VDSL2 : l’Avicca craint l’accentuation des inégalités entre internautes

01 juin 2018 à 15h36
0
En fin de semaine dernière, l'Arcep a donné le coup d'envoi à des tests utilisant la technologie VDSL2. Suite à cette annonce majeure pour le déploiement des réseaux en France, l'association regroupant les villes et collectivités du territoire a souhaité que cette mise en place soit cohérente avec la progression de la fibre optique.

00FA000005940576-photo-avicca.jpg
Le VDSL2 possède deux atouts. Il permet, pour les internautes d'augmenter les débits d'un forfait à Internet fixe. Pour les opérateurs, la technologie utilise la traditionnelle paire de cuivre, soit le réseau téléphonique, et demande donc moins d'investissements de leur part (à la différence de la fibre optique).

Vendredi dernier, l'Arcep a validé un dispositif selon lequel des tests de montée en débit seront organisés avec cette technologie. Quant aux offres commerciales, elles devraient suivre à l'automne. Suite à cette annonce, l'Avicca, l'association représentant les villes et les collectivités pour le sujet des communications électroniques, a indiqué que ce choix était justifié « pour les zones qui ne doivent pas passer au FTTH dans les prochaines années ».

Par contre, Yves Rome, le président de l'organisme, souligne que le VDSL2 « va aussi y accentuer les inégalités, en améliorant le débit des lignes courtes, sans effet pour ceux qui ne peuvent pas accéder aux services usuels aujourd'hui, et peut-être même en leur créant des perturbations ». Il recommande donc de ne pas « doublonner les investissements dans les zones qui vont passer à la fibre jusqu'à l'abonné. A court terme, cela diminue l'appétence à basculer sur le nouveau réseau. A moyen terme, les performances du FTTH étant nettement meilleures, cela dévalorise les équipements spécifiques au VDSL ».

L'Avicca demande donc au gouvernement de tenir sa position et de réserver cette technologie à certains cas. De son côté, Fleur Pellerin avait déjà demandé à ce qu'une cartographie précise des réseaux THD soit éditée pour « éviter les doublons ». Elle indiquait également que des technologies autres que la fibre (montée en débit, satellite...) seraient déployées en zones moins denses

En attendant, l'association milite pour la mise en place de règles de bonne conduite entre opérateurs et représentants des collectivités.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les entrepreneurs en faillite ne seront plus fichés par la BDF
Huawei P6-U06 : le smartphone le plus fin du marché ?
Livre blanc de la défense :
Salesforce domine le marché du CRM, tout juste devant SAP
OS X 10.9 : un nouvel explorateur de fichiers ?
Samsung officialise la Galaxy Tab 3 7.0
Le site d’achats LivingSocial cible d’un piratage d’envergure
Les processeurs Intel Haswell disponibles le 4 juin, au Computex
L'État pourrait retourner dans le capital de Dailymotion
Les Google Glass déjà jailbreakées
Haut de page