Neutralité : la France précise sa position

02 février 2011 à 11h05
0
Les premières passes d'armes sur la position française à propos de la neutralité du réseau pointent à l'horizon. Afin de donner une vision claire au débat, une « mission d'information sur la neutralité de l'Internet et des réseaux » a été créée en septembre dernier. Mêlant PS et UMP, cette mission a accouché d'un premier pré-rapport.

00A0000001837482-photo-logo-de-l-assembl-e-nationale.jpg
Ces premières observations présentées par les députées Corinne Erhel (PS, Côtes d'Armor) et Laure de La Raudière (UMP, Eure-et-Loir) sont une base de travail pour de futurs débats législatifs. Mieux, elles pourraient constituer le fer de lance d'une position officielle lorsque le Paquet Télécom sera transposé en droit français...

Concrètement, la question du filtrage est abordée. La mission propose « d'empêcher les restrictions aux échanges d'information sur Internet, sauf dans les cas les plus graves et sur intervention du juge ». La Justice pourrait donc décider d'une liste de contenus jugés « mauvais » et pourrait ainsi requérir « l'encadrement des mesures obligatoires de filtrage ». Sur ce point, le juge et le pouvoir politique devraient agir de concert.

Autre volet mis en avant par les deux députés, le pré-rapport estime qu'il serait possible de mettre en place des indicateurs permettant de juger si une qualité de service Internet est suffisante. L'Arcep viendrait contrôler ces indicateurs et demanderait aux opérateurs qu'ils fassent clairement la distinction dans leurs offres entre abonnements illimités et forfaits bloqués à certains services.

Même si ces premières réflexions ne sont que des pistes afin de trouver un compromis. D'autres ont été évoquées notamment lors d'un chat organisé sur ce même sujet. Certains spécialistes ont avancé la notion de priorisation du trafic qui permettrait d'instaurer un Internet à la carte. A l'image de la politique menée par PlusNet, chaque consommateur paierait en fonction de son usage du Web. Une connexion « de base » serait proposée à un tarif fixe, une option + autoriserait le VPN, une option ++ le téléchargement, etc...

Si cette dernière position a été diversement appréciée et risque de poser les bases d'une véritable fracture numérique, les éléments du pré-rapport sont un premier pas en direction du dialogue sur le thème de la neutralité du réseau. A ce titre, dès la fin du mois de février la classe politique devra prendre une position ferme sur le sujet dans le cadre de la transposition du Paquet Télécom. Les débats pourraient alors être plus vifs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top