Essor de la vidéosurveillance : la CNIL tire la sonnette d’alarme

21 septembre 2018 à 09h23
4
Caméras surveillance

Face au recours de plus en plus fréquent à la vidéosurveillance, la CNIL s'inquiète de l'utilisation de nouvelles technologies, parfois intrusives. Elle appelle d'urgence à un débat démocratique, afin que la loi française pose un cadre clair à l'usage de ces nouveaux outils, dans le respect de nos droits et de nos libertés.

Alerte Big Brother ? Pour lutter contre l'insécurité ou la menace terroriste, l'État fait de plus en plus souvent appel à la vidéosurveillance et à de nouvelles technologies de captation et d'exploitation des images. On peut par exemple citer la reconnaissance faciale, les caméras-piétons, ou encore l'utilisation de données biométriques pour identifier des individus.

La CNIL s'en mêle

C'est le constat établi par la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL), qui met en avant les menaces que font peser ces usages sur les droits et libertés individuelles des citoyens.

En effet, si elle comprend la légitimité de ces nouveaux procédés, l'autorité administrative recommande de ne pas laisser de côté les « problématiques essentielles pour le bon fonctionnement de notre société démocratique ».
À savoir l'exploitation d'une grande quantité de données personnelles (big data), le sentiment de surveillance renforcée ou la restriction de circuler anonymement.

L'urgence de nouvelles lois pour encadrer les nouveaux usages vidéo

Pour préserver nos libertés individuelles, le recours à ces nouvelles technologies doit donc être strictement encadré par la loi. Or, la CNIL constate que le droit français actuel « n'apporte pas nécessairement de réponse appropriée à l'ensemble des techniques et usages nouveaux mentionnés ci-dessus ».

Par conséquent, il lui apparaît urgent d'instaurer un débat démocratique sur ce sujet, afin d'actualiser le cadre législatif français. Cela permettra de surcroît d'adapter les lois aux évolutions juridiques récentes, telles que les nouvelles règles européennes ou le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Mais également d'éviter que les libertés individuelles ne soient sacrifiées sur l'autel de la sécurité des espaces publics.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
fmj
Normal qu’il ne réponde pas : la surveillance BigData, c’est plutôt le fait de l’Etat que des particuliers ou de 99.99999999% des entreprises.<br /> Après ça me fait bien marrer cette “peur” de “sacrifier les libertés individuelles” !!!<br /> Au boulot, chaque année on a plein de vidéos de pickpockets prises le jour même. Mais hors flagrants délits, la police de veut rien faire (il faut une commission rogatoire ne serait-ce que pour faire venir au commissariat le pickpocket ! donc procédure trop lourdes donc on fait rien …).<br /> Les délinquants ont donc déjà toute liberté d’action. C’est pas ça les “libertés individuelles” ???..
4sStylZ
Qu’est ce qu’Indect ?<br />
burnit
La cnil va juste aider le gouvernement à ce que les surveillés ne puissent en aucun cas se dégager de leur obligation a se soumettre à toute sortes de surveillance !
Uatu
Déjà, rien que le lieu et le moment de la vidéosurveillance devrait permettre de “cadrer” au mieux les règles. Et là, je vois 3 catégories:<br /> Voie publique =&gt; interdiction aux particuliers et aux entreprises sans accord/permis. Respect strict de la vie privée et limitation à un usage non commercial.<br /> Lieu accueillant du public dans les horaires d’ouverture au public =&gt; Autorisée aux entreprises. Besoin de consentement pour un usage commercial. Images de délits et crimes non publiables sur les réseaux si pas floutés.<br /> Lieu privé et Lieu accueillant du public en dehors les horaires d’ouverture au public =&gt; Far-west. Tout image de voleur doit pouvoir être publiée sur les réseaux pour appel à témoin. FUCK la vie privée des racailles. Juste pas d’usage commercial autorisé.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La planète Mars défigurée par une tempête
Twitch bloqué en Chine après être devenu ultra populaire
Fnac Darty mise sur WeFix pour se lancer dans la réparation de smartphones
Bon Plan : Le Macbook air à 878 euros
Orange en guerre contre les forfaits Internet low-cost de la concurrence
Les Nas Western Digital sont très faciles à pirater, et ce depuis plus d’un an
L'UNICEF accepte désormais les dons en crypto-monnaies
Renault EZ Pro : le véhicule autonome qui va livrer vos colis chez vous
Une IA capable de reconnaître les objets selon leur description
Nvidia Turing, le récap : dates de sortie, prix, déclinaisons
Haut de page