Test du chargeur sans fil PowerMat pour iPhone

23 mars 2010 à 14h23
0
00C8000003027524-photo-logo-powermat.jpg
PowerMat est un fabricant américain spécialisé dans le rechargement sans fil. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore ce procédé, le concept est simple : lorsqu'un périphérique fonctionnant sur batterie est équipé d'un dispositif PowerMat, il suffit de le déposer sur une zone de chargement pour faire le plein d'énergie.

L'intégralité de la gamme PowerMate est déjà disponible aux États-Unis, mais il faudra encore attendre jusqu'à juillet pour voir débarquer ces accessoires atypiques sur notre territoire. Pourtant, PowerMate a déjà fait une percée sur le vieux continent puisque les kits sont d'ores et déjà disponibles en Angleterre et en Italie. La gamme couvre la quasi-totalité des Smartphones existants et propose également de nombreux adaptateurs qui dépassent le cadre de la téléphonie mobile (consoles, baladeur audio). Pour ce premier test, nous passerons en revue la version iPhone ainsi que la base de chargement de voyage pouvant accueillir trois appareils. La révolution du rechargement sans fil est-elle en marche ? Cette première prise de contact nous permettra d'y voir un peu plus clair.
0190000003027530-photo-powermat-iphone-2.jpg


Sommaire :

L'offre de PowerMat en matière de chargeurs

Sur son site PowerMat propose deux bases modèles de rechargement sans fil. Chacun de ces modèles peut accueillir trois appareils (à condition qu'ils soient équipés d'une coque PowerMat), mais l'un d'eux se distingue simplement par son aspect « portable ». C'est précisément ce modèle que nous vous proposons de découvrir. Les deux bases devraient être commercialisées aux alentours les 90 à 100 euros en France (compter entre 30 et 40 euros pour les coques compatibles).

03030036-photo-table-nomade.jpg
03030038-photo-table-normale.jpg

Bases de rechargement proposées par PowerMat. Version portable à gauche, classique à droite

Portable Mat : zoom sur le chargeur portable

La version portable du chargeur se présente sous la forme d'une plaque épaisse (1.1 cm). Concernant l'aspect du produit cette fois, même si les éléments constituants sont relativement bien finis, il faut admettre que les plastiques utilisés n'inspirent pas la plus grande confiance, tout comme l'adaptateur secteur qui est fourni avec la base.

012C000003027494-photo-dsc-0037-border.jpg
012C000003027498-photo-dsc-0039-border.jpg



Avec les accessoires PowerMat, le transfert d'énergie s'effectue par induction. Pour que le rechargement puisse s'effectuer correctement, après avoir relié la base au secteur avec un adaptateur (filaire), il suffit de poser un appareil compatible bien au centre d'une des trois zones de rechargement (un aimant facilite le placement du Smartphone). Une LED témoin ainsi qu'un petit bip discret (tous deux désactivables) se déclenchent lorsque la phase de rechargement est initiée. En revanche, aucune notification particulière spécifiant la fin de la charge.

Portable Mat : vraiment portable ?

À première vue, il est légitime de se questionner sur la désignation « portable » du kit que nous avons eu entre les mains. Certes, la base de rechargement pourra se plier sur elle-même et bien sûr, elle pourra accueillir trois appareils compatibles. Il n'empêche que si l'on s'amuse à comparer le volume occupé par le kit de voyage avec celui d'un chargeur conventionnel, on s'aperçoit que le facteur portabilité ne plaide pas vraiment en faveur de PowerMat.

012C000003027502-photo-dsc-0044-border.jpg
012C000003027500-photo-dsc-0042-border.jpg

Par rapport à un chargeur standard, l'encombrement du kit « Portable » de PowerMat prête à sourire.


Reste que l'envergure et l'épaisseur de la zone de rechargement sont loin d'être négligeables. D'autre part, PowerMat a la bonne idée de proposer une housse de transport, mais il faut bien avouer que l'encombrement particulièrement important de cette dernière risque fort de rebuter les nomades. Avec sa longueur de 22 centimètres et surtout, son épaisseur de 5.5 cm, la housse semi-rigide de PowerMat aura un certain mal à passer inaperçue. Soyons francs, au final, le kit « portable » occupe un volume au moins cinq fois plus important que celui d'un chargeur standard.

La coque iPhone

La coque PowerMat dédiée à l'iPhone est plutôt bien conçue. Cette dernière est composée de deux pièces qui viendront se glisser sur les parties hautes et basses du Smartphone. Lors de la mise en place, en fin de course, deux crochets latéraux assurent le bon maintien de l'ensemble. Cette coque antichoc est robuste, elle protège bien l'iPhone, même si l'utilisation d'un plastique plus souple aurait peut-être été préférable. Il faut également préciser que le poids de la coque n'est pas négligeable. Avec ses 44 grammes, cette dernière pèse tout de même 30 % du poids de l'iPhone seul.

012C000003027506-photo-dsc-0049-border.jpg
012C000003027510-photo-dsc-0052-border.jpg



Pour ne pas gêner les entrées/sorties de l'appareil, les ingénieurs de PowerMat ont placé de nombreuses ouïes. L'accès à la touche Power, à la touche muet ainsi que les sorties son et APN n'ont pas été oubliées. Toutefois, comme on peut s'en douter, les amateurs de docks devront passer leur chemin. En revanche, même si la recharge sans fil est assurée par la coque, PowerMat a tout de même eu la bonne idée d'intégrer une prise au format mini USB qui pourra être utilisée pour synchroniser l'iPhone avec un ordinateur.

012C000003027508-photo-dsc-0051-border.jpg
012C000003027516-photo-dsc-0056-border.jpg



Sur la partie arrière cette fois, on retrouve bien évidemment la zone contenant la bobine d'induction de rechargement sans fil.

À propos des autres Smartphones.

Le cas de l'iPhone est un peu particulier dans la mesure où Apple n'a pas jugé utile de proposer une batterie amovible. Le fabricant a donc du ruser en proposant une coque de protection compatible avec sa technologie. Pour les autres Smartphones, PowerMat propose des coques arrières plus discrètes qui intègrent directement un inducteur.

Mieux encore, lors du Mobile World Congress qui s'est tenu en février dernier à Barcelone, un représentant de la marque nous a appris que dans un second temps, PowerMat proposerait une nouvelle génération de produits. Cette fois, il ne sera plus question de proposer une coque munie d'une zone de rechargement, mais simplement une batterie compatible PowerMat dont les mensurations seront rigoureusement identiques à celles des batteries officielles (HTC, Nokia, BlackBerry ou autre, par exemple). Pour le moment, ces fameuses batteries « tout-en-un » ne semblent pas encore être commercialisées via le site américain de PowerMat.

012C000003027522-photo-dsc-0061-border.jpg
012C000003027520-photo-dsc-0059-border.jpg

Chargeur PowerMat : consommation électrique à vide

À l'heure où les problèmes d'ordre écologique sont présents dans tous les esprits, il est légitime de se questionner sur la consommation électrique du kit de PowerMat. Il faut bien comprendre qu'avec tous les accessoires de la gamme de PowerMat, le rechargement s'effectue par induction magnétique. Le procédé est donc identique à celui d'un simple transformateur électrique à la différence que cette fois, les bobinages primaires et secondaires sont identiques (le voltage d'entrée et de sortie restera donc inchangé). Ce même système est utilisé avec les transformateurs d'isolement tels que ceux qui équipent la plupart des brosses à dents électriques.

Pour donner une idée de la consommation du kit de PowerMat, nous avons effectué une série de mesure à vide et les avons comparés à la valeur obtenue avec le transformateur de l'iPhone (à vide également).

Ce premier test démontre que l'adaptateur secteur de PowerMat consomme une quantité non négligeable (0.7 Watts) d'énergie alors même qu'il ne charge pas l'iPhone. L'adaptateur secteur livré avec l'iPhone ne consomme quant à lui pas d'électricité à vide

Graphique des temps de chargement d'un iPhone 3GS

Lors du test précédent, nous avons pu voir que la solution de rechargement de PowerMat n'était pas vraiment économique. Pour confirmer cette impression, nous avons simplement confronté les courbes de rechargement d'un iPhone via l'adaptateur fourni avec l'appareil à celle que nous avons obtenue avec le kit sans fil PowerMat.



Avec le kit de PowerMat, notre iPhone 3GS s'est totalement rechargé (100%) en deux heures. Pendant toute la durée de la charge, nous avons pu observer des variations de consommation électrique (voir graphique suivant). Avec le chargeur USB classique, l'opération a duré un quart d'heure de moins, soit 1h45. La solution « classique » semble donc légèrement plus performante.

On remarque d'ailleurs qu'à la fin du premier quart d'heure, le niveau de charge est de 5% avec PowerMat, contre 20 % avec l'adaptateur classique. Au final, les écarts sont négligeables, même si l'adaptateur secteur officiel se montre plus performant. On peut dire que dans l'ensemble, la rapidité de charge du kit sans fil est plutôt convaincante.

Consommation électrique pendant la charge

Le second graphique que nous vous proposons est également intéressant puisqu'il permet de comparer les courbes de consommation électrique lors du cycle de charge. La solution PowerMat est-elle plus économique que le chargeur qui est fourni d'origine par Apple ? Les résultats évoqués en haut de page laissaient augurer l'inverse, le graphique ci-dessous confirme la mauvaise tendance.

03029432-photo-consommation-de-charge-powermat.jpg


La solution de PowerMat consomme bien plus d'énergie qu'un chargeur classique, et ce, pendant toute la durée de la charge. Avec PowerMat, le pic maximum atteint 8,6 Watts. L'adaptateur secteur traditionnel, quant à lui, ne dépasse jamais les 6,4 Watts. Si l'on met en parallèle ces résultats et le temps de charge supérieur de la solution PowerMat, on peut clairement parler de rendement bien inférieur à celui l'adaptateur d'Apple.
03027534-photo-powermat-iphone.jpg
Éloignons-nous quelques instants du kit en lui-même et réfléchissons à l'intérêt réel du procédé. Avec l'iPhone, on pourra se questionner sur la pertinence d'un tel accessoire. En effet, rappelons que la synchronisation des médias de l'iPhone s'effectue par câble puisque pour l'heure, Apple n'a pas encore jugé utile de proposer une synchronisation de la bibliothèque via une liaison sans fil de type WiFi (comme avec le Zune de Microsoft). Dès lors, les personnes qui ont souvent recours à la synchronisation des fichiers audio et vidéo ne verront pas l'intérêt de disposer d'un tel accessoire puisque l'appareil se recharge dès qu'il est connecté. À l'inverse, les utilisateurs qui n'utilisent pas cette fonctionnalité pourront éventuellement être tentés par l'expérience, mais attention, avant de se lancer, il est important de prendre connaissance des faiblesses du procédé.
03027532-photo-powermat-iphone-2.jpg

Tout d'abord, le kit de PowerMat n'est pas vraiment un modèle d'économie d'énergie, que ce soit à vide ou en charge. Sur le temps de l'opération, alors que l'adaptateur de l'iPhone consomme 3,5 Watts en moyenne, la solution de PowerMat utilise près de 6 Watts. Pour poursuivre sur les critiques, on pourra aussi rappeler que l'appellation « portable » de la base de rechargement que nous avons pu tester prête à sourire. Le kit complet occupe un volume conséquent comparé à l'adaptateur secteur qui est fourni d'origine avec l'iPhone.

En résumé, il est difficile de cacher que nous n'avons pas vraiment été emballés par cet accessoire. Pour autant, même si le principe ne semble pas être arrivé à maturité avec les accessoires de PowerMat, il ne faudra pas l'enterrer prématurément. Les constructeurs de Smartphones pourraient se tourner vers les techniques de rechargement sans fil dans les années à venir. Palm a déjà posé sa première pierre à l'édifice avec son socle « Touchstone » et Qualcomm a présenté une technologie électromagnétique dénommée eZone. Toutefois, pour l'instant, nous recommandons aux clients potentiels de prendre leur mal en patience pour attendre que cette technologie arrive à maturité.


Kit de voyage iPhone PowerMat

4

Les plus

  • Qualité de la coque iPhone
  • Pratique pour les personnes qui
  • ne synchronisent pas régulièrement

Les moins

  • Encombrement du kit « portable »
  • Qualité moyenne des matériaux
  • Mauvais rendement électrique
  • Aucun intérêt si synchronisation
  • régulière des médias

0

Finition/Matériaux5

Rendement5

Portabilité5

Intérêt6

Modifié le 19/05/2021 à 13h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WePad : un concurrent allemand pour l'iPad ?
Dell Aero : un smartphone Android pour les USA
Après Bing, Yahoo! Search s'invite sur l'App Store d'Apple
Opera Mini : premier vrai navigateur tiers pour iPhone ?
Adobe met à jour sa plateforme Flash
Niel : le prix du triple play montera à cause de l'UFC
Le hacker Albert Gonzalez risque 25 ans de prison
Vers un troisième salon du jeu vidéo en France ?
Le signe @ entre au musée d'art moderne de New-York
SanDisk lance la première microSD de 32 Go au monde
Haut de page