Décodeur Google de SFR : la TNT désormais sur IP, mais pas en HD (màj)

10 juin 2014 à 18h13
0
Le décodeur TV Google de SFR va finalement accueillir un bouquet de télévision plus riche évoqué lors de sa seconde présentation, bien que la vocation du produit ait changé.

Mise à jour : Nous avons rectifié l'article suite aux précisions apportées par Iannis Formet, chef de projet à la direction haut débit de SFR.

Depuis son lancement en début d'année, le décodeur TV SFR avec Google Play ne pouvait recevoir que les 25 chaînes de la TNT, au travers d'une antenne traditionnelle. Mais il va comme prévu accueillir un bouquet diffusé via Internet. C'est ce qu'a révélé une mise à jour de firmware repérée la semaine dernière par le site Internet spécialisé n9ws.

0140000006848990-photo-d-codeur-tv-sfr-avec-google-play.jpg

Dans un premier temps, SFR ne diffusera en IP que les chaînes de la TNT, et les réservera à ses abonnés dégroupés bénéficiant d'un débit minimal de 3,5 Mb/s.

Les conditions d'éligibilité sont donc les mêmes que pour les décodeurs existants, alors que les flux sont les mêmes que pour l'application mobile. Ils sont diffusés en unicast avec un débit adaptatif (ABR) allant de 264 kb/s à 1,8 Mb/s et s'en tiennent à la SD. Les petits écrans des téléphones et des tablettes ont donc droit à la HD, mais pas les téléviseurs reliés à un décodeur Google, un comble !

C'est que depuis le lancement, la vocation du décodeur Google a changé. Permettre l'accès à la TV aux abonnés non dégroupés et/ou à ceux qui se contentent d'un débit réduit n'est plus sa priorité, bien qu'il leur permette de bénéficier des services de vidéo et de télévision à la demande. Entre temps le décodeur est tout particulièrement devenu le décodeur associé à l'offre low cost Red + Box.

SFR a bien prévu d'offrir prochainement la haute définition et d'enrichir le bouquet, mais il attend pour cela que le fabricant n'intègre un DRM au firmware, un verrou numérique supposé protéger les flux de la copie. C'est pour cette raison que le décodeur Google ne peut exploiter les mêmes flux multicast que les décodeurs Netgem et Evolution. Il n'embarque pas les solutions de chiffrement (cartes à puce puis cartes à puce virtuelles) imposées par les chaînes. Ces dernières restent intransigeantes auprès des diffuseurs, bien que la capture d'un flux HDCP soit à la portée du premier venu.

0140000007413571-photo-mise-jour-tv-sur-ip-du-d-codeur-tv-sfr.jpg
Crédit : toniolol pour n9ws

Articles relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top