Adblock Freebox : le gouvernement recevra l'opérateur

04 janvier 2013 à 08h55
0
Depuis ce jeudi, une mise à jour de la Freebox Server V6 déploie un dispositif de blocage de la publicité (en version bêta). Pages Web, navigateur intégré à la box, certains bandeaux sur YouTube, Google Analytics sont ainsi touchés par ce blocage par défaut. Afin de discuter de ce choix, Fleur Pellerin, la ministre de l'Economie numérique, souhaite rencontrer Free ainsi que les éditeurs.

012C000005326170-photo-fleur-pellerin.jpg
La mise à jour 1.1.9 de la Freebox Server V6 et l'ajout d'un bloqueur de publicités (Adblock) par défaut agite depuis ce jeudi les commentateurs. Les arguments en faveur ou contre ce déploiement s'opposent sous le hashtag « adgate » à tel point que le gouvernement a pris la parole sur le sujet.

Depuis son compte Twitter, Fleur Pellerin, la ministre de l'Economie numérique a réagi au déploiement de la mise à jour de l'opérateur et sur ses conséquences. Elle se dit ainsi « peu fan de la pub intrusive, mais favorable à une solution du type no opt out par défaut ». La ministre souhaiterait ainsi que des solutions de blocage de la publicité puissent être proposées aux utilisateurs. Ces derniers devraient alors l'activer par eux même et faire une démarche volontaire pour ne plus avoir accès aux réclames.

Dans ce cadre, elle confirme qu'elle recevra très prochainement l'opérateur Free mais également les éditeurs du secteur afin d'élaborer des pistes de réflexion. Les parties au débat devraient alors discuter non seulement de l'activation par défaut déployée par Free mais également du manque de transparence quant aux services bloqués.

En effet, l'opérateur n'a publié aucune liste noire (ou blanche) des services, régies publicitaires ou sites bloqués. Des vérifications montrent cependant qu'outre les publicités qui ont disparues de certains sites depuis un navigateur (ou même celui interne à la Freebox V6), le rectangle publicitaire apparaissant en bas après avoir lancé une vidéo sur YouTube ne s'affiche plus. De même, certains observateurs précisent que l'accès aux données de Google Analytics n'est plus possible pour celui qui se connecte depuis son réseau Free.

De son côté, l'opérateur pourrait se défendre en rappelant que ce bloqueur n'est qu'une version bêta, et que l'utilisateur conserve le choix de le supprimer en le désactivant depuis l'adresse mafreebox.freebox.fr. Free pourrait donc désactiver sa fonction par défaut afin de faire taire une partie des critiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top