Neutralité : Eric Besson ne veut pas "d'absolutisme" [MàJ]

08 février 2011 à 11h40
0
A l'occasion d'un colloque portant sur le thème de la neutralité du réseau organisé par le député du Lot-et-Garonne, Jean Dionis du Séjour, le gouvernement dévoile 7 axes sur lesquels les acteurs du numérique devront plancher.

00A0000003592180-photo-eric-besson.jpg
Alors qu'un premier rapport a été rendu par les députées Corinne Erhel (PS, Côtes d'Armor) et Laure de La Raudière (UMP, Eure-et-Loir), cette fois le ministre Eric Besson souhaite poursuivre dans la même voie. Il considère que la notion de neutralité du réseau ne doit pas être entendue comme un principe figé mais susceptible d'être « régulé ».

Lors des 2èmes Rencontres parlementaires sur l'Économie numérique, le ministre de l'Economie numérique a donc estimé qu': « un absolutisme de la neutralité nuirait ainsi au développement des services et se retournerait contre l'objectif qu'il entend poursuivre ». Prenant l'exemple d'une autoroute, il souhaite instiller un climat d'entente entre les « camionneurs » du Web (associations), les ambulances et les consommateurs.

Le ministre poursuit : « Cet absolutisme de la neutralité signifierait la fin de certains types de services, comme la téléphonie sur IP ou la télévision sur IP. Et In fine elle pourrait nuire à la capacité des utilisateurs à accéder à tous les contenus sans congestion. Sans incitation à un usage efficace de la ressource, le modèle de développement de l'Internet haut débit n'est pas viable ».

Internet minimum garanti

7 principes sont donc mis en avant, des idées directrices qui seront d'ailleurs reprises dans le cadre de la transposition du Paquet Télécom en droit français, véritable enjeu politique, technologique et économique. Parmi ces points, le gouvernement invite à ce que « l'information des utilisateurs et le libre choix entre les différents fournisseurs d'accès à Internet » soit la plus précise possible. « Avec la transposition du paquet Télécom, une information détaillée devra être fournie par les opérateurs sur leurs pratiques de gestion de trafic » explique t-il.

De même, les opérateurs devraient « garantir une qualité de service minimale pour des services prioritaires, comme la téléphonie sur IP ou la télévision sur IP ». Le développement exponentiel de ces nouveaux services ne serait pas possible sans cette garantie minimale de qualité. Enfin, Eric Besson estime que la neutralité devrait s'appliquer « non seulement au réseau, mais aussi aux moteurs de recherche et aux équipements terminaux  »...

Le dernier point de son exposé tacle également les sociétés qui sont établies « dans des pays étrangers, ne paient aucun impôt en France, et occupent dans le même temps des positions de quasi monopole sur le marché français ». Sont alors cités Google et Facebook comme de mauvais exemples. Par contre, le ministre n'hésite pas à poster son discours sur le même réseau social.

Autant de sujets chauds sur lesquels le ministre souhaite revenir d'ici le 30 novembre prochain lorsque l'Arcep, l'Union européenne et l'ensemble de la sphère politique auront planché sur le sujet.


Mise à jour : La réaction de l'opposition ne s'est pas faite attendre. Alors que le gouvernement a donné ses positions sur la neutralité du réseau, le député socialiste de la Nièvre Christian Paul nous a informé qu'il va présenter « au nom du groupe socialiste une proposition de loi relative à la neutralité de l'internet, qui sera débattue à l'Assemblée nationale en commission des Affaires économiques mercredi 9 février ». Le projet devrait donc être soumis à débat dans l'enceinte de l'Assemblée nationale d'ici le 17 février prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top