Intel P35: Nouveau chipset pour Core 2 Duo et DDR3 !

21 mai 2007 à 17h55
0

Intel P35 : une consommation en baisse ?



Gravé en 90nm, le northbridge du P35 se distingue des précédents chipsets Intel par une consommation électrique revue à la baisse, ce qui implique un TDP plus bas. Intel annonce une enveloppe thermique de 18 Watts pour son northbridge, à comparer aux 19 Watts du P965... Le progrès n'est donc pas franchement transcendant. Durant nos tests nous avons eu à cœur de mettre en avant la consommation énergétique de la plate-forme P35 face au P965 et à un système i975X. Pour cela nous avons recours à une configuration assez légère simplement munie d'une GeForce 6200 TurboCache. Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, la consommation à vide ou en charge de notre carte mère P5K d'Asus est sensiblement identique à celle de la P5B Premium en P965. Il n'est donc pas évident que le nouveau P35 consomme significativement moins que son prédécesseur, sauf lorsqu'il est couplé à de la DDR3 comme le montre notre relevé :

 Intel P965Intel P35 (DDR2)Intel P35 (DDR3)Intel i975X
Système au repos114 Watts115 Watts107 Watts124 Watts
Système en charge142 Watts140 Watts136 Watts152 Watts


Mémoire DDR3 : le point



0000008C00367379-photo-m-moire-ddr3-micron.jpg
Vous l'avez compris, le P35 est l'occasion pour Intel de faire entrer la DDR3 sur nos configurations de bureau. Toutefois, au contraire du passage de la DDR à la DDR2, Intel semble beaucoup plus prudent, le fondeur n'ayant visiblement pas envie de renouveler les erreurs du passé. Techniquement, cette nouvelle génération de mémoire a pour avantage premier de fonctionner à des fréquences plus élevées que la DDR2 puisqu'il est question de fréquences de 1066 MHz, 1333 MHz et même 1600 MHz. A l'heure où la meilleure des DDR2 flirte avec les 1200 MHz, la DDR3 relève significativement la barre, ce qui devrait permettre d'augmenter encore la bande passante théorique.

Techniquement, la DDR3 utilise un voltage inférieur à la DDR2, ce dernier étant déjà inférieur à celui de la DDR. Récapitulons... Alors que le voltage de la DDR est de 2,5v, celui de la DDR2 s'établit à 1,8v alors que l'on tombe à 1,5v pour la DDR3. L'avantage est évident pour les portables puisque la DDR3 devrait s'avérer moins gourmande au niveau de la consommation énergétique. En revanche, cette baisse n'a que peu d'intérêt pour nos PC de bureau, d'autant que la plupart des fabricants vont rapidement augmenter la tension de leurs modules pour leur faire atteindre des fréquences de fonctionnement plus élevées. Et il n'y pas besoin de se tourner vers la DDR3 1600 puisque les premières barrettes de DDR3 1066 ou 1333 utilisent déjà une tension de 1,7v.

000000DC00502987-photo-intel-p35-ddr3-cpu-z.jpg

Notre mémoire DDR3 vue par CPU-Z


Pour être tout à fait complet, il nous faut signaler que la mémoire DDR3 s'accompagne également d'un petit changement architectural avec une augmentation du prefetch. Celui-ci passe de 4n bits sur la DDR2 à 8n bits. En clair cela signifie que la DDR3 va envoyer 8 bits d'information par cycle mémoire, au lieu de 4, depuis les puces mémoires aux tampons d'entrée/sortie, offrant ainsi un débit doublé. Et puisque nous parlons de débit, il nous faut évoquer la bande passante théorique qui serait de 8,57 Go/s pour des modules en DDR3-1066 (533 MHz) et de 10,67 Go/s pour des modules en DDR3-1333 (667 MHz de fréquence).

Comparativement, la DDR2-800 offre une bande passante de 6,4 Go/s par module soit 12,8 Go/s en double canal. Naturellement pour que le surplus de bande passante offert par la DDR3 soit vraiment intéressant il faut que le débit du bus système, ou FSB, évolue en parallèle, faute de quoi ce dernier agira comme un véritable goulet d'étranglement. Les choses ne sont pas gagnées d'avance puisque le passage d'un FSB1066 à un FSB1333 sur les prochains Processeurs Intel porte la bande passante à 10,6 Go/s, ce qui ne permet même pas d'exploiter au maximum de ses capacités la DDR2-800 et son débit de 12,8 Go/s sur deux canaux. On imagine donc mal comment le processeur pourra tirer pleinement parti des 17 Go/s des barrettes disponibles en DDR3-1066.

Corsair XMS3 CM3X1024-1066C7 Platinum



0000007800059460-photo-logo-corsair.jpg
Le fabricant américain de mémoire Corsair est naturellement dans les starting-blocks pour ce qui est de la nouvelle mémoire DDR3. C'est ainsi que nous avons reçu un kit de DDR3-1066 composé de deux barrettes de 1024 Mo chacune. Physiquement identique aux barrettes DDR2 et comportant le même nombre de connecteurs, 240 pour être précis, la DDR3 de Corsair est dotée de radiateur sur chacune de ses faces. Bien que DDR2 et DDR3 utilise le même nombre de pins, une barrette DDR3 ne peut être insérée dans un emplacement DDR2 et vice versa, l'emplacement des détrompeurs étant différent.

000000FA00502965-photo-corsair-ddr3-1066.jpg

Barrettes Corsair XMS3 CM3X1024-1066C7


Du côté des temps de latence, et cela rappelle de très mauvais souvenirs, la DDR3 que nous propose Corsair est certifiée comme suit : 7-7-7-21 pour une fréquence de fonctionnement de 266 MHz ce qui correspond à de la DDR3-1066 MHz. On est donc très loin des latences agressives de la DDR de première génération et même si l'augmentation du prefetch peut réussir à masquer en partie ces latences, on espère que les prochaines générations de DDR3 offriront des timings un peu moins élevés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top