Musique sans fil: les dernières Logitech SqueezeBox sur le devant de la scène!

01 juin 2018 à 15h36
0
0000007301827068-photo-logitech-logo.jpg
En octobre 2006, le suisse Logitech rachetait l'américain Slim Devices, un rachat qui avait surpris, le portefeuille de produits de Slim Devices étant à l'époque limité et centré sur le haut de gamme. Pourtant, quelques années plus tard, il semblerait que Logitech ne se soit pas fourvoyé. En effet, la marque peut se targuer d'avoir largement développé la gamme des solutions SqueezeBox tout en se hissant comme un acteur incontournable dans le domaine de la musique sans fil.

Avec Slim Devices, Logitech s'est doté d'une plate-forme technologique extrêmement intéressante permettant de diffuser de la musique, avec ou sans fil, dans les pièces de son appartement. Le principe est relativement simple : un ordinateur serveur assure la diffusion de musique alors que des récepteurs la diffusent à l'emplacement de votre choix.

Après avoir proposé les SqueezeBox Boom et SqueezeBox Duet, Logitech poursuit ses développements et lançait il y a quelques mois déjà les SqueezeBox Radio et les SqueezeBox Touch. Si la première commence déjà à dater, la seconde a eu du retard à l'allumage, Logitech ayant eu besoin de temps pour finaliser son produit.

Retour sur l'offre SqueezeBox, la partie logicielle et gros plan sur les SqueezeBox Radio et SqueezeBox Touch.

03998846-photo-logitech-squeezebox-touch.jpg

SqueezeBox : anatomie d'un réseau musical

La solution SqueezeBox vous permet de profiter de votre musique numérique à partir d'un récepteur SqueezeBox que vous installerez dans la pièce de votre choix. Certains sont autonomes, et embarquent un haut-parleur, comme notre Squeezebox Radio, d'autres ne le sont pas et doivent être raccordés à un amplificateur. Dans tous les cas, les récepteurs SqueezeBox requièrent une connexion au réseau local : en RJ45 câblé ou bien en Wi-Fi. C'est impératif pour qu'ils se connectent au serveur logiciel.

Afin de pouvoir profiter de votre musique numérique partout dans votre appartement, il vous faudra installer le logiciel SqueezeBox Server sur votre PC, celui-ci devra donc être allumé, ou pourquoi pas sur une machine dédiée. Ce dernier est disponible pour plusieurs plates-formes : Windows bien sûr, MacOS X, Linux (Debian, Ubuntu) et Windows Home Server. Une version du logiciel peut même être installée sur les NAS Netgear (à noter que Logitech propose aussi sur le Wiki SlimDevices des versions du SqueezeBox Server adaptées à d'autres NAS). Pour ce qui est des PC sous Windows, l'installation est relativement rapide, et une fois le logiciel en place, il suffit de renseigner son compte Squeeze Network et d'indiquer au programme où trouver la musique. La phase d'analyse des dossiers ne prend que quelques minutes.

0000010404004036-photo-logitech-squeezebox-windows-9.jpg

Le serveur logiciel SqueezeBox, ici sous Windows Home Server


Pour ceux d'entre vous qui seraient totalement réfractaires à l'idée de disposer d'une machine serveur, nécessairement allumée en permanence pour écouter de la musique, il est possible d'utiliser les SqueezeBox les plus récentes, comme les Radio et Touch, sans serveur. On peut dans ce cas se connecter à Spotify ou à Deezer et mieux vaut disposer d'un compte Premium puisqu'à défaut seules les radios seront disponibles. Avec un compte Deezer Premium, il est possible d'écouter depuis sa SqueezeBox les web radios de son choix ou bien les listes de lecture préalablement concoctés. Naturellement, la recherche parmi le catalogue de titres Deezer est au programme : mais il faudra être patient pour la saisie, les SqueezeBox étant dépourvues de clavier physique.

Pour ce qui concerne votre musique, le logiciel SqueezeBox est compatible avec un large éventail de formats de fichiers : du classique MP3 au fichier AAC sans oublier le WMA, le WAV ou encore le FLAC. Naturellement, les formats Lossless sont supportés par SqueezeBox. Pas de souci de ce côté-là. De la même manière, les SqueezeBox prennent en charge les webradios : il est donc parfaitement possible d'écouter France Info depuis sa SqueezeBox. Ici les flux MP3, Ogg Vorbis, HE-AACv2 et WMA sont reconnus.

Alors que des standards comme le DLNA sont aujourd'hui monnaie courante, l'offre SqueezeBox de Logitech se base sur un standard propriétaire hélas incompatible avec le DLNA et son UPNP AV. Pas moyen donc de capitaliser sur un ordinateur qui tournerait en permanence et son SqueezeBox Server pour diffuser de la musique vers un téléviseur ou autre équipement compatible DLNA. Il faudra pour ce faire installer un autre logiciel serveur ou utiliser Windows Media Player. En clair, si l'infrastructure SqueezeBox cohabitera parfaitement avec d'autres protocoles ou méthodes de partage en vigueur sur votre réseau local, l'écosystème SqueezeBox restera fermé sur lui-même alors que Logitech promeut régulièrement l'ouverture de SqueezeBox. Il est vrai que SqueezeBox a un côté Open Source indéniable, plus du côté logiciel que du côté du protocole, puisqu'il est possible pour tout un chacun de développer des compléments logiciels.

Fonctionnalités SqueezeBox

Avant de passer à la présentation détaillée des deux dernières SqueezeBox en date de Logitech, revenons sur quelques-unes des fonctionnalités développées ou ajoutées récemment au système d'exploitation qui les anime.

Quelque temps après la sortie de la SqueezeBox Duet, Logitech a revu son système pour l'ouvrir à des composants externes. Certains sont préinstallés par défaut, d'autres peuvent être ajoutés manuellement par le biais du site mysqueezebox.com. On note la présence de Facebook, pour partager avec ses amis des like sur la musique qu'on écoute ou encore l'application Deezer, installée nativement sur les dernières SqueezeBox pour profiter du streaming audio du service. Les inscrits Deezer ont droit de base aux Smart Radios et Web Radios. Les abonnés Premium pourront quant à eux profiter de l'accès à leurs listes de lecture et à la fonction recherche.

000000B904004018-photo-logitech-squeezebox-windows-1.jpg
000000B904004022-photo-logitech-squeezebox-windows-2.jpg

Le site Mysqueezebox.com et l'ajout d'applications


Deezer n'est pas la seule application de streaming disponible sur SqueezeBox puisque Logitech vient de lui adjoindre Spotify ! De quoi laisser le choix à l'utilisateur de sa plate-forme de streaming de musique et permettre l'usage de la SqueezeBox en mode hors ligne... sans nécessiter un serveur allumé quelque part dans la maison. De son côté, l'application Spotify permet de faire des recherches de morceaux/artistes à condition d'être abonné, d'écouter ses listes de lecture ou de consulter les nouveautés musicales. Mais attention, l'application Spotify n'est proposée que sur SqueezeBox Radio et SqueezeBox Touch, la SqueezeBox Duet étant incompatible avec le logiciel faute de mémoire suffisante. De son côté, Deezer fonctionne sur toutes les SqueezeBox récentes ainsi que sur les SqueezeBox Boom et Duet.

000000F504004408-photo-logitech-squeezebox-touch-spotify.jpg


Parmi les autres applications proposées, citons l'application Flickr pour voir les photos mises en ligne sur le service, le Podcast Player pour écouter des podcasts sur sa SqueezeBox, l'application Amazon pour acheter de la musique depuis sa SqueezeBox (il faut tout de même repasser par un ordinateur pour finaliser la transaction), ou encore l'application BBC pour écouter les neufs stations radio BBC. Si nous faisions le parallèle avec l'AppStore d'Apple, précisons dès à présent que le catalogue des applications SqueezeBox est bien moins fourni : une vingtaine d'applications, au mieux.

Parmi les fonctionnalités SqueezeBox apparues au fil des développements des logiciels, citons la synchronisation. Si vous disposez de plus d'une platine SqueezeBox chez vous il est possible très simplement, via la fonction Synchroniser, de faire en sorte que vos SqueezeBox diffusent la même musique au même moment. Avec une SqueezeBox dans le salon, une SqueezeBox dans la cuisine et pourquoi pas une SqueezeBox dans la chambre, on profite du même environnement musical de pièce en pièce. Problème, la synchronisation semble générer des soucis de compatibilité avec certains services comme Spotify.

Côté PC, une fois le logiciel SqueezeBox Server installé, une interface Web permet d'accéder à la configuration tant du logiciel que des platines SqueezeBox reliées au réseau local. On pourra définir les dossiers de stockage de la musique, modifier les paramètres d'extinction d'une SqueezBox, changer son affichage par défaut, ajuster l'ordre d'affichage morceau, titre ou artiste, et bien d'autres choses encore. L'interface donne également accès au catalogue de musique dans lequel il est possible de naviguer, alors qu'on peut contrôler la lecture en cours sur un dispositif SqueezeBox et même l'éteindre ou l'allumer à distance. A noter que sur les systèmes Windows Home Server, le logiciel SqueezeBox Server présente toujours le même défaut : il a tendance à ne pas se lancer automatiquement au boot de votre serveur, bien que vous l'ayez configuré pour, ce qui oblige alors à le lancer manuellement.

000000B904004024-photo-logitech-squeezebox-windows-3.jpg
000000B904004026-photo-logitech-squeezebox-windows-4.jpg

Interface Web de contrôle des SqueezeBox

Conclusion

Vous l'avez compris, les deux SqueezeBox présentées ce jour ne visent pas le même usage. La première, la SqueezeBox Radio, se destine à un usage d'appoint, dans une cuisine, une salle de bains ou une pièce de petite taille. Elle est autonome et relativement compacte avec une qualité sonore surprenante au vu de son gabarit. Pratique, simple à utiliser, avec un écran couleurs et l'accès aux dernières applications SqueezeBox, la SqueezeBox Radio aurait pu être parfaite si son firmware n'était pas aussi instable (redémarrage inopiné, allumage imprévu, alarme bugguée, installation de mise à jour en boucle sans raison, etc). Au final, il n'est pas rare de ne pas pouvoir utiliser la SqueezeBox Radio lorsqu'on le souhaite à cause d'un bug ponctuel nécessitant son redémarrage. Logitech est au fait de ces ennuis et travaille à leurs résolutions. Pourtant à l'heure actuelle, le firmware 7.6 final n'est toujours pas disponible. Du coup, nous ne vous recommandons pas chaudement cette SqueezeBox qui autrement aurait tout pour plaire.

Notre avis sur la SqueezeBox Touch est aux antipodes. L'appareil fonctionne sans le moindre problème, offre une qualité audio irréprochable et une connectique riche. Sa finition est de qualité, bien que plastique, et il n'y a pas le moindre bug bloquant à signaler. L'écran ne souffre pas de critique particulière et la télécommande, bien que dépourvue de rétroéclairage, donne satisfaction. L'interface tactile nous laisse en revanche sur notre faim : pas toujours très réactif et surtout pas du tout pratique à l'usage. Dans un scénario typique d'utilisation, la SqueezeBox Touch est reliée à votre amplificateur elle se trouve donc à distance de votre canapé : se lever pour utiliser l'interface tactile est donc inconcevable et on finit par interagir avec le périphérique uniquement par l'entremise de la télécommande infrarouge. Finalement, l'écran tactile aurait eu un intérêt si la SqueezeBox Touch communiquait en sans-fil avec un récepteur, comme celui de la Duet par exemple, mais cela n'aurait pas réglé le problème de l'alimentation. En définitive, la SqueezeBox Touch séduit par ses qualités globales, mais surement pas par sa principale caractéristique, l'écran tactile. A 300 euros, la SqueezeBox Touch est onéreuse d'autant qu'elle nécessite un amplificateur ou un dock pour être pleinement fonctionnelle... mais les audiophiles argueront que 300 euros pour un lecteur de musique sans fil offrant une sortie 24 bits avec un taux d'échantillonnage de 96 kHz c'est presque donné... À vous de voir si cet argument fait sens ! Reste un détail regrettable : l'écran aurait pu être plus large et occuper toute la surface de l'appareil.

0000012C02390998-photo-logitech-squeezebox-radio-wi-fi.jpg


Un mot pour refermer ce dossier sur la stratégie de Logitech avec la gamme SqueezeBox. Aujourd'hui, le fabricant suisse semble avoir quelque peu délaissé SqueezeBox en manquant d'anticipation. Demandée de longue date, l'intégration d'une connectique iPod/iPhone avec SqueezeBox n'est toujours pas au programme. Plus grave encore, Logitech ne propose toujours pas d'application iPhone pour contrôler ses SqueezeBox. Il y a certes une application tierce, mais c'est à Logitech d'embrasser la révolution qui veut que l'iPhone (et par extension Android) soit l'écran principal de tout foyer numérique en permettant aux utilisateurs de piloter leurs périphériques SqueezeBox depuis leur téléphone. De la même manière, à l'époque du DLNA et de l'UPnP, l'incompatibilité de la technologie SqueezeBox avec ces standards pose question tout comme nous regrettons la non-intégration de SqueezeBox aux fonctionnalités de lecture en réseau de Windows 7 (la fonction « Play To »).

Pour approfondir votre lecture, vous pouvez retrouver un test de la SqueezeBox Boom de Logitech en suivant ce lien. Logitech n'étant pas le seul à proposer des lecteurs de musique sans fil, nous vous invitons également à consulter notre dossier consacré à Sonos.



Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Haut de page