Comparatif : 5 baladeurs audio/vidéo en test !

S'il ne fait plus l'ombre d'un doute que le smartphone a supplanté le classique baladeur jusque dans ses possibilités multimédias, il reste pourtant des utilisateurs qui ne souhaitent pas mélanger musique/vidéo et téléphonie. En effet, que ce soit pour des raisons d'autonomie, de qualité sonore ou encore de confort d'utilisation, le marché du baladeur MP3 n'est pas complètement mort.

C'est pourquoi nous avons réalisé ce comparatif, qui a pour vocation non pas d'être exhaustif, mais de se concentrer sur les petits/moyens baladeurs MP3 et surtout sur leurs possibilités audio. Exit donc les iPod Touch et autres gros et coûteux « smartphone like », auquel il ne manque au final qu'une fonction... téléphone.

000000FA05322380-photo-groupe-baladeurs.jpg

De gauche à droite : Sony NWZ A864, Philips GoGEAR Ariaz 4, Creative ZEN X-Fi3, ARCHOS 30c vision

000000FA05360036-photo-cowon-i10.jpg

Mise à jour du 21 août : nous ajoutons à ce comparatif le Cowon iAUDIO 10


La catégorie qui nous intéresse ici ne comporte donc que des baladeurs de moyenne taille, pouvant aisément se glisser dans une poche et dont l'écran couleur peut servir de lecteur vidéo/image d'appoint. Les modèles sélectionnés disposent pour certains de fonctionnalités supplémentaires, comme un tuner FM ou un dictaphone.

Nous allons cependant concentrer nos tests sur la qualité audio des produits testés. Leurs fonctions supplémentaires seront abordées, mais de manière succincte. Notez bien que les différents tests de sons seront réalisés à la fois avec les écouteurs fournis avec chaque baladeur, mais aussi avec un bon casque de référence : le AKG K518LE.

000000C805322382-photo-akg.jpg

Le AKG518LE


En dehors d'un tour du propriétaire inévitable (hardware comme software), nous vérifierons entre autres que le baladeur peut monter assez haut en volume (afin notamment de pouvoir brancher un bon casque, comme le K518LE qui s'avère beaucoup plus exigeant que des petits écouteurs) sans distorsion excessive. Seront aussi testés les réglages sonores (égaliseurs, effets), sans oublier de mesurer leurs performances, telles que le taux de transfert, l'autonomie ou le temps d'allumage. Enfin, en plus d'un rapide test des fonctionnalités supplémentaires, nous listerons bien sûr les types de fichiers compatibles.

  Philips GoGEAR Ariaz 4Sony NWZ A864 Creative ZEN X-Fi3 ARCHOS 30c visionCowon i10
Capacité4/8 Go8/16/32/64 Go8/16/32 Go + slot microSD4/8 Go4/8/16/32 Go
Autonomie24 h24 h13h3014 h36 h
Taux de transfert5,34 Mo/s5,5 Mo/s4,58 Mo/s 3,57 Mo/s5,6 Mo/s
BluetoothNonOuiOuiNonNon
Dimensions51 x 93,5 x 10 mm52.5 x 96.9 x 9.3 mm65 x 45,5 x 12,5 mm52 x 100 x 8 mm 54 x 114 x 12,6 mm
Taille écran320 x 240 pixels400 x 240 pixels176 x 220 pixels320x400 pixels400 x 240 pixels
Poids66g74g45g54g72g
Écouteurs fournisOuiOui (intra-auriculaires)Oui (intra-auriculaires)OuiOui
TactileNonOuiOuiOuiOui
Enregistrement radioOuiNonNonOuiOui

Philips GoGEAR Ariaz 4

Le Philips GoGEAR Ariaz 2 était présent dans notre comparatif de baladeurs audio de décembre 2010. Pour cet article nous avons sélectionné son héritier, le GoGEAR Ariaz 4.

0000012C05322402-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


Présentation

Ce baladeur MP3 (répondant au doux nom complet de SA4ARA08KF/12) signé Philips respire la solidité. En effet, la majorité du baladeur est composé d'un bloc de métal brossé gris anthracite, alors que seules les tranches inférieure (où se trouvent les prises mini-usb et jack notamment) et supérieure (constituant une grille pour le haut-parleur externe) sont en plastique. Ce dernier semble néanmoins de qualité et au premier abord la finition de ce baladeur semble excellente.

000000C805322396-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


Concernant le pavé de contrôle en revanche, on reste dubitatif. La texture type « vinyle » des flèches de direction (permettant de naviguer, mais aussi de contrôler le niveau sonore) peut déplaire, tout comme la mollesse et le bruit des clics. Même constat pour le bouton central en plastique, faisant à la fois office de Lecture/Pause, de bouton de validation et permettant également d'éteindre l'appareil en maintenant la pression quelques secondes. Pour finir, la barre sous l'écran, composée d'un bouton Retour et d'un autre permettant d'atteindre un menu contextuel mais aussi de verrouiller le baladeur en cas de longue pression, fait un peu tache avec son plastique « classique ».

000000F005322406-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


L'écran couleur supporte quant à lui une résolution de 320 x 240 pixels grâce à sa petite dalle de 6,1 cm de diagonale. Avec ses dimensions totales de 51 x 93,5 x 10 mm, ce baladeur se laisse bien prendre en main et entrera aisément dans n'importe quelle poche. Cette nouvelle version du GoGEAR Ariaz a subi une cure d'amincissement comparé au précédent modèle que nous avions testé, puisqu'il passe de 91 grammes à seulement 66 (pour notre modèle de test d'une capacité de 8 Go) !


000000F005322398-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


Interface et ergonomie générale

Pas de tactile sur ce Philips donc, mais un fonctionnement simple et intuitif. Toutefois, si le menu principal est bien pensé (avec notamment la possibilité d'accéder directement aux dossiers et fichiers présents dans le baladeur), le constat n'est pas aussi flatteur lors de la lecture d'une piste. En effet, pour trouver et choisir une autre piste en cours de lecture, il va falloir appuyer pas mal de fois sur le bouton précédent pour atteindre le menu où sont présentes les entrées « Artistes », « Albums » et autres « Playlists ». Cela ne serait pas dramatique si le baladeur était véloce, mais il est au contraire d'une lenteur telle que par moment on croit ne pas avoir appuyé correctement tant l'affichage est lent...

L'accueil
La radio
Le dictaphone
Le lecteur vidéo
Les filtres de recherche de musiques
Le lecteur de musique
Les technologies Philips et l'égaliseur
Les différents égaliseurs prédéfinis proposés
Le lecteur de photos
Le lecteur de texte
Les options du baladeur
La navigation dans les dossiers du baladeur


Il est en revanche possible de créer facilement des playlists à la volée, de supprimer directement des fichiers depuis le baladeur et de programmer l'arrêt automatique de celui-ci.

Musique et performances

Notons tout d'abord que lorsqu'on retire le casque en pleine écoute de musique, le haut-parleur externe prend directement le relais, ce qui peut être gênant en cas d'arrachage involontaire des écouteurs. Ces derniers, fournis avec le baladeur, sont franchement mauvais. Ils sont non seulement inconfortables (surtout sans les mousses de protection, qui au passage masquent les indications gauche et droite une fois mises en place...), mais surtout ils n'isolent pas bien et possèdent un son très très médiocre.

000000F005322400-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


En plus d'être très faiblard, et ce même le volume poussé à fond, le son de ces écouteurs est décevant. La technologie Fullsound de Philips permettant d'améliorer la qualité des morceaux compressés est correcte, mais ne fait pas non plus toujours de miracle. Sur certains morceaux en effet, le son peut être plus agréable lorsque cette fonction n'est pas activée. Quant à SafeSound, celle-ci contrôle le volume de votre écoute et vous notifie lorsqu'il y a danger pour votre audition.

Benchmark : 104-1452



03834916-photo-autonomie.jpg
24 heures d'autonomie à un volume moyen (26h annoncées par le constructeur) pour le Ariaz 4


03834914-photo-transfert.jpg
Le taux de transfert de 5,34 mo/s est correct


03834912-photo-temps.jpg
Il démarre plutôt rapidement : entre 5 et 10 secondes secondes au chronomètre en fonction du taux de remplissage du baladeur



Les autres fonctionnalités

Ce baladeur Philips dispose d'une fonction dictaphone à la qualité toute relative, d'un récepteur FM (avec possibilité d'enregistrer la radio au format WAV) ou encore d'un lecteur de textes au format TXT. Du côté de la vidéo, le baladeur ne lit que les fichiers au format WMV, ce qui est pour le moins limité. D'ailleurs l'application Songbird ne propose pas d'effectuer la conversion, il vous faudra donc passer par un logiciel tiers comme VidCoder pour éditer vos vidéos. Même constat pour la musique, seuls les formats MP3, WAV et WMA sont pris en charge.

000000F005322410-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg


Pour consulter des images (une par une ou via un diaporama), celles-ci devront être en JPEG, BMP ou PNG. Notez que celles-ci peuvent être consultées en plein écran en appuyant sur le pavé central vers le haut ou le bas. Encore une fois il s'agit là d'une fonction d'appoint, puisque les photos de grande résolution disposent d'un affichage clairement inadapté.

Conclusion

0000007805322408-photo-philips-gogear-ariaz-4.jpg
Que penser de ce Philips GoGEAR Ariaz 4. S'il a pour lui sa finition et à son corps en métal solide, ce baladeur n'est néanmoins pas très satisfaisant. Sur sa fonction principale, à savoir la musique, il ne nous a pas emballés. Le son n'est pas franchement excellent et seule la technologie FullSound vient sauver par moment des morceaux qui sonnent bien plats si elle n'est pas activée. Reste que le haut-parleur, même s'il ne fait pas des miracles, est appréciable et peut dépanner. Dommage aussi qu'un seul format vidéo soit supporté et qu'il faille convertir soit même son fichier... En un mot comme en cent, ce produit est très moyen.

Philips GoGEAR Ariaz 4

4

Les plus

  • Haut parleur
  • Coque métal
  • Enregistrer la radio
  • Interface intuitive...

Les moins

  • ... mais lente
  • Son et écouteurs médiocres
  • Fonctions vidéo et image limitées

Qualités audio6

Ergonomie7

Fonctionnalités6

Rapport qualité/prix6



Sony NWZ A864

Présentation

Un comparatif de baladeur audio sans un produit Sony c'est un peu comme un sujet canicule sans soleil. Nous avons donc retenu le NWZ A864 pour ce comparatif.

0000012C05322420-photo-sony-nwz-a864.jpg


Intégralement en plastique, la coque de ce baladeur ne brille pas franchement par sa qualité de fabrication. Il arrive même de trouver un léger jeu entre la partie arrière et le reste, alors que le baladeur « craque » légèrement lorsqu'on appuie sur le dos. Sur la tranche droite on retrouve tous les boutons classiques : volume + et -, verrouillage, suivant, précédent et marche/pause. Sans être mauvais, le placement de ces derniers n'est peut-être pas des plus pratiques, notamment pour changer de piste dans sa poche à l'aveuglette par exemple. Le bouton Home en dessous de l'écran n'est pas de la meilleure facture. Le design global n'est d'aucune originalité.


000000F005322422-photo-sony-nwz-a864.jpg


En revanche, l'écran couleur de 7,1 cm de diagonale (mais aussi tactile et d'une résolution de 400 x 240 pixels) est de bonne qualité. On retrouve les indispensables prises jack pour le casque et l'USB propriétaire permettant de recharger et de transférer ses données sur la tranche inférieure. Avec ses 74g et ses dimensions de 52,5 x 96,9 x 9,3 mm, ce NWZ A864 se laisse bien manipuler et peut même se ranger dans une poche « briquet ». Notez que nous avons testé ici le modèle blanc de 8 Go, alors que ce baladeur est également proposé en noir, avec des capacités de 16, 32 voire 64 Go.
000000F005322412-photo-sony-nwz-a864.jpg


Interface et ergonomie générale

Premier constat : le tactile est réactif. Le menu principal est plutôt bien organisé et permet d'accéder rapidement à chaque fonctionnalité, même s'il n'est pas possible de réorganiser les icônes. Petite fonctionnalité appréciable : si le fond d'écran ne vous plait pas, il est possible de sélectionner une image personnelle. Côté musique pas grand-chose à redire, les différents menus et catégories permettent de naviguer et de retrouver aisément et rapidement un titre ou une playlist créée sur ordinateur. Pour la copie de données sur le baladeur, il est possible d'utiliser le logiciel Media Go fourni par Sony, ou lui préférer directement le transfert par l'explorateur Windows.

L'accueil
L'entrée "Station SensMe" qui choisi les musiques à lire par thème ou horaire
La radio
Le dictaphone
Le lecteur de photo
La vue de toutes les photos
Les filtres pour la musique
Le lecteur de musique
Les options de lecture de musique
L'égaliseur perso
Les égaliseurs prédéfinis
Les effets VPT (Surround)
Le lecteur vidéo
Les fonctions du Bluetooth


Musique et performances

Les formats musicaux supportés sont les suivants : MP3 bien évidemment, mais aussi WMA (avec ou sans DRM), AAC-LC et PCM linéaire. Des écouteurs intra-auriculaires (MDR-EX300) sont fournis avec le baladeur. Ceux-ci sont d'ailleurs très bons, tant sur la qualité sonore que sur le confort de port et l'isolation. Le son est clair et les basses plutôt bien restituées (tant sur notre casque de test que sur les écouteurs de base).

Côté réglages, on retrouve la fonction VPT (simulation de son surround) permettant de simuler différents effets (studio, live, arène...) et bien évidemment un égaliseur 5 bandes. Ce dernier est un peu chiche en choix prédéfinis, mais il est possible d'en sauvegarder deux personnalisés, ce qui est appréciable. Si vous optez pour une balance personnelle, vous pourrez jouer avec le niveau des basses, et un amateur de métal comme votre serviteur a apprécié cette possibilité ! Un mode karaoké vous permettra quant à lui d'afficher les paroles de vos chansons, et une fonction vous donnera le droit d'accélérer la vitesse de lecture.

000000F005322418-photo-sony-nwz-a864.jpg


Si la qualité de son (avec ou sans réglages) est dans l'ensemble très correcte, et ce que vous utilisiez les écouteurs fournis ou un casque personnel, il vous faudra néanmoins monter le volume assez franchement pour obtenir un son plus pêchu dans un gros casque. En effet, à volume équivalent, entre les écouteurs et notre AKG de test, il y a un fossé flagrant. Mais une fois le son monté dans notre casque tout va bien. Même si ce dernier reste au-dessus, les écouteurs intra-auriculaires se défendent très bien. Les différentes technologies Sony jouent probablement, comme la DSEE qui améliore la qualité sonore des morceaux compressés, ou encore la fonction Clear Stereo, censée empêcher les signaux sonores d'empiéter sur les canaux droit et gauche.

Benchmark : 104-1452



03834916-photo-autonomie.jpg
24 heures d'autonomie à un volume moyen (23h annoncées par le constructeur) pour le NWZ-A864


03834914-photo-transfert.jpg
Taux de transfert correct de 5,5 Mo/s en passant par l'explorer Windows


03834912-photo-temps.jpg
Le baladeur démarre quasi instantanément : 1,5 secondes au chronomètre



Les autres fonctionnalités

Gros atout de ce baladeur : tout comme le Zen X-Fi 3, il dispose du Bluetooth. Vous pourrez ainsi non seulement écouter votre musique sur les périphériques disposant de cette technologie (casques, enceintes...),mais aussi envoyer et recevoir des fichiers vers et depuis des équipements compatibles. Un dictaphone est aussi de la partie, ainsi qu'un tuner FM. De plus, il vous sera possible de consulter images et vidéos, de manière horizontale ou verticale sur l'écran. Les formats pris en charge sont les suivants : uniquement JPEG pour les images et MPEG-4, AVC et WMV 9 pour la vidéo. Taille de l'écran oblige, ces fonctions resteront à usage plutôt exceptionnel, mais ce baladeur Sony s'en sort bien. La simplicité de transfert et de ré-encodage est d'ailleurs appréciable. Il n'a fallu que quelques minutes par l'explorateur Windows pour transférer, changer automatiquement le format et lire avec succès une vidéo YouTube (téléchargée en MP4 et 720p, le FLV ne fonctionnant pas sur ce baladeur). Notons aussi la présence d'une fonction dictaphone, d'une radio FM, d'un lecteur de podcasts, de la possibilité de programmer l'arrêt du baladeur (par tranche de 30 min) ou encore de régler une alarme (utile uniquement si vous portez vos écouteurs bien évidemment).

000000F005322416-photo-sony-nwz-a864.jpg


Conclusion

0000005005322414-photo-sony-nwz-a864.jpg
Malgré un design austère et un corps en plastique décevant, ce NWZ A864 de Sony est un bon produit. La qualité sonore est correcte et les possibilités pour personnaliser le rendu sont nombreuses. L'interface est quant à elle est bien pensée et véloce. Le Bluetooth est également un plus non négligeable et la taille de l'écran permet de regarder photos et vidéos avec un certain confort. Le prix de ce baladeur est plutôt justifié aux vues de ces nombreuses fonctionnalités (notamment le Bluetooth), plutôt bien exploitées dans l'ensemble.

Sony NWZ A864

6

Les plus

  • Bluetooth
  • Tactile réactif et boutons
  • Nombreuses fonctions

Les moins

  • Coque plastique
  • Design austère
  • Pas de lecteur de texte

Qualités audio7

Ergonomie7

Fonctionnalités8

Rapport qualité/prix8



Creative Zen X-Fi 3

Baladeur au design et aux contrôles déroutants, le Zen X-Fi 3 de Creative fait également partie de notre comparatif. Quelle place mérite-t-il parmi cette sélection de baladeurs ?

0000012C05322426-photo-creative-zen-x-fi3.jpg


Présentation

Avec sa forme pouvant rappeler un briquet Zippo (65 x 45,5 x 12,5 mm), ce baladeur intégralement en plastique ne présente ni un design moderne ni une finition exemplaire. Si ses tranches sont mates, les faces avant et arrière sont en plastique noir brillant, idéal pour capturer les traces de doigts. Notre modèle dispose d'ailleurs d'un léger jeu entre les tranches latérales et l'écran... Malgré son épaisseur non négligeable, ce baladeur pèse seulement 45 grammes.

00F0000005322432-photo-creative-zen-x-fi3.jpg


À propos de l'écran de 2 pouces (5 cm), sa qualité n'a rien d'exceptionnel et ne présente que très peu d'intérêt pour regarder des vidéos. Concernant les commandes, le X-Fi 3 dispose de cinq touches tactiles capacitives en façade, autour de l'écran. Ces touches sont tantôt capricieuses, tantôt assez réactives et permettent à la fois de naviguer dans les menus (haut/bas, validation, retour en arrière et ouverture d'un menu contextuel) et de contrôler la lecture de la musique. Deux autres boutons sur la tranche droite, physiques cette fois, permettent de monter ou descendre le volume. Enfin, un interrupteur au-dessus donne la possibilité d'allumer, d'éteindre ou de verrouiller le baladeur.

00F0000005322434-photo-creative-zen-x-fi3.jpg


Le modèle testé dispose de 8 Go de mémoire, mais la gamme dispose de modèles 16 et 32 Go. Notons d'ailleurs sur la tranche gauche la présence d'un slot microSD/microSDHC pouvant accueillir une carte d'une taille maximum de 32Go pour stocker des données supplémentaires. Enfin, sur la tranche inférieure se trouvent les prises jack et mini-USB.

Les écouteurs fournis avec le Zen X-Fi 3 sont des intra-auriculaires EP-630, un modèle aussi daté que mauvais. Si vous désirez profiter au maximum du son de ce baladeur et notamment de sa technologie X-Fi, nous vous conseillons fortement d'investir dans un casque de qualité.

000000B400124425-photo-creative-ep-630.jpg


Interface et ergonomie générale

Avec son fonctionnement hybride, mi-physique mi-tactile, le résultat est ... mi-figue mi-raisin. Même si la navigation est plutôt intuitive, celle-ci n'est pas des plus pratiques ni des plus véloces. Avec l'absence de tactile sur l'écran, il va vous falloir non seulement vous habituer à utiliser les boutons sur les bords, mais aussi à les presser de nombreuses fois puisqu'avec un simple défilement haut/bas, certaines fonctions vont nécessiter moult pressions avant d'être actionnées.

Dès le menu principal ce défaut se fait ressentir, mais c'est bel et bien lors de la recherche d'un artiste, d'un genre ou d'un album que ce problème est le plus pesant. En l'absence d'une recherche alphabétique, il va vous falloir faire défiler le menu de longues secondes avant de trouver l'entrée désirée... Pire encore lorsqu'une musique est cours d'écoute et que l'on désire la couper alors que l'on se trouve dans un autre menu, il va vous falloir revenir péniblement dans le menu « Lecture en cours »... Le tactile c'est bien quand ça fait gagner du temps ! Au-delà de ces soucis, les différents menus et sous-menus sont plutôt bien pensés et on trouve aisément ce que l'on recherche. À noter néanmoins la lenteur non négligeable lors du lancement d'un morceau du baladeur lorsque celui-ci est bien rempli.

Menu pricipal
Réglages système
Réglages X-Fi
Menu musique
Bibliothèque
Menu lecture


Musique et performances

Concernant la qualité audio du Zen X-FI 3, disons-le d'entrée, pour obtenir un son correct, activez la technologie X-Fi et remplacez les écouteurs de base. Cette technologie regroupe deux traitements audio, activables ou non séparément : Crystalizer et Expand. Si ce dernier n'est qu'un algorithme plutôt classique d'élargissement de la stéréo, Crystalizer permet quant à lui de compenser l'effet de compression sur les morceaux en restaurant leur dynamique. Certes X-Fi améliore sensiblement la qualité d'écoute, mais ne fait pas non plus toujours des miracles. En effet certains morceaux semblent un peu saturer à haut volume avec l'effet activé.

Toujours dans les réglages du son, seuls 4 réglages d'égaliseur sont proposés et il n'y a pas moyen de créer un égaliseur personnalisé.

000000B405060838-photo-baladeur-et-couteurs.jpg
000000B405077272-photo-x-fi.jpg


Côté puissance, ce baladeur est assez léger. Dans notre AKG de test il aura fallu monter le volume assez significativement pour obtenir un son correct, X-Fi ou pas. En ce qui concerne les formats audio supportés, le Zen X-Fi 3 prend évidemment en charge le MP3, mais aussi le FLAC, le AAC non protégé (*.M4A), le WMA, le WAV, l'Audible Format 4 et l'Audible AAXX.

Benchmark : 104-1452



03834916-photo-autonomie.jpg
Le X-Fi 3 a tenu 13h30 (jusqu'à 20 h annoncées), technologie X-Fi activée;


03834914-photo-transfert.jpg
le taux de transfert a atteint une vitesse acceptable de 4,58 Mo/s ;


03834912-photo-temps.jpg
le baladeur nécessite entre 10 et 20 secondes pour se rendre opérationnel en fonction de l'espace libre restant



Les autres fonctionnalités

Malgré son écran minuscule et d'une qualité médiocre, ce baladeur permet de lire des photos (au format JPEG uniquement...) et des vidéos (au format WMV9 avec une taille maximum de 512 x 384, ou au format AVI (MPEG-4-SP/DivX4/5/XviD) d'une taille maximum de 640 x 480). Si des formats intéressants comme le DivX ou encore le XviD sont bien pris en charge (alors que la lecture d'une vidéo en MP4 téléchargée sur YouTube est restée en échec...), les contrôles sur la vidéo sont tellement pauvres (avance rapide qui n'a de rapide que le nom par exemple) et la qualité tellement médiocre que l'on en arrive à se demander l'intérêt de cette fonctionnalité. De plus, si une vidéo n'est pas en 4:3, des bandes noires viennent encore réduire la taille déjà minuscule de votre vidéo. Au final le seul réel intérêt de cette fonctionnalité vidéo, c'est de pouvoir les lire (ainsi que les photos) sur un téléviseur via un câble vendu séparément.

00F0000005322436-photo-creative-zen-x-fi3.jpg


D'autres fonctionnalités sont disponibles, comme la radio FM, un lecteur de livres audio, un dictaphone et surtout le Bluetooth. Vous pourrez ainsi lier votre baladeur à un casque ou une enceinte compatible afin de lire votre musique sans fil. Même si la qualité du haut-parleur est très limitée, sa présence est néanmoins appréciable et pourra toujours dépanner pour faire écouter un morceau à plusieurs personnes.


00F0000005322428-photo-creative-zen-x-fi3.jpg


Conclusion

0078000005322430-photo-creative-zen-x-fi3.jpg
Plutôt original dans ses contrôles et dans ses fonctions sonores, ce Zen X-Fi 3 peine pourtant à convaincre, dans un domaine comme dans l'autre. L'utilisation de l'interface à la limite de l'obsolète n'est pas des plus pratiques et la qualité du son reste très moyenne malgré la technologie X-Fi. De plus, l'écran est vraiment très mauvais et on se passera donc de la lecture de vidéos. Le slot microSD aurait pu être utile pour stocker plus de fichiers vidéos, mais au final il ne servira donc que si vous possédez beaucoup de musique. Reste quand même l'argument du Bluetooth, même si on aurait apprécié pouvoir envoyer et recevoir des fichiers avec...

Remarque : Ce baladeur avait déjà été testé dans nos colonnes, néanmoins nous avons utilisé ici le dernier firmware disponible (1.00.15e), d'où ce nouveau test.

Creative Zen X-Fi 3

2

Les plus

  • Technologie X-Fi
  • Baladeur compact
  • Bluetooth, microSD, haut-parleur

Les moins

  • Écran mauvais
  • Puissance
  • Interface et écouteurs d'origine vieillots

0

Qualités audio6

Ergonomie4

Fonctionnalités7

Rapport qualité/prix5



ARCHOS 30c vision

Société française qui s'est fait connaitre dans les années 2000 pour ses baladeurs MP3 et qui s'est récemment introduit sur le marché des tablettes, Archos n'oublie pour autant pas son activité première. Nous testons ainsi l'un de ses derniers produits, le 30c Vision.

0118000005322388-photo-archos-30c-vision.jpg


Présentation

Plutôt compact, ce baladeur Archos dispose d'une qualité correcte à première vue. Intégralement en plastique, la face arrière est aussi austère que la face avant est brillante. Celle-ci capture d'ailleurs à merveille les traces de doigts. Heureusement le baladeur est léger : seulement 54g. L'écran résistif de 320x400 pixels demande une pression du doigt non négligeable afin d'activer les différents menus dont il sera question plus loin.

Du côté des boutons, ils ne sont que deux, puisque la majorité des fonctions se trouvent au niveau de l'écran tactile. Le bouton en façade permet d'allumer et d'éteindre l'appareil (en restant appuyé) et de revenir au menu principal avec une pression simple. L'autre se trouve sur la tranche inférieure et permet de verrouiller l'écran tactile. Se trouvent d'ailleurs sur cette tranche le port mini-usb, la prise jack et l'orifice pour le micro. Pas de Reset donc.

00F0000005322384-photo-archos-30c-vision.jpg


Un mot rapide sur les écouteurs livrés avec le baladeur. S'il sera question de leur qualité sonore (mauvaise) plus avant dans ce test, notons tout de même que la glissière permettant de gérer les fils et le système pour accrocher les écouteurs afin de limiter les risques de chute sont appréciables.

00F0000005322386-photo-archos-30c-vision.jpg



Interface et ergonomie générale

Le moins que l'on puisse dire, c'est que lorsqu'une technologie n'est pas parfaitement maitrisée, il est préférable de ne pas s'y aventurer. En effet, l'interface tactile de cet Archos laisse vraiment à désirer. Non seulement cet écran résistif est tout sauf véloce, mais il vous faudra aussi appuyer plutôt fort sur l'écran afin d'activer les différents menus et fonctions (le pire étant les réglettes de volume et d'égaliseur). Dans l'écran principal, on retrouve des entrées classiques : Musique, Vidéo, Photo, Radio et Enregistrement. Pour atteindre le second écran et les options, il vous faudra faire glisser votre doigt vers la gauche ou la droite. Dans celui-ci se trouvent un calendrier, une calculatrice, l'accès aux fichiers et aux réglages.

La navigation concernant la musique est classique (recherche par artiste, genre, album...) et la possibilité de créer des playlists à la volée (via l'appui sur le coeur lors de l'écoute d'une piste) sont appréciables.

Accueil
Accueil partie 2
Lecteur de musique
Filtre des musiques
Les égaliseurs prédéfinis
Le lecteur photo
Le lecteur vidéo
La radio
Les options du baladeur
Le calendrier
La navigation dans les dossiers


Ce n'est pas l'écran qui va venir sauver ce baladeur, celui-ci est très médiocre. Il pourra servir en tant que périphérique d'appoint pour regarder des photos et des vidéos (horizontalement ou verticalement heureusement) mais c'est bien tout. Même les pochettes d'albums sont pixelisées...

Musique et performances

Pour la musique, soyons clairs : remplacez les écouteurs fournis de base. S'ils ne sont pas désagréables à porter, leur son est en revanche mauvais, très mauvais. Les basses sont inexistantes et le son résonne. Les différents égaliseurs disponibles ne viendront rien y changer, voire empireront la situation pour certains.De plus cet Archos est puissant et se prête donc bien aux gros casques.

Côté égaliseurs justement, en plus d'un réglage personnel à 5 bandes extrêmement compliqué à utiliser via l'interface tactile, on retrouve des classiques (Rock, Pop, Jazz... etc.) et des moins classiques dans l'entrée « Egaliseur MS » (3D, Basse et Volume automatique). Les effets 3D et Basse donnent un résultat assez aléatoire en fonction du type de musique et de sa qualité. Sauf quelques exceptions, ces effets ne viennent que polluer la musique (bien souvent la 3D résonne beaucoup trop et les basses étouffent complètement le reste).

00F0000005322394-photo-archos-30c-vision.jpg


Avec un bon casque donc, le son de cet Archos est moyen, si l'on n'abuse pas des effets proposés. Les basses sont plutôt faibles, mais heureusement le baladeur lit plusieurs formats : MP3, WAV, OGG, APE et surtout FLAC.

Benchmark : 104-1452



03834916-photo-autonomie.jpg
14 heures d'autonomie à un volume moyen (13h annoncées par le constructeur)


03834914-photo-transfert.jpg
Le taux de transfert de 3.57mo/s est faiblard


03834912-photo-temps.jpg
Le baladeur démarre en moins de 2 secondes



Les autres fonctionnalités

Comme tous les baladeurs de notre comparatif, cet Archos permet de lire des photos (JPG et BMP uniquement) et des vidéos (MPEG-4 AVI, FLV et RMVB), mais aussi des fichiers texte. Attention néanmoins pour la vidéo, nous avons essayé sans succès de lire un clip téléchargé sur YouTube (en MP4 et en FLV) en le copiant directement depuis l'explorateur Windows. Pour que cela fonctionne, il faudra modifier votre vidéo afin de la rendre compatible avec l'écran (en modifiant notamment la résolution à 400x240) via un logiciel tiers comme VidCoder par exemple... De plus, l'écran étant ce qu'il est, la qualité laisse franchement à désirer et on en restera donc à ses fonctions musicales.


00F0000005322390-photo-archos-30c-vision.jpg


Un dictaphone est néanmoins présent, ainsi qu'une calculatrice et un calendrier (permettant une simple consultation des dates, impossible d'y entrer des informations...). Notons aussi la présence d'une radio et de la possibilité de l'enregistrer. Enfin, l'arrêt programmé du baladeur est proposé (le maximum réglable étant seulement 20 minutes).

Conclusion

0078000005322392-photo-archos-30c-vision.jpg
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce 30c Vision d'Archos ne fait pas partie de nos favoris. L'interface tactile résistive est une plaie à utiliser en plus d'être affreusement lente, quelques boutons physiques n'auraient clairement pas été du luxe. La mauvaise qualité de l'écran et la difficulté pour lire une vidéo font que ce baladeur ne servira qu'à la musique, chose qu'il gère tout juste bien. Le tout aurait pu être un peu sauvé par un design sympathique. On en est loin.

ARCHOS 30c vision

0

Les plus

  • Son puissant
  • Enregistrement de la radio
  • Lecture du FLAC

Les moins

  • Tactile catastrophique
  • Écran médiocre
  • Fonctions supplémentaires très limitées
  • Autonomie ridicule

Qualités audio6

Ergonomie4

Fonctionnalités6

Rapport qualité/prix7


Cowon iAUDIO 10

Dans la catégorie des baladeurs MP3 dotés de possibilités vidéo d'appoint, nous avons sélectionné chez Cowon le iAUDIO 10. Le constructeur coréen dispose depuis plusieurs années maintenant d'une excellente réputation dans le domaine de l'audio, la mérite-t-il sur ce produit ?

000000FA05360036-photo-cowon-i10.jpg


Présentation

Avec ses dimensions de 54 mm sur 114 pour 12,6 mm d'épaisseur, ce Cowon iAUDIO 10 (ou i10) est le baladeur le plus volumineux de notre sélection. C'est aussi logiquement l'un des plus « lourd » avec ses 72 g sur la balance. Intégralement en plastique, mat et agréable au toucher au dos et brillant en façade, il est doté d'une finition convenable. Son écran de 3 pouces (doté d'une résolution de 400 x 240 pixels et d'une qualité passable) surmonte un pavé tactile assez imposant puisque celui-ci occupe presque un tiers du baladeur.

Sur le côté droit on retrouve un bouton permettant de monter ou baisser le volume, à gauche se trouve le port propriétaire permettant de charger l'appareil (protégé par un cache) et le bouton d'alimentation (ou de verrouillage de l'interface en cas d'un appui court). La prise jack se trouve elle sur la base du Cowon et la sortie du haut parleur (puisque ce modèle en est doté) au dos.

000000C805359116-photo-cowon-i10.jpg


Existant en blanc et en noir, ce i10 est disponible dans des capacités de 4, 8, 16 ou 32 Go. En un mot comme en cent : l'aspect physique de ce Cowon est très bon, rien à lui reprocher de ce côté. Même les écouteurs livrés avec le baladeur sont plutôt sympathiques, dommage que leur son ne suive pas. Sans être les plus mauvais testés dans ce comparatif, nous ne pouvons quand même que vous conseiller d'investir dans un bon casque ou de bons intra-auriculaires.

000000C805359126-photo-cowon-i10.jpg


Interface et ergonomie générale

Du côté de l'interface et de son ergonomie, ce i10 souffle le chaud et le froid. En effet, celui-ci dispose d'un style plutôt épuré mais très sympathique et personnalisable, notamment au niveau de l'aspect du menu principal et surtout des couleurs du fond et du texte. C'est d'ailleurs l'un des arguments majeurs de Cowon qui dénomme son i10 « Color Therapy MP3 », rien que ça. En revanche, la navigation dans les menus et l'utilisation des boutons tactiles n'est pas toujours complètement logique et intuitive.

Le pavé tactile est doté de 6 boutons (un en bas, un en haut et un à chaque coin, sans compter le bouton central de validation) dont la fonction change selon les menus. La prise en main peut donc demander un peu de temps et de patience. À titre d'exemple, lors de la lecture d'un morceau l'inscription « option » se trouve en bas à droite de l'écran et on a donc envie d'appuyer sur la touche tactile située directement en dessous : erreur, il s'agissait du bouton tout en bas à droite et on se retrouve ainsi à la chanson suivante... Pire encore, toujours lors de la lecture d'une musique, pour revenir à la librairie il vous faudra appuyer sur la touche du bas nommée alors« list » puis plusieurs fois sur celle en haut à droite ne portant elle aucun nom... Perdus ? C'est normal, niveau intuitivité on a vu mieux. À noter que faire glisser votre doigt de l'un à l'autre des coins supérieurs du pavé permet d'avancer ou de reculer rapidement dans un morceau.

L'écran d'accueil, apparence 1
L'écran d'accueil, apparence 2
L'écran d'accueil, apparence 3
La librairie
Lecture en cours
Une partie des effets audio disponibles
L'égaliseur personnalisable
La liste de vos photos, avec miniature
La radio
La lecture vidéo
Le lecteur de texte
Une partie des options
Le choix des couleurs rappelle étrangement Windows 8


En parlant de la librairie, il est donc possible de sélectionner sa musique par artistes, albums, genres, listes de lecture (créées sur ordinateur ou à la volée) ou encore directement depuis les dossiers présents dans le baladeur. Néanmoins il n'est pas possible de supprimer des fichiers directement depuis le baladeur, ni d'effectuer une recherche alphabétique. Il faudra donc vous armer de patience pour naviguer jusqu'à une musique ou un artiste en particulier si vous disposez de nombreux morceaux. Heureusement, le fait de faire glisser son doigt de haut en bas au milieu du pavé tactile permet de scroller plus rapidement, un peu à la manière d'un périphérique à écran tactile .

L'affichage des pochettes lors de la lecture d'un morceau est plutôt sympathique, et de très nombreuses options (tant sur l'apparence que sur le comportement de l'appareil) viennent compenser certains défauts. En premier lieu, l'interface n'est traduite en français que dans le menu des options. De plus, sans être totalement lente, celle-ci manque cruellement de fluidité par moment.

En résumé : une interface originale et jolie, desservie par une ergonomie peu intuitive... dommage ! En revanche, la possibilité de configurer le bouton de volume pour qu'il permette de changer de piste, même baladeur verrouillé, est appréciable.

000000C805359124-photo-cowon-i10.jpg


Musique et performances

Comme avec la majorité des produits de ce comparatif, nous ne pouvons que vous conseiller d'investir dans de bons écouteurs ou un bon casque pour profiter pleinement de ce baladeur. Ce i10 est doté de nombreux effets et égaliseurs dont certains réellement efficaces, notamment les effets « BBE » qui permettent de compenser les effets de la compression numérique d'un morceau. Il est aussi possible de créer jusqu'à 4 réglages complètement personnalisés (égaliseur 5 bandes, activation et réglages de l'intensité des effets BBE, 3D Surround, Basses, amélioration de la stéréo, réverbération... etc.). Les plus pointilleux pourront s'en donner à cœur joie avec autant de possibilités ! En mode normal le son est déjà excellent sur ce Cowon, le constructeur coréen ne fait pas faux bond à sa réputation. De plus, le volume maximum de ce baladeur est impressionnant, bien pratique pour les gros casques !

000000C805360032-photo-cowon-i10.jpg


Au niveau des formats audio, ce i10 accepte sans soucis le MP3 évidemment, mais aussi le WMA, OGG, WAV, APE et le FLAC, et ce par simple glissé/déposé depuis Windows. De plus, il gère l'affichage des paroles.

Benchmark : 104-1452



03834916-photo-autonomie.jpg
Un peu moins de 36 heures d'autonomie à un volume moyen (38 h annoncées par le constructeur) pour le i10


03834914-photo-transfert.jpg
Le taux de transfert de 5,6 mo/s est très correct


03834912-photo-temps.jpg
Il démarre très rapidement : moins de 5 secondes au chronomètre



Les autres fonctionnalités

Comme les autres baladeurs de notre sélection, ce Cowon dispose d'un dictaphone, de la radio FM (avec possibilité de l'enregistrer), et il peut aussi afficher des fichiers texte ainsi que des photos (uniquement au format JPG...) ainsi que des vidéos. Concernant ce dernier point, bien que l'écran soit d'une taille respectable pour ce genre de produit, la lecture de vidéos restera exceptionnelle car non seulement la qualité d'image est toute relative, mais il vous faudra surtout convertir vos fichiers avant. Ce i10 n'accepte que les formats AVI, WMV et ASF (et les codecs Xvid, DviX et WMV). En revanche, à l'aide d'un câble sortie TV vendu séparément, il est possible de diffuser depuis son baladeur sur une télévision. Un autre câble entrée ligne lui aussi disponible à l'achat permet d'enregistrer une source audio sur le baladeur.

000000C805360034-photo-cowon-i10.jpg


Quand au haut-parleur, il permet de dépanner correctement lors de l'écoute de votre musique, d'une vidéo ou de la radio.

Conclusion

0000006405360036-photo-cowon-i10.jpg
Malgré quelques défauts plutôt pénibles (l'utilisation de l'interface notamment), ce Cowon iAUDIO 10 est un bon produit. En effet, la qualité sonore (qui reste ici le paramètre principal) est excellente : c'est tout simplement le meilleur de ce comparatif dans ce domaine. Même si les fonctions secondaires sont nombreuses, certaines d'entre elles restent assez limitées et leur utilisation restera donc exceptionnelle. Reste que la finition et l'autonomie sont au top et que si l'on fait le bilan des plus et des moins, ce i10 s'en sort globalement très bien.

Cowon iAUDIO 10

8

Les plus

  • Qualité sonore
  • Haut parleur
  • Autonomie
  • Interface sympathique...

Les moins

  • ... mais lente et peu intuitive
  • Fonctions secondaires en retrait
  • USB propriétaire

Qualités audio9

Ergonomie7

Fonctionnalités7

Rapport qualité/prix7



Conclusion

Il est des conclusions difficiles à rédiger, et d'autres au contraire qui tombent sous le sens. Nous nous trouvons ici dans la seconde catégorie.

Car il ne fait aucun doute que les meilleurs produits de notre sélection ne sont autres que le Sony NWZ A864 et le Cowon iAUDIO10, et de loin. Sans être parfaits pour autant, ces baladeurs font bien le travail. Notamment grâce à une interface tactile réactive et à des fonctions supplémentaires appréciables pour le Sony (spécialement le Bluetooth), et à une grande qualité sonore pour le Cowon. Deux produits de choix si vous ne voulez pas mélanger musique/vidéo et téléphonie. Mais cet écart dans les notes s'explique aussi par la médiocrité des autres produits.

000000C805322580-photo-groupe-baladeurs-2.jpg


Le Philips Go Gear possède tout de même quelques éléments de qualité (sa coque principalement), mais ce baladeur reste assez décevant dans l'ensemble. La faute à une interface pas très rapide et à un son plus que moyen.

Les deux moins bons produits restent selon nous le Zen X-Fi 3 et l'Archos 30c Vision. Le premier, malgré la présence du Bluetooth, est un véritable retour en arrière facturé bien trop cher. Le second, bien qu'étant le moins onéreux de notre sélection, s'avère tout simplement trop mauvais dans presque tous les domaines. Il sera bien plus judicieux de dépenser quelques euros de plus afin de disposer d'un NWZ A864 ou d'un i10 qui font tout mieux que cet Archos.
Modifié le 19/05/2021 à 13h31
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Lenovo IdeaPad S2110 : l'autre tablette Android transformable
Cyber-sécurité : l'Europe lance sa consultation publique
Skype : les mises à jour logicielles sont encore trop mal comprises
Biostar lance une carte mère à carte son
SuperNOVA : EVGA dévoile son logiciel de monitoring pour alimentation
L’Europe soupçonne d’entente 13 fournisseurs de lecteurs CD/DVD
Apple obtient l'interdiction de la Galaxy Tab 7.7 en Europe
Box s'invite sur Windows Phone et signe avec Qualcomm
eBizcuss et ICLG : cessation d'activité du réseau d'Apple Premium Resellers
Le comparateur Kayak entre en bourse
Haut de page