La machine à crypter d'Hitler émulée

21 mai 2017 à 11h59
0
Réservée aux communications stratégiques entre Adolf Hitler et le haut commandement nazi, la machine de Lorenz était réputée inviolable. En hommage à celui qui réussit à en casser le code en janvier 1942, un programmeur en a fait une machine virtuelle pour montrer au public l'incroyable fonctionnement de cette machine de Lorenz.

La machine virtuelle vous permettra de coder vos messages et de les échanger avec vos amis.

Dans l'ombre de la célèbre machine Enigma

Nom de code SZ42. Mais les amateurs de cryptographie la connaissent mieux sous son autre nom : machine de Lorenz. Moins célèbre qu'Enigma qui servait à l'armée allemande, et que celui qui la décoda Alan Türing, SZ42 était quant à elle réservée au haut commandement nazi. Produite en nombre très limité, elle était aussi bien plus complexe. Elle finit pourtant par se rendre à son tour devant le génie d'un code cracker, un certain Bill Tutte. Pour lui rendre hommage, le programmeur britannique Martin Gillow a émulé cette étonnante machine, qu'il demeure encore difficile de comprendre dans ses moindres détails.

En substance, les messages tapés sur le clavier étaient codés par douze roues tournant de manière indépendante et comprenant en tout 501 pointes. Le nombre de combinaison est gigantesque (de l'ordre de 1.020), rendant le décryptage quasi impossible sans la clé. Il fallut attendre l'erreur d'un agent de liaison allemand pour permettre aux Anglais d'en percer le mystère. L'exploit survint en janvier 1942, et fut sans doute l'un de ces événements méconnus qui ont fait basculer le cours de la guerre. Bill Tutte fut d'autant plus méritant que cet analyste cassa le code de la machine de Lorenz, et parvint à la reconstituer, sans pourtant avoir jamais vu l'originale !

08703644-photo-lorenz-crytpo.jpg


Plus que quatre exemplaires dans le monde

Pour les impatients, c'est ici qu'ils pourront s'essayer à l'encryptage de leur premier message. Le programmeur de cette émulation inédite a aussi prévu une messagerie instantanée encryptant les échanges via SZ42.

La machine originale, elle, tenait dans une boîte de 50 cm de côté. Il n'en resterait plus que quatre exemplaires dans le monde, dont aucun en état de marche. L'histoire de SZ42 est aussi celle du célèbre service du chiffre britannique basé à Bletchley Park, qui héberge aujourd'hui un musée de la cryptographie.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sunrise Health invente la messagerie dédiée à la souffrance psychique
La Norvège développe un porte-container électrique et autonome
Modération sur Facebook : les consignes révélées
Google Assistant arrive bientôt sur Android TV
Galaxy Note 8 : un modèle imprimé en 3D ?
Un rare exemplaire du Micral N mis aux enchères
Netflix, c’est (presque) fini pour les smartphones rootés
Orion X, le PC le plus puissant du monde !
Smartphone : la nouvelle gamme Moto fuite sur le Net
Et si l’Apple Watch vous évitait une crise cardiaque ?
Haut de page