Nest Cam : la surveillance en Full HD connectée

21 septembre 2015 à 16h56
0
Rachetée par Google début 2014, Nest incarne la division maison connectée du géant de Mountain View. La Nest Cam, fruit d'un autre rachat - celui de Dropcam - vient étoffer la gamme comptant déjà un détecteur de fumée et un thermostat. La caméra IP fait-elle mieux que les nombreuses autres solutions du marché ?

La vidéo-surveillance traditionnelle suit la même tendance que la domotique, ou plutôt la maison connectée comme on dit aujourd'hui. Elle cherche à accélérer sa démocratisation en reposant de plus en plus sur des solutions de cloud, en quête de simplicité. Tout un chacun devient alors apte à installer son alarme (par exemple celle de MyFox) ou à se créer un réseau de caméras (par exemple l'Arlo de Netgear). Et ce ne sont là que des illustrations de solutions que nous avons pu tester récemment, il en existe d'autres.

035C000008170212-photo-nestcam-1.jpg

Qu'est-ce que Nest peut apporter de plus dans ce domaine de la vidéo-surveillance ? Est-il raisonnable de faire rentrer dans son domicile les yeux de big brother Google ? Après un détecteur de fumée convaincant mais hors de prix, voici la Nest Cam qui filme en Full HD.

Présentation et installation

L'emballage de la Nest Cam est du genre aéré. Et pour cause, à l'intérieur on ne trouve que la caméra, aux dimensions modestes, le câble USB, l'adaptateur secteur et une base additionnelle avec ses vis pour fixation murale. Normal, mais comme chaque élément est plutôt compact, on a l'impression de ne rien déballer.

La caméra, de 11,4 cm de haut pour 5,9 à 7,3 cm de large, est joliment dessinée et bien finie. En dehors du bloc optique, toute l'armature est en métal, ce qui vaut à cette petite Nest Cam une masse proportionnellement conséquente de 203 g. Le bloc d'imagerie se compose d'un capteur 1/3 de pouce de 3 mégapixels et d'une lentille assurant un angle de champ de 130°. Sous la cloche de verre qui recouvre la façade de la caméra sont dissimulées huit LED infrarouges, afin d'assurer la vision nocturne.

La Nest Cam est capable de filmer en 1080p à 30 images par seconde, en utilisant le codec H.264. Cette aptitude dépasse ce que propose la majorité de la concurrence grand-public, au mieux en 720p. En revanche, Nest prévient qu'en 720p, la caméra requiert un débit montant moyen de 200 Kbps avec des pointes à 500 Kbps, et qu'en 1080p ce débit grimpe à 450 Kbps en moyenne et 1,2 Mbps en crête. De quoi s'accaparer entre 60 et 140 Go de bande passante montante par mois !

00CD000008170210-photo-nest-cam-inside.jpg
00CD000008170216-photo-nestcam-2.jpg
00CD000008170218-photo-nestcam-3.jpg
00CD000008170220-photo-nestcam-4.jpg

035C000008170224-photo-nestcam-6.jpg

La Nest Cam gère également les flux audio bidirectionnels. On peut parler à distance aux personnes présentes devant la caméra, et la caméra sait aussi écouter et éventuellement utiliser cette aptitude pour réaliser des détections sonores d'intrusion (les réglages s'en tiennent à l'image par défaut). Côté sans fil, la Nest Cam repose sur du Wi-Fi 802.11 a/b/g/n dual band mais elle adopte aussi un module Bluetooth Low Energy, qui n'est pour l'instant pas exploité. Dommage, on aurait pu facilement imaginer que la caméra s'arrête automatiquement lorsque le smartphone et son propriétaire rentrent au domicile, grâce à la fonction de détection des périphériques du Bluetooth LE.

010E000008170230-photo-nestcam-9.jpg
010E000008170228-photo-nestcam-8.jpg
010E000008170214-photo-nestcam-10.jpg

00C8000008170334-photo-nest-cam.jpg
L'installation est simple, sans surprise. Déjà, la caméra tient bien sur son socle et le câble USB est assez long. Ce socle est d'ailleurs aimanté, histoire de pouvoir accrocher sa caméra dans des coins improbables. Et si le métal venait à manquer chez vous, vous pouvez toujours faire des trous pour fixer l'attache murale. L'installation logicielle se fait en un tournemain : installation de l'application sur smartphone ou tablette, création d'un compte Nest, ajout de la caméra au sein de l'application via un scan du QR code situé au dos du produit, renseignement de la clé Wi-Fi et c'est fini !

Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest
Interface et possibilités de l'application Nest

La Nest Cam à l'usage

Pour ce qui est des paramétrages, Nest Cam ne présente aucune difficulté. On active ou désactive la caméra, action que l'on peut associer à la présence ou non au domicile, on programme éventuellement des plages horaires de fonctionnement, on règle la qualité d'image, la confidentialité du flux (qu'on peut donc partager de manière publique) et la nature des notifications (sons et/ou mouvements). Rien de compliqué et c'est tant mieux puisque c'est le but recherché de Nest.

L'application est réactive, les flux audio et vidéo pourtant conséquents sont bien gérés par les serveurs de Nest. Quand tout est paramétré, il ne s'écoule pas plus de 9 à 10 secondes entre le moment où on lance l'application (au préalable fermée) et celui où on voit le flux en direct sur l'écran du smartphone. Ce, en Wi-Fi sur le même réseau, comme en 4G. Les manipulations du zoom numérique (8X) dans l'image sont également d'une fluidité impressionnante.

Il faut dire que la qualité de la vidéo en 1080p est vraiment au-dessus de tout ce que nous avons pu voir jusqu'à présent sur des caméras IP grand public. Du coup, quand on zoome il y a un peu plus de « matière » que d'habitude.

Voici la vue ultra grand-angle que donne la Nest Cam de base.
Voici ce que l'on obtient en zoomant à fond dans un coin.
Quand la zone zoomée manque de finesse, on peut accentuer les détails.
Et voilà ce que ça donne. Sans faire de miracle, ça améliore effectivement la lisibilité de la zone voulue.
On peut activer ou désactiver la caméra en précisant à l'application qu'on est rentré. Une action qui peut être automatisée en cas d'utilisation combinée avec le thermostat Nest par exemple.
Menu des paramétrage, 1/2...
Menu des paramétrages, 2/2.
On peut choisir la nature des notifications que l'on veut recevoir : mouvements et/ou sons.
Et voilà ce qu'il se passe sur le smartphone quand un mouvement est détecté.

La Nest Cam propose même une fonction Détails qui va exécuter une interpolation plus fine sur une zone zoomée, de sorte à améliorer localement le rendu. Sans faire comme dans les films d'actions, où les as de l'informatique arrivent à passer d'une bouillie de pixels à une photo de studio en bidouillant deux lignes de code sur le clavier, on parvient à affiner visiblement l'affichage et potentiellement, à mieux identifier une personne par exemple.

L'interface présente aussi une icône micro, permettant de parler à distance aux sujets se trouvant face à la caméra. Le rendu est loin d'être aussi bon que le promet le site de Nest dans sa démonstration où l'on demande au chien de descendre du canapé ou de donner la patte - une fonctionnalité absolument vitale, entre nous. Non, la voix est même plutôt brouillon mais encore intelligible si l'interlocuteur s'avance et tend l'oreille.

En cas de détection de son ou de mouvements, le propriétaire reçoit une notification sur son smartphone. Il peut alors lancer l'application et voir ce qu'il se passe. Mais pas seulement... moyennant finances.

Nest Aware : la surveillance sur abonnement

Un des inconvénients avec les solutions de cloud concerne directement le porte-monnaie. En effet, elles reposent généralement sur un abonnement mensuel en sus. Et Nest ne déroge en rien à ce constat, son abonnement s'appelle Nest Aware. Pour 10 ou 30 euros par mois, l'utilisateur dispose de 10 à 30 jours d'historique vidéo, conservés sur les serveurs de Nest.

0280000008170448-photo-nest-aware-tarifs.jpg


Voilà déjà un point important : la conservation des clips de détection de mouvements et de sons n'est assurée que pour les abonnés. Et bien sûr, il en va de même pour la totalité du flux, que la Nest Cam enregistre en continu. Celui qui ne paye pas devra se contenter de la visualisation du flux en direct et des notifications de mouvements.

0000016808170284-photo-nestcam-app-6.jpg
0000016808170236-photo-nestcam-interface-web2.jpg

L'historique et la frise chronologique, deux fonctions essentielles réservées aux abonnés

Nest pousse d'ailleurs le concept assez loin, en conditionnant jusqu'à l'efficacité même de sa Nest Cam à la souscription de son offre Aware. Assujettir toutes les fonctionnalités intéressantes du système ne suffisait pas... Parmi elles, on citera la possibilité de créer un extrait vidéo et de le télécharger, en Full HD. On fixe un point d'entrée et un point de sortie, on nomme la séquence et le clip se crée. Si la durée est trop longue, le clip passe automatiquement en accéléré, ou timelapse (en 720p seulement). L'accès à la frise chronologique de l'enregistrement continu n'est lui aussi disponible que depuis l'interface de Aware. Logique, puisque si on ne paye pas, Nest ne stocke pas.



Autre fonctionnalité dont seuls les abonnés profiteront : la zone d'activité. Il est possible de placer un focus de surveillance sur un endroit particulier de l'image, en délimitant cette zone grâce à une forme géométrique disposée librement. L'accent peut être placé sur les mouvements comme sur l'écoute des sons.

01A4000008170238-photo-nestcam-interface-web3.jpg
01A4000008170234-photo-nestcam-interface-web.jpg

A gauche la création du timelapse, à droite la définition d'une zone d'activité


Quid de la qualité de détection ? Elle est efficace, mais apparemment, plus encore pour les abonnés. C'est là que le système de Nest dérape un peu à notre sens. Sur son site, on peut lire ceci : « L'abonnement Nest Aware fournit à votre Nest Cam des algorithmes de détection des événements plus performants qui permettent une reconnaissance des mouvements plus précise, réduisant le nombre de fausses alertes. » Des algorithmes qui auraient été peaufinés à l'œil humain, d'après Nest. La société justifie alors son abonnement ainsi : « Toutes ces améliorations requièrent une puissance de calcul considérable, bien supérieure à celle de Nest Cam. Pour proposer une détection aussi performante, nous devons utiliser de puissants serveurs cloud. C'est la raison pour laquelle le service Nest Aware nécessite un abonnement. »

En clair, un peu comme Siri confie l'interprétation des requêtes vocales en ligne sur les serveurs d'Apple, Nest améliorerait ses mécanismes de détection en traitant les informations à distance.

035C000008170226-photo-nestcam-7.jpg

Nest évoque toutefois quelques points intéressants concernant sa détection. D'abord, il précise que l'algorithme est conçu pour éviter de générer des alertes inutiles. Il « tient compte de la couleur, ainsi que de la forme ou de la texture, au moment où un mouvement commence et se termine. » Aussi, des mouvements de feuillage ou une voiture qui passe en arrière-plan ne seront pas interprétés comme des événements à signaler.

0280000008170658-photo-nest-feuillage.jpg

Ensuite, Nest annonce utiliser la détection des visages pour renforcer l'efficacité de son action : si les traits caractéristiques d'un faciès sont décelés, la détection va se transformer en notification. Enfin, Nest indique que sa caméra, lorsqu'elle est associée à un compte Aware, utilise la profondeur. La « Nest Cam prend un instantané nocturne en trois dimensions de son champ de vision. Elle utilise ensuite cet instantané pour repérer certains éléments tels que les murs, les fenêtres et les plafonds, et améliore ainsi le filtrage des mouvements insignifiants, comme le jeu des ombres et des lumières sur les surfaces planes... ». Ce même filtrage est effectué sur l'audio, de sorte à exclure le bruit de fond, parasite, et mieux percevoir les variations de volume.

08170206-photo-nest-aware-3d.jpg
La Nest Cam ferait de l'analyse 3D, c'est ainsi que Nest illustre le propos

Etant donné que cette tambouille est interne, il est difficile de savoir si Nest brode ou pas. Le fait est que toutes les détections signalées par la caméra lors de nos tests ont bien correspondu à des mouvements. En revanche, la Nest Cam chauffe considérablement. Est-ce le fruit de son activité permanente ou autre chose, mais notre thermomètre laser indique des points chauds à 48-49° ! On regrette en outre l'absence totale de solution de secours en cas de panne de courant ou d'Internet. La solution de MyFox par exemple sait faire face à ces avaries, un point crucial quand on touche à des questions de sécurité.

Dernier point important : pour l'heure, le service d'abonnement Aware n'est pas encore disponible en France, mais toutes les fonctionnalités qu'il apporte sont accessibles depuis l'interface Web home.nest.com, pendant 90 jours après l'achat d'une caméra.

Conclusion

La solution de vidéo-surveillance proposée par Nest nous laisse très partagés. Le produit est plutôt esthétique par rapport aux autres caméras IP, d'ordinaire très... ordinaires, son socle aimanté est astucieux.

Destinée au grand-public, la Nest Cam se met en route très simplement, l'interface est soignée et fluide. Rien de surprenant de la part de Nest qui, rappelons-le, appartient à Google. Le flux vidéo en 1080p surclasse tout ce que nous avons pu voir en caméra IP grand-public, la fonction de zoom numérique et d'amélioration des détails en tirent directement profit.

0258000008170222-photo-nestcam-5.jpg

Mais voilà, la caméra est indissociable du coûteux abonnement Nest Aware, pas encore disponible chez nous. En attendant, on peut retrouver les fonctions apportées par Aware via l'interface Web nest.home.com. Des fonctions telles que le timelapse ou la création de clips, mais également - et c'est étrange - des optimisations des algorithmes de détection, dont ne profitent pas les clients non abonnés. Pousser à ce point vers l'abonnement nous paraît un peu exagéré. Et la solution de Nest fait une impasse pourtant cruciale en matière de sécurité sur les impondérables : en cas de coupure de courant ou d'Internet, la Nest Cam ne sert plus à rien. Séduisant, mais pas forcément sécurisant.

Nest Cam

6

Les plus

  • Très bonne qualité d'image - fonction détails
  • Détection à priori efficace - système fluide
  • Audio bidirect. / simple à installer et utiliser
  • Timelapse, zone activité - finition caméra

Les moins

  • Prix élevé / abonnement nécessaire
  • Repose sur cloud Nest
  • HS en cas de coupure courant/Internet

Qualité d'image10

Fonctionnalités6

Ergonomie8

Réglages4



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Facebook leaks : découvrez si votre numéro de mobile a été dévoilé dans la fuite
AMD Radeon Pro : les cartes graphique professionnelles aperçues en photo
Comment optimiser la batterie de son Apple Watch ?
Xiaomi et Oppo prévoient leur propre puce 5G pour 2021
Vision V : les téléviseurs de Huawei seront sonorisés par Devialet
12 jeux de société pour s'occuper (à nouveau) en confinement et couvre-feu
ISS : un mois d'avril chargé pour les rotations d'équipage
Test Dell G5 15 : un laptop abordable pour jouer à tous vos jeux en Full HD
Les Pixel Buds A ont fuité et ça vient directement de chez Google
Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Haut de page