des motifs inspirés par le thème « Dessiner la ville ». Une centaine de ces dessins tracés au doigt sur un écran tactile ont été sélectionnés par une équipe d'artistes, puis combinés et reproduits sur une toile géante par une flottille de quatre drones animés simultanément.

Une oeuvre finale de 14 x 11 mètres


Deux jours plus tard, et après presque 620 mètres de lignes colorées, tracées à l'aérosol, l'oeuvre de l'UFO-Urban Flying Opera s'étire sur 14 mètres de haut pour presque 12 mètres de large. Une organisation bien particulière aura toutefois été nécessaire pour mener le projet à bien.

Cnet indique ainsi qu'un système de gestion a été employé pour contrôler les drones en temps réel. Un dispositif de tracking permettait en outre aux artistes de suivre l'emplacement précis des drones et de coordonner leurs actions respectives pour aboutir à un résultat cohérent. Les drones, pour leur part, volaient tout en étant équipés de réservoir de peinture.

drone fresque
© Andrea Guermani

Un patchwork de motifs pour moyen d'expression


Comme visible en illustration, le résultat final arbore des formes diverses : des bâtiments, des fusées, des motifs végétaux, ou encore des figures humaines simplistes. Un ensemble hétéroclite tracé en vert, gris foncé et rouge. Les expressions « bienvenue » et « vie urbaine » figurent aussi sur la toile visible dans le parc Aurelio Peccei à Turin.

« La ville est une toile ouverte, où les gens peuvent inscrire leurs propres histoires de plusieurs façons », estime Carlo Ratti, professeur pour le Sensable City Lab du MIT, et responsable du projet. « De telles initiatives ont toujours eu lieu ; cependant, avec UFO, nous avons essayé d'en accélérer la réalisation, en utilisant des drones pour permettre une nouvelle utilisation de la peinture comme moyen d'expression ».

Source : Cnet
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Une
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top