Phasa-35, le drone à énergie solaire, s’envolera pour une durée d’un an

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
31 juillet 2018 à 08h26
0
80AC3C2DD54D4204AF2CD74C776F678D.png


Exposé au salon aéronautique international de Farnborough, le véhicule sans pilote Phasa-35 a été conçu pour voler le plus longtemps possible grâce à l'énergie solaire.

Quelles seront les missions de Phasa-35 ?

Phasa-35, issue de la collaboration entre Prismatic et BAE Systems, a une envergure de 35 mètres de large et peut arpenter le ciel a de très hautes altitudes, il peut embarquer à son bord une charge utile de 15 kg. Bien que le prototype exposé à Farnborough soit un modèle
réduit, l'avion solaire serait bel et bien prêt pour commencer une série de vols d'essai dès 2019.

Les applications possibles grâce à Phasa-35 sont multiples et variées. Martin Topping, chargé du développement international de BAE Systems, explique que l'imagination est la seule barrière concernant les possibles applications du drone solaire. Selon lui, les possibilités sont infinies, mais il cite plusieurs activités probables telles que le déploiement de réseaux 5G et 6G, la surveillance des frontières, mais aussi des exploitations agricoles et des parcs naturels. Il rejette toutefois les invectives de certains détracteurs qui pensent que cet avion d'un genre nouveau pourrait être utilisé à des fins d'espionnage.

PHASA-35-spec-1.jpeg


Amener Internet dans les endroits les plus reculés

C'est un des projets les plus en vue qui pourrait être confiés à Phasa-35, étendre l'accès à internet dans des zones jusqu'à là non desservies, comme c'est le cas dans de nombreux territoires africains ou asiatiques. Toutefois, Phasa-35 n'est pas le seul projet portant cette ambition, l'avion solaire Zephyr développé par QinetiQ et racheté par Airbus détient déjà le record du monde d'altitude pour un drone électrique en atteignant 21 562 m, cependant, il ne peut embarquer qu'une charge utile de 5 kg, trois fois moins que Phasa-35.

Alphabet, la société mère de Google, est également positionné sur ce marché avec le Project Loon, des ballons d'héliums pouvant atteindre de hautes altitudes sur une durée d'environ 100 jours. Des essais devraient prochainement être réalisés au Kenya.

Phasa-35 est actuellement fabriqué au Royaume-Uni et différentes façons de le commercialiser vont être abordées, les clients pourront même le faire fabriquer dans leur propre pays, si tel est leur souhait. Le drone solaire britannique devrait aussi se voir améliorer dans les prochaines années, BAE Systems et Prismatic travaillent encore sur le projet pour étendre la capacité de charge utile, mais aussi pour améliorer les performances de l'avion qui, pour le moment, fonctionne beaucoup mieux en été et particulièrement dans la zone équatoriale que dans les autres régions du monde à d'autres époques, ce qui est somme toute logique pour un appareil alimenté uniquement par l'énergie solaire.

A lire sur le même sujet :
Modifié le 31/07/2018 à 10h01
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Tesla sort une planche de surf à 1500$ (et les stocks sont déjà épuisés)
Un manuscrit d'Ada Lovelace vendu 107 000 euros aux enchères
WhatsApp pour iOS : des notifications améliorées et une meilleure gestion de Siri
Mozilla redessine les logos de Firefox et demande l’avis de ses utilisateurs
L’enceinte Bluetooth Ultimate Ears BOOM 2 Fresh Cut à 90 euros
Le smartphone gamer Xiaomi Black Shark SKR à 432 euros
SFR déploie sa 4G+ avec un débit pouvant atteindre les 500 Mb/s
Fortnite : la version Android peut-être pas disponible sur le Play Store
Haut de page