Comparatif de 4 kits de mémoire vive DDR3

01 juin 2018 à 15h36
0

Comparatif de 4 kits de mémoire vive haut de gamme

0078000001911122-photo-m-moire-ocz-platinum-3go-ddr3-pc16000-cas7-triple-channel.jpg
Si les modules de mémoire DDR3 ont fait leur apparition au printemps 2007 avec le chipset P35 d'Intel, il a fallu attendre l'arrivée sur le marché de l'Intel Core i7, en fin d'année dernière, pour les voir davantage démocratisés.

Alors que le prix de ce type de mémoire vive est en baisse constante (le gigaoctet de DDR3 PC3-12800 se négocie maintenant à moins de 20 euros), ses performances sont quant à elles à la hausse, tant au niveau des fréquences qu'à celui des timings. Cependant, les puces les plus performantes, celles dédiées aux utilisateurs les plus exigeants, restent particulièrement onéreuses.

Pour savoir si le jeu en vaut la chandelle, nous avons sélectionné 6 kits de DDR3 PC3-16000 fonctionnant à 1 GHz, soit la mémoire la plus élevée à l'heure actuelle (les modules PC3-17000 restent assez peu répandus) et avons poussé les puces dans leurs derniers retranchements. Les enseignements sont nombreux et rappellent notamment la nécessité d'avoir une configuration adaptée à l'utilisation de ce type de mémoire. Prêt pour un test à haute fréquence ?

Sommaire

DDR3 : plates-formes, normes et timings

02314106-photo-logo-ddr3.jpg
La DDR3 SDRAM, ou plus simplement DDR3 (pour Double Data Rate 3rd generation) a été commercialisée au printemps 2007, Intel l'ayant introduite avec sa plate-forme P35. Elle venait en remplacement de la DDR2 pour deux raisons principales, les deux mêmes qui ont été à l'origine du passage de la DDR vers la DDR2 : un gain de performances pour une consommation réduite. En théorie, les besoins énergétiques des modules DDR3 sont inférieurs de 40% à ceux de la DDR2. Ceci s'explique par une gravure plus fine (elle n'excède pas 90 nm pour la DDR3) qui permet à cette mémoire de fonctionner à partir de 1,5 V contre 1,8 V pour la DDR2 et 2,5 V pour la DDR. Cette avancée est surtout significative pour les ordinateurs portables pour lesquels l'autonomie est un facteur prépondérant. Pour ce qui est des performances, ce sont les fréquences atteintes qui impressionnent : alors que la DDR2 la plus véloce fonctionne à 600 MHz (PC2-9600), les kits testés dans ce dossier fonctionnent à 1 GHz.

Quelles sont les plates-formes prenant en charge ce type de mémoire vive ? Les cartes-mère à base de chipset Intel P35 tout d'abord, mais surtout le LGA 1366 d'Intel et l'AM3 d'AMD, annoncé pour ce dernier au CES 2009. Du fait de ses déjà plus de 2 ans d'existence, la DDR2 se décline en de nombreuses normes :
  • la PC3-6400 fonctionne à partir de puce DDR3-800, dont la fréquence d'horloge est de 400 MHz pour une bande passante de 6,4 Go/s,
  • les modules de PC3-8500 sont eux constitués de puces DDR3-1066 fonctionnant à 533 Mhz pour une bande passante de 8,5 Go/s,
  • les barrettes de mémoire certifiées PC3-10600 comportent des puces de DDR3-1333 dont la fréquence d'horloge est de 667 Mhz, la bande passante atteignant 10,6 Go/s,
  • les modules de mémoire PC3-12800 sont fabriqués autour de puces DDR3-1600 fonctionnant à 800 MHz et autorisent une bande passante de 12,8 Go/s,
  • enfin, la mémoire vive PC3-16000, celle étudiée dans ce test, est composée de puces DDR3-2000 tournant à 1 000 MHz pour une bande passante théorique de 16 Go/s.

En dehors des fréquences, ce sont également les fameux timings qui conditionnent les performances d'une barrette de mémoire vive. Nous verrons plus avant que cela n'est toutefois pas forcément vrai dans le cas de l'utilisation du Core i7 d'Intel. Les timings mémoire sont généralement représentés par 4 chiffres, comme 8-8-8-24 ou 9-9-9-27 par exemple. Ces chiffres correspondent, dans l'ordre, au CAS, au TRCD, au TRP et au TRAS. Pour faire simple, ces chiffres correspondent au temps de latence des barrettes de mémoire, c'est à dire leur capacité à traiter plus ou moins rapidement une information. Pour plus de précisions, n'hésitez pas à consulter notre guide du BIOS.

0190000002017662-photo-ami-bios.jpg
Les timings mémoire se règlent dans la partie de votre BIOS consacrée à la mémoire

La réputation des modules de DDR3 concernant les timings est relativement erronée. En effet, ce type de mémoire est connu pour ses temps de latence plutôt longs : lorsque certains kits de mémoire DDR2-800 pouvaient afficher un CAS3, les meilleurs modules DDR3-1600 se contentent d'un CAS7. Mais cette comparaison n'est intéressante que si l'on précise que les débits sont doublées pour la DDR3, ce qui annule quasiment la différence, le CAS6 apportant théoriquement une égalité parfaite.

Évoquons enfin le DRAM Command RATE ou CPC (Cycle Per Clock), plus connu sous le nom de mode de compatibilité 1T ou 2T. C'est en fait le nombre d'instructions qui sont demandées par cycle d'horloge. Théoriquement, un mode 2T est donc deux fois plus lent que le mode 1T. En pratique, même si les différences existent en terme de performances, elles sont bien plus ténues que ne le veut la théorie. En revanche, un mode 2T (voire 3T sur certaines cartes-mère) peut parfois permettre de monter davantage la fréquence que le mode 1T, plus agressif.

Les kits sélectionnés

Nous allons comparer dans ce dossier 6 kits de 3 x 2 Go Triple Channel de DDR3-2000 fonctionnant donc à 1 GHz, c'est-à-dire les modules de mémoire les plus rapides à l'heure actuelle. Attention toutefois, toutes les cartes mères ne gèrent pas officiellement cette fréquence. Autre remarque : l'utilisation de 6 Go de mémoire nécessite impérativement l'utilisation d'un système d'exploitation 64 bits. Parmi les nombreux constructeurs de modules de mémoire vive, peu sont pour l'heure capables de fournir des kits de 6 Go de DDR3 PC3-16000. Nous avons contacté un total de 7 fabricants : Corsair, G-Skill, Kingston, et Patriot ont répondu à notre appel. OCZ également, mais un problème technique nous a empêché de tester le kit, alors que Crucial ne fournira ce type de mémoire que vers la fin de l'été, ce qui nous donnera l'occasion d'une mise à jour de cet article qui comprendra donc le kit de la série Blade d'OCZ et le produit équivalent de chez Crucial. Le dernier constructeur joint, A-Data, n'a en revanche pas souhaité voir son kit testé par nos soins, prétextant que la marque ne communiquait pas sur ce produit. Pas vraiment étonnant lorsqu'on sait que le kit en question fonctionne à 1 GHz avec des timings de 9-9-9-24 pour une tension de... 2,05 V, soit beaucoup plus que tous ses petits concurrents.
00C8000002278786-photo-m-moire-pc-kingston-hyperx-triple-channel-3go-ddr3-pc16000-cas9-clone.jpg

  • Corsair Dominator-GT (TR3X6G2000C8GT),
  • G-Skill Perfect Storm Series (F3-16000CL8T-6GBPS),
  • Kingston HyperX T1 Series (KHX16000D3ULT1K3/6GX),
  • Patriot Viper II Tri-Channel Series (PV236G20000LLKB).
Dans la page suivante, nous détaillerons avec précisions ces différents kits.

Corsair Dominator-GT

Le célèbre fabricant de mémoire vive est évidemment présent dans ce comparatif avec ses Dominator-GT, ici dans leur version CAS8 (il existe une version CAS7). Le profil XMP 1.2 présenté par ces barrettes affiche effectivement les valeurs 8-8-8-24 à 1 GHz pour une tension d'alimentation de 1,65 V. Les puces Elpida de ces Dominator-GT (répondant à la douce référence TR3X6G2000C8GT) sont également compatibles avec la norme Jedec 9-9-9-24 à la fréquence de 667 MHz, pour une tension d'alimentation de 1,5 V, comme le veut le standard DDR3.

012C000002316394-photo-corsair-dominator-gt.jpg
   
012C000002316396-photo-dissipateur-corsair-airflow.jpg

Les Dominator-GT disposent d'un système de refroidissement baptisé DHX (Dual-path Heat Xchange). Dual car à la fois les phénomènes de convection et de conduction interviennent pour dissiper la chaleur émise par les puces. Ce refroidissement est assuré par un radiateur rouge et noir, dispositif particulièrement lourd et imposant lorsqu'il est surplombé du système de ventilation AirFlow livré avec le kit. L'installation de ce dispositif est relativement simple, et ce, malgré le gros ventirad qui équipe notre processeur. En revanche, le système de fixation est peu stable et les deux ventilateurs de 6 cm qui équipent ce dispositif de refroidissement actif sont assez bruyants alors qu'aucun élément n'a été prévu pour faire varier leur vitesse. Pour information, nous avons constaté un gain de quelques MHz (précisément 6) lors de nos tests d'overclocking après l'ajout de ce dispositif, autant dire pas grand chose. Cependant, un refroidissement efficace est souvent la clé de l'endurance de son matériel.

Dernières précisions : les modules Corsair sont garantis à vie par le constructeur et la compatibilité entre votre matériel et les barrettes de la marque est visible sur cette page.

G-Skill Perfect Storm Series

Autre marque, autres barrettes, look très semblable. En effet, les modules que la marque G-Skill nous a fait parvenir (précisément la référence F3-16000CL8T-6GBPS de la série Perfect Storm) ressemblent étrangement au kit de chez Corsair : radiateur noir et rouge en aluminium, dispositif de refroidissement actif composé de deux ventilateurs de 5 cm qu'une lumière bleue éclaire en fonctionnement. Contrairement au dispositif de chez Corsair, les ventilateurs sont plutôt silencieux, mais ne nous ont pas permis le moindre gain de performance.

Comme pour chacun des kits testés, ce sont des puces Elpida qui équipent ces barrettes. Elles assument un profil XMP affichant les timings 8-8-8-21 à 1 GHz et 1,65 V, ainsi qu'un compatibilité avec les normes Jedec 8-9-9-22 à 593 MHz, 9-10-10-25 à 667 MHz et 10-11-11-27 à 741 MHz, le tout pour une tension d'alimentation de 1,5 V.

012C000002316388-photo-g-skill-perfect-strom.jpg
   
012C000002316398-photo-dissipateur-g-skill.jpg

Un petit mot sur la compatibilité de ces barrettes de mémoire. G-Skill annonce une fiabilité certaine avec les cartes-mère suivantes : Asus P6T Deluxe V2 et Rampage II Extreme (notre carte de test), MSI X58 Pro et Eclipse SLI, et les DFI LANPARTY UT X58 T3eH8 et LANPARTY DK X58-T3eH6. Enfin, les modules G-Skill sont garantis à vie.

Kingston HyperX T1 Series

Passage à la couleur bleu avec ce kit de chez Kingston, de la gamme HyperX. Comme son nom l'indique, ce sont des puces Elpida Hyper qui équipent ces modules. Les profils proposés sont les suivants : XMP 7-7-7-24 à 933 MHz et 8-8-8-24 à 1 GHz pour 1,65 V et Jedec 7-7-7-20 à 667 MHz et 1,5 V.

0118000002316390-photo-g-skill-hyperx.jpg

Pour refroidir ses barrettes, Kingston n'a pas prévu de système actif, préférant laisser à d'imposants radiateurs bleus en aluminium le soin de transférer la chaleur émise par les puces. Si certains trouveront ces dispositifs un peu trop encombrants, d'autres seront ravis du look donné par ces barrettes à leur configuration. Comme les autres marques de ce comparatif, Kingston propose un outil sur sa page d'accueil permettant de s'assurer de la compatibilité entre leurs modules de mémoire et votre carte-mère. Enfin, précisons que Kingston garantit ces modules à vie.

Patriot Viper II Tri-Channel Series

Le kit de Patriot, de la série Viper II, est l'un des moins chers de ce comparatif, mais se permet de proposer un dissipateur, certes peu épais, mais constitué d'un alliage de cuivre et d'aluminium quand tous les autres kits proposent des dispositifs en aluminium uniquement. Il est très difficile de trouver le constructeur de puces mémoire fournissant Patriot, c'est pourquoi nous nous sommes directement adressés à un représentant de la marque en France qui nous a certifié que ces puces leur étaient fournies par Samsung ou Hynix. Vérification faite, ces puces sont bien des Elpida.

012C000002316386-photo-patriot-viper-ii.jpg
   
012C000002319756-photo-puce-elpida-patriot.jpg

Ces puces Elpida donc affichent un profil XMP dont les timings sont 8-8-8-24 à 1 GHz à une tension de 1,65 V et des profils Jedec de 6-6-6-18 à 457 MHz et 7-7-7-20 à 533 MHz, pour une alimentation de 1,5 V. Des timings agressifs donc, mais à des fréquences relativement basses. En ce qui concerne la compatibilité de votre matériel avec les kits de mémoire de la marque, Patriot a mis en place une page qui vous permet de vérifier si votre carte-mère accepte les modèles du constructeur. Pour information, notre carte-mère de test est bien présente, mais semble incompatible avec le kit testé. Enfin, le kit Patriot est garanti à vie.

Voici un tableau récapitulant les différentes caractéristiques ainsi que les prix des kits testés dans ce comparatif.

DénominationRéférencePuceXMPJEDECGarantiePrix
Corsair Dominator-GTTR3X6G2000C8GTElpida1 000 MHz @ 8-8-8-24 @ 1,65 V444 MHz @ 6-6-6-16 @ 1,50 V
593 MHz @ 8-9-9-22 @ 1,50 V
667 MHz @ 9-10-10-25 @ 1,50 V
A vie379,99 dollars
(263,70 euros)
G-Skill Perfect StormF3-16000CL8T-6GBPSElpida1 000 MHz @ 8-8-8-21 @ 1,65 V593 MHz @ 8-9-9-22 @ 1,50 V
667 MHz @ 9-10-10-25 @ 1,50 V
741 MHz @ 10-11-11-27 @ 1,50 V
A vie289,99 dollars
(201,2 euros)
Kingston HyperX T1KHX16000D3ULT1K3Elpida933 MHz @ 7-7-7-24 @ 1,65 V
1 000 MHz @ 8-8-8-24 @ 1,65 V
667 MHz @ 7-7-7-24 @ 1,50 VA vie349,00 dollars
(242,2 euros)
Patriot Viper IIPV236G20000LLKBElpida1 000 MHz @ 8-8-8-24 @ 1,65 V457 MHz @ 6-6-6-18 @ 1,50 V
533 MHz @ 7-7-7-20 @ 1,50 V
A vie264,99 dollars
(183,9 euros)


Overclocking : Memtest86+ 2.11

00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
Afin d'évaluer les performances globales des différents kits de mémoire en présence, nous avons eu recours à la machine de test suivante :
  • Boîtier Antec Nine Hundred 2,
  • Alimentation Corsair TX850W,
  • Carte-mère Asus Rampage II Extreme (BIOS 1406),
  • Processeur Intel Core i7 965XE 3,2 GHz,
  • Ventirad Noctua NH-U12P SE,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 8500GT
C'est Microsoft Windows Vista Intégrale en version 64 bits qui a été utilisé durant ces tests.

Le but de cet article étant de tester la mémoire vive, il n'était pas question de repousser les limites de notre CPU ou même de trouver le meilleur compromis pour les tensions. L'utilisation d'un Intel Core i7 965XE nous a simplement permis de jouer sur les nombreux paramètres qu'autorise la carte-mère utilisée. Parmi ceux-ci de multiples tensions et fréquences : celles du QPI, de l'Uncore et bien sûr celles du processeur et de la mémoire. L'overclocking du Core i7 est suffisamment complexe pour que nous n'entrions pas dans les détails. Pour les passionnés, sachez simplement que nous avons conservé les fréquences du QPI et de l'Uncore les plus faibles possibles, que celle du processeur a été conservée sous la fréquence recommandée par Intel et que nous avons été très généreux avec la tension du QPI afin que l'Uncore ne nous limite pas trop dans nos tests. Le BCLK a également été conservé à des valeurs raisonnables, n'excédant pas 155. Cela nous a permis de ne pas voir grimper la fréquence QPI de façon trop importante, ce qui aurait également pu limiter nos tests.

Quant aux tests à proprement parler, nous avons cherché, pour chaque kit, la fréquence maximale atteinte pour trois timings différents : 7-7-7-20, 8-8-8-22 et 9-9-9-24, en mode 1T et 2T. Ces tests ont été effectués en appliquant une tension de 1,65 V, conformément aux préconisations d'Intel. Puis nous avons cherché la fréquence maximale atteinte par ces barrettes pour une tension extrême de 1,9 V, en mode T2 et pour des timings de 9-9-9-24, c'est à dire probablement le meilleur overclocking possible. Enfin, pour les furieux des timings serrés, nous avons tenté la même expérience à 1,9V, mais en mode 1T avec des latences de 7-7-7-20. La stabilité de la machine est établie lorsque les réglages passent avec succès une session de Memtest86+ dans sa version 2.11.


Remarque : vous noterez que les graphiques suivants possèdent une origine des abscisses à la valeur 900. Nous avons opté pour cette petite astuce afin de mieux mettre en avant les différences entre les kits.

Timings à 9-9-9-24

02334554-photo-9-9-9-24-t1.jpg
 
02334556-photo-9-9-9-24-t2-1-65v.jpg

Fréquences maximales atteintes par les différents kits à 1,65 V pour les timings 9-9-9-24 en mode 1T et 2T

Premier test à des latences assez confortables pour les kits de 9-9-9-24. Confortables, car tous les modules testés sont certifiés CAS8. Il n'est donc pas étonnant de voir tous nos kits dépasser allègrement le 1 GHz recommandé par leur constructeur. À la lecture de ces graphiques, on s'aperçoit de la difficulté des puces à dépasser les 1 050 MHz. Non que la fréquence Uncore limite l'expérience, puisque ce sont bien des erreurs Memtest qui avortent les tests à des fréquences supérieures. Ce sont donc les modules qui sont bien mis en cause. Le kit Kingston est quant à lui encore davantage limité : que ce soit en mode 1T ou 2T, il ne parvient pas à dépasser les 1 029 MHz. Le kit le plus à l'aise dans cet exercice à timings élevés est celui de Patriot, qui atteint sa fréquence maximale en mode 2T, mais également en mode 1T, là où les kits de G-Skill et Corsair n'affichent « que » 1 043 MHz.

Timings à 8-8-8-22

02334548-photo-8-8-8-22-t1.jpg
 
02334552-photo-8-8-8-22-t2.jpg

Fréquences maximales atteintes par les différents kits à 1,65 V pour les timings 8-8-8-22 en mode 1T et 2T

Alors que tous les kits sont certifiés pour fonctionner en CAS8 à 1 GHz, nous pouvons non seulement vérifier que cela est exact, mais également observer leur capacité à monter en fréquence, même en appliquant ces timings. Les modules Kingston, dont la fréquence maximale était de 1 029 MHz en CAS9, parviennent à se hisser à cette même fréquence avec des latences plus agressives. Les performances des autres kits fléchissent quant à elles quelque peu, notamment pour les modules Patriot, qui sont devancés par ceux de G-Skill et Corsair en mode 2T.

Timings à 7-7-7-20

02334544-photo-7-7-7-20-t1-1-65v.jpg
 
02334546-photo-7-7-7-20-t2.jpg

Fréquences maximales atteintes par les différents kits à 1,65 V pour les timings 7-7-7-20 en mode 1T et 2T

Alors que les résultats étaient plutôt serrés en CAS8, le test en CAS7 fait ressortir de façon plus nette la domination des modules Corsair. Alors que les autres kits ne parviennent pas à se hisser à 1 GHz (fréquence pour laquelle ils ne sont pas certifiés en CAS7), les Dominator GT écrasent tout avec une fréquence à peine inférieure que celles obtenues en CAS9 et CAS8. Pour résumer l'écart qui sépare ces barrettes de celles de Kingston par exemple, sachez que la fréquence maximale atteinte par ces dernières en CAS9 et en mode 2T est égale à celle atteinte par les modules Corsair en mode 1T et en CAS7, soit des timings nettement plus agressifs.

Overclocking maximal à 9-9-9-24, 2T

Nous avons cherché la fréquence la plus élevée atteinte par nos kits en 9-9-9-24, en mode 2T, pour une tension d'alimentation de 1,9 V, c'est à dire un overclocking assez important. Les résultats sont les suivants.

02334558-photo-9-9-9-24-t2-1-9v.jpg

Fréquences maximales atteintes par les différents kits à 1,9 V pour les timings 9-9-9-24 en mode 2T

Ici, les résultats sont très équilibrés, les barrettes Kingston ayant encore du mal à monter à la même fréquence que les autres. On remarquera qu'elles seules bénéficient par ailleurs de l'augmentation de la tension d'alimentation, les trois autres kits étant déjà parvenus à la fréquence de 1 050 MHz avec les 1,65V préconisés par Intel.

Overclocking maximal à 7-7-7-20, 1T

Pour les fous de timings serrés, nous avons également cherché la fréquence la plus élevée atteinte par nos kits en 7-7-7-20, en mode 1T. Les résultats sont les suivants.

02334542-photo-7-7-7-20-t1-1-9v.jpg

Fréquences maximales atteintes par les différents kits à 1,9 V pour les timings 7-7-7-20 en mode 1T

Encore une fois, on remarque ici le bon comportement des modules Kingston avec une tension d'alimentation plus élevée. Il n'empêche qu'ils ne parviennent pas à égaler les performances des kits Corsair et Patriot. Ce dernier, qui ne parvenait pas à dépasser les 975 MHz à 1,65V, bénéficie ici très largement du gain de tension pour égaler les performances du kit Corsair qui ne tire lui que très peu partie de la tension placée à 1,9V, son comportement étant déjà excellent à 1,65V. Grosse déception en revanche pour le kit G-Skill qui s'effondre complètement en CAS7, en étant à peine capable d'atteindre le gigahertz.

De l'influence des réglages

Les performances d'un module de mémoire vive s'évaluent sur deux points : la fréquence et les temps de latence. Le mode de compatibilité revêt aussi une certaine importance dans la vélocité d'un kit. Nous avons donc choisi d'étudier, sur notre plate-forme de test, l'influence de ces trois paramètres. Les tests ont été effectués sur le kit Corsair et réalisés grâce au test de bande passante du logiciel Sandra. C'est une moyenne de trois mesures qui est ici présentée.

Influence du mode de compatibilité

Notre carte-mère de référence autorise 3 modes de compatibilité différents. Pour des timings précis (à savoir 7-7-7-20) et une fréquence établie (1 035 MHz), nous avons donc mesuré la bande passante pour les trois modes de compatibilité. Les résultats sont consignés dans le tableau suivant.

Mode de compatibilité1T2T3T
Bande passante en Mo/s34 63334 160
33 098

Entre les modes 1T et 3T, l'écart de performance se situe aux alentours de 4,6 %, ce qui n'est pas négligeable. Toutefois, le mode 3T est assez rarement utilisé, n'existant que sur un nombre très restreint de cartes-mère. La différence la plus significative concerne donc celle entre les modes 1T et 2T. Dans ce cas, l'écart de performance tombe à 1,3 % seulement, autant dire pas grand-chose.

Influence des timings mémoire

Les timings sont un des principaux arguments de vente des constructeurs de mémoire vive et nombre d'utilisateurs cherchent à les rendre les plus bas possible en cherchant à augmenter les performances de leur machine. Mais une diminution des temps de latence mémoire s'accompagne souvent, nous l'avons vu, d'une diminution de la fréquence de fonctionnement. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Quel est le gain réel apporté par des timings plus agressifs ? Nous avons mesuré la bande passante des barrettes Corsair à la fréquence de 1 035 MHz en mode 1T. Les résultats sont présentés dans le tableau suivant.

Timings7-7-7-208-8-8-229-9-9-24
Bande passante en Mo/s34 63334 282
33 798

Entre des timings 9-9-9-24 et 7-7-7-20, le gain de performances n'est que de 2,5 %. L'apport est faible, d'autant que l'utilisation de timings agressifs empêche la montée en fréquence. Notez toutefois que des modules capables d'afficher des temps de latence raccourcis à des fréquences élevées seront probablement capables de monter encore plus en fréquence à des timings plus souples. Reste que cette montée en fréquence n'est pas toujours possible pour d'autres limitations comme la fréquence Uncore ou celle du QPI.

Influence de la fréquence

C'est a priori le facteur le plus important sur une plate-forme comprenant un Intel Core i7. Pour le vérifier, nous avons, en mode 1T et pour des timings serrés de 7-7-7-20, effectué des mesures de bande passante pour 4 valeurs de fréquence. Les résultats sont indiqués dans ce tableau.

Fréquence en MHz1 0031 0151 035
Bande passante en Mo/s33 21433 71234 633

Alors que le passage d'un mode 2T à 1T accroissait les performances de 1,3 % et que le passage de timings serrés (7-7-7-20) à des temps de latence plus souples (9-9-9-24) permettait un gain de 2,5 %, les performances sont ici augmentées de 4,3 % entre la fréquence de fonctionnement préconisée (1 GHz) et la meilleure fréquence trouvée dans ces conditions (1 035 MHz). Le gain est donc nettement plus significatif, comme nous l'attendions, et le serait peut-être encore un peu plus si nous avions pris en compte la fréquence maximale atteinte en mode 2T et pour des temps de latence plus élevés.

Analyse des différents kits

0096000001904592-photo-corsair-dominator-gt-ddr3.jpg
Même sans les kits de chez OCZ et Crucial qui apparaitront dans une future mise à jour, riches furent les enseignements de ces tests. Commençons par commenter les différents kits. Tous ont tout d'abord été capables de performances meilleures que celles indiquées « sur le papier », ce qui pourrait sembler rassurant, alors que les puces Elpida utilisées par tous ces kits sont à l'heure actuelle pointées du doigt. Les modules qui nous sont livrés sont-ils représentatifs de ceux vendus dans le commerce ? Peut-être, mais ne tirez pas de conclusions trop hâtives de ces bonnes performances.

Corsair, nous propose des modules de tout premier choix, puisque ces derniers, pourtant certifiés CAS8, sont capables d'atteindre des fréquences impressionnantes en CAS7, et ce, même en mode 1T. Ils sont également capables de bonnes performances avec des timings moins agressifs, même si la différence se fait nettement moins sentir avec ces réglages.

Lorsque les temps de latence ne sont pas trop bas (CAS8 et CAS9), les kits de Patriot et G-Skill se comportent très bien, égalant et parfois même dépassant (pour les modules Patriot en CAS9, mode 1T) ceux de Corsair. En revanche, en CAS7, c'est la Bérézina, notamment pour G-Skill, qui ne parvient à atteindre le gigahertz qu'à l'aide d'une tension de 1,9 V. Le kit Patriot, déconfit à 1,65 V, s'en sort beaucoup mieux lorsque la tension s'élève, égalant les performances du kit Corsair.

Les modules Kingston enfin ont un comportement pour le moins singulier. Tout comme les kits G-Skill et Patriot, ils peinent en CAS7, ce qui n'est pas anormal pour de la mémoire certifiée en CAS8. En CAS8 et CAS9, les performances sont étonnamment identiques, même si elles restent toujours légèrement en retrait par rapport à celles de la concurrence, notamment en CAS9. Notez enfin l'important gain obtenu en CAS7 grâce à l'augmentation de la tension d'alimentation. Le kit Kingston ne semble donc pas fournir sa pleine puissance à la tension de 1,65 V.

Des bons réglages à appliquer

Comme nous l'avons montré en page précédente, le paramètre le plus important en ce qui concerne la bande passante mémoire est sans conteste la fréquence. Pour une plate-forme basée sur un Intel Core i7, les timings et autre mode de compatibilité n'ont en réalité qu'une influence réduite. Le meilleur overclocking est-il encore donc de trouver la meilleure fréquence pour des timings serrés en mode 1T ? Probablement pas. Pour la plupart des kits, la montée en fréquence s'effectue plus facilement en mode 2T et pour des timings plus souples. Sans recourir à du 10-11-11-30, passer de 7-7-7-20 à 9-9-9-24 peut parfois vous faire gagner 75 MHz (pour le kit Patriot par exemple), soit un gain en bande passante d'environ 3,3 Go/s. Rien ne sert donc de ce point de vue de se procurer un kit aux timings agressifs. D'autant plus que si la logique voudrait que des modules certifiés en CAS7 soient particulièrement aptes à monter en fréquence en CAS9, ce n'est pas toujours le cas. Et nous allons le voir tout de suite, cette montée en fréquence a ses limites...

De l'intérêt de modules si rapides

0096000001738150-photo-processeur-intel-core-i7-3.jpg
Ces différents tests nous ont également permis de nous poser une dernière question : quid de l'intérêt de kits si rapides ? En effet, il est tout sauf évident de profiter de modules à cette fréquence pour de multiples raisons : difficulté pour atteindre les 4 GHz de fréquence Uncore en aircooling, processeur avec un contrôleur mémoire pas forcément très performant, fréquence QPI rapidement très élevée... De plus, ce type de mémoire semble destiné à fonctionner sur des cartes-mère qui autorisent un maximum de liberté au niveau de réglages parfois complexes. Enfin, que dire des 33 à 36 Go/s obtenus avec nos kits ? Ces bandes passantes gigantesques ne sont encore que très peu exploitées par les applications actuelles, d'une part et même notre Intel Core i7 965XE ne peut, en théorie, assurer qu'un débit maximal de 32 Go/s, d'autre part. Alors que l'incorporation par Intel du contrôleur mémoire au sein du processeur et le bus QPI devait enfin débrider les performances des modules mémoire, cela ne semble plus être le cas, même pour le processeur le plus rapide.

Enfin, notez que ces kits sont destinés à des clients fortunés, c'est une évidence. Mais il convient également de rappeler que de votre processeur et votre carte-mère devront impérativement se situer aussi dans le très haut de gamme si vous voulez tirer profit de telles barrettes de mémoire.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test à haute fréquence de 4 kits DDR3-2000
Robots thérapeutiques : le Japon fait sensation
Bodega : une boutique non officielle pour Mac OS X
Mini 3G et Chat : 2 nouveaux mobiles INQ pour accéder à ses réseaux sociaux
Bruxelles mène son enquête sur le rachat de Sun par Oracle
Test à haute fréquence de 4 kits DDR3-2000
Logitech Unifying : un récepteur pour plusieurs souris
The Pirate Bay : Peter Sunde abandonne la baie
Microsoft tente de débaucher des développeurs iPhone
L'AFP enquête sur le
Haut de page