BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

05 décembre 2019 à 16h18
0
BMW X5 Protection VR6
© BMW

Le constructeur allemand BMW a récemment dévoilé une nouvelle version de son SUV, le X5. À cette occasion, la marque a mis en avant le blindage de son véhicule... sans manquer d'envoyer une petite pique à Tesla, en référence au couac de la présentation du Cybertruck.

Sur Twitter, BMW a vanté les mérites de son SUV X5, équipé d'un nouveau système de protection, baptisé VR6. L'entreprise allemande entend ainsi se différencier de ses concurrents, sans en citer un seul, mais avec une référence à peine voilée à Tesla.


Des vitres résistantes aux boules de métal

D'après le tweet, le BMW X5 est « vendu avec des vitres à l'épreuve des balles et offre une protection même en cas de choc provoqué par une boule de métal ». Cette dernière mention fait sans aucun doute écho à la présentation du Cybertruck, il y a deux semaines. Lors de celle-ci, Tesla a voulu prouver la résistance de son blindage, en projetant, à deux reprises, une sorte de boule de pétanque contre ses vitres. Mais l'effet obtenu n'était pas vraiment celui recherché : si les fenêtres ne se sont pas brisées, elles se sont tout de même largement déformées.

BMW ne se contente toutefois pas de cette petite raillerie. Le constructeur fait également démonstration de la robustesse de son SUV. Pour prouver la résistance de son VR6, il a ainsi procédé à de nombreuses expérimentations, soumettant le véhicule à de nombreux tirs de calibres variés. On peut donc voir le X5 criblé de balles (mais pas de boule de métal), mais restant imperméable aux projectiles (cf. photo ci-dessus).

Tesla tournée en dérision depuis la présentation du Cybertruck

Néanmoins, la comparaison s'arrête là entre les deux modèles. BMW met ici en avant un SUV doté d'un moteur thermique, tandis que la Cybertruck est un pick-up 100 % électrique. Les deux ne semblent donc pas viser le même segment de marché. Ce clin d'œil n'avait certainement pour ambition que de se moquer gentiment de Tesla, comme d'autres marques le font depuis deux semaines, même les plus inattendues :


Quoi qu'il en soit, l'entreprise d'Elon Musk ne paraît pas affectée par cette mésaventure : quelques jours après l'ouverture des précommandes, plus de 200 000 personnes avaient déjà réservé leur Cybertruck.

Source : Electrek
Modifié le 06/12/2019 à 12h18
27
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top