Fleur Pellerin : "la manière de faire de Free n'est pas acceptable"

07 janvier 2013 à 13h54
0
Suite à la polémique lancée par la mise à jour de la Freebox V6, bloquant certaines publicités sur les navigateurs des internautes clients de l'opérateur, la ministre déléguée chargée de l'Economie numérique a convoqué la presse ce lundi. A Bercy, Fleur Pellerin a confirmé la levée du blocage par l'opérateur mais elle estime que la méthode employée n'est pas la bonne. Elle convie toutefois les acteurs à une table ronde sur la neutralité des réseaux, organisée la semaine prochaine.

00C8000005639744-photo-fleur-pellerin.jpg
Depuis ce lundi matin, la fonction permettant à Free de bloquer certains services et encarts publicitaires pour les utilisateurs de la Freebox V6 n'est plus en fonctionnement. Si il semble toujours activé par défaut pour les utilisateurs, le blocage n'est plus effectif. Recevant la presse au ministère, Fleur Pellerin a tenu à expliquer qu' « après un long échange avec Free sur les aspects techniques du blocage, nous avons convenu qu'il devait s'expliquer auprès de ses abonnés. J'ai demandé à Free de mettre fin à ce blocage de la publicité ».

Toutefois, la ministre conteste l'attitude de l'opérateur et ajoute : « la manière de faire n'est pas acceptable. Des sites s'appuient sur la publicité et un acteur ne peut remettre en cause de manière unilatérale un secteur entier ». Une critique sur la méthode donc mais Fleur Pellerin ajoute qu'il est nécessaire d'apporter plus de transparence sur les « relations économiques et techniques entre FAI et géants du Net ».

Si, par cette mise à jour, Free a effectivement souhaité mettre sur la place publique ses relations houleuses avec Google, la ministre de l'Economie numérique invite à réfléchir à la mise en place d'un « système gagnant-gagnant pour l'usager et les infrastructures. L'Arcep se penche déjà sur les questions de la gestion de trafic mais il faut moins d'opacité en la matière ». Elle invite là encore les responsables du secteur à se réunir le 15 janvier prochain pour débattre du sujet.

Quant à la neutralité du réseau, la ministre propose de dissocier du principe, son volet économique. Si elle considère que l'internaute doit être le seul à choisir les contenus (y compris la publicité) qu'il désire ou non afficher, elle explique que : « les FAI jouent leur rôle de tuyau mais ces derniers coûtent extrêmement cher. Si une firme lui impose de modifier son réseau, il n'est pas illégitime de savoir qui vont les financer ». Reste à savoir si ces deux problématiques sont ou non antinomiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top