Test de l'iPhone 3G : un smartphone encore perfectible ?

08 août 2008 à 11h38
0

Présentation en vidéo de l'iPhone 3G


012C000001535960-photo-iphone-3g.jpg


Près de huit mois après la sortie en France du premier baladeur GSM de la firme à la pomme, le nouvel iPhone 3G est commercialisé dans l'Hexagone depuis le 17 juillet dernier.

Après l'avoir pris en main pendant plus de 3 semaines, nous vous proposons une vidéo détaillée de l'iPhone de seconde génération, intégrant à la fois la 3G+ et le GPS, pour mettre en avant ses points positifs et ses principaux défauts.

Durée : 6 minutes.

L'iPhone 3G, une évolution de l'iPhone plus qu'une révolution

En terme de taille et de poids, l'iPhone 3G est un clone parfait ou presque du premier iPhone. Il ne possède que quelques millimètres d'épaisseur en plus pour des dimensions quasi identiques. Deuxièmement, en terme de capacité de stockage, ce sont toujours deux modèles de terminaux qui sont disponibles avec 8 ou 16 Go intégré. Ici encore, Apple n'a pas réellement innové. Côté logiciel, l'iPhone 3G intègre exactement les mêmes programmes que ceux proposés par la mise à jour 2.0.1 du système interne des iPhone actuels.

012C000001470394-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470396-photo-iphone-3g.jpg

« Le packaging de l'iPhone 3G »

012C000001470420-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470422-photo-iphone-3g.jpg

« iPhone 1G / iPhone 3G »

012C000001470424-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470426-photo-iphone-3g.jpg

« L'iPhone 3G est plus large que le premier iPhone »

012C000001470428-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470432-photo-iphone-3g.jpg

« Un dos légèrement bombé sur l'iPhone 3G »

Celle-ci étant téléchargeable gratuitement pour les premiers acquéreurs du baladeur GSM de la marque, elle n'encouragera pas les early adopters à passer à la dernière génération du périphérique. La qualité de finition de sa nouvelle coque noire en plastique apparaît tout d'abord de qualité. Premier point positif notable. A noter tout de même que deux de nos trois housses de protection pour iPhone v1 n'ont pas permis de protéger l'iPhone 3G, ne rentrant tout simplement pas dans ces dernières. Dommage pour ceux qui ont investi une cinquantaine d'euros dans une housse en cuir de bonne qualité.

012C000001470400-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470402-photo-iphone-3g.jpg

« L'iPhone 3G en blanc en version 16 Go »

012C000001470404-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470406-photo-iphone-3g.jpg

« Une qualité de finition revue à la baisse »

012C000001470408-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470410-photo-iphone-3g.jpg

« Des vis apparentes sur le bas de l'iPhone 3G »

012C000001470412-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470436-photo-iphone-3g.jpg

« Une prise audio jack 3,5 mm "universelle" et une coque en plastique avec effet miroir »

Au niveau des nouveautés, l'iPhone 3G... est 3G+. Plus précisément, il est quadribande (850, 900, 1800, 1900 MHz) GSM, EDGE et tribande (850, 1900, 2100 MHz) UMTS, HSDPA. De quoi permettre de l'utiliser à l'étranger sans se poser de questions. Si Steve Jobs paraissait très retissent à passer à la 3G dans son premier iPhone, force est de constater qu'en changeant son fusil d'épaule, cela n'a pas d'impact sur l'autonomie sur terminal contrairement à ce qui avait annoncé jusque là. Détail intéressant, le système de l'iPhone 3G pourra désactiver la gestion de la 3G de manière logicielle pour améliorer encore son autonomie générale. Il ne possède pas d'APN en façade pour la visio.

Sa puce GPS est donc A-GPS et provient de la société Infineon. Si c'est une bonne nouvelle en soi, il faut la nuancer car il n'existe à cette heure aucun logiciel de navigation GPS pour le nouvel iPhone. Pour le moment, seul Google Maps est donc utilisable pour être géo localisé en temps réel sur une carte. Ce qui était déjà possible d'être fait par triangulation cellulaire et/ou WiFi sur les iPhone actuels. A noter tout de même qu'une fonction de geolocalisation automatique des photos prises par l'APN du terminal est désormais intégrée.

012C000001470430-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470434-photo-iphone-3g.jpg

« Une prise casque revue et corrigée »

012C000001470418-photo-iphone-3g.jpg
012C000001470462-photo-iphone-3g.jpg

« Un appareil photo numérique toujours aussi médiocre / Apparition de l'App Store »

Autre point à noter, l'iPhone 3G intègre toujours un appareil photo numérique de 2 megapixels sans flash et sans auto-focus. Il ne permettra toujours pas d'enregistrer des vidéos. De même, la batterie du terminal est toujours inamovible tandis que le mobile GSM ne permet pas de copier/coller du texte, d'utiliser un casque stéréo Bluetooth ou d'envoyer des MMS. Pour les plus mélomanes, l'iPhone 3G intègre désormais une prise audio jack de 3,5 mm qui est compatible avec tous les casques filaires du marché. Inutile d'investir dans un adaptateur supplémentaire.

L'iPhone 3G est ensuite livré avec un nouvel adaptateur secteur nettement plus compact que celui disponible de base avec les premiers iPhone. Il est d'ailleurs compatible avec tous les terminaux de la marque, de l'iPod Touch à l'iPhone EDGE, et sera vendu séparément pour les premiers possesseurs du baladeur GSM. Le dock iPhone n'est plus pour sa part plus livré par défaut avec l'appareil. Il faudra ajouter environ 30 dollars pour l'obtenir. Il n'y a pas de petites économies chez Apple.
0190000001470398-photo-iphone-3g.jpg
Contenu du packaging de l'iPhone 3G français

Un écran différent entre l'iPhone 3G et le premier iPhone

Les 150 000 premiers acquéreurs de l'iPhone 3G auront vite remarqué que la nouvelle version du baladeur GSM de la firme à la pomme possède un écran avec un rendu nettement différent des pages. Si avec la luminosité poussée en maximum, les pages avaient tendance à être bleues sur le premier iPhone, elles ont tendance à être jaunes sur sa nouvelle version. Il faut donc un léger temps d'adaptation pour se rendre compte de la qualité des pages affichées à l'écran.

Certains préfèreront l'affichage traditionnel du premier iPhone alors que d'autres trouveront au contraire que la qualité a été revue à la hausse avec le nouvel écran tactile multipoint de l'iPhone 3G. Toujours est-il que la différence de rendu entre les deux iPhone est effectivement marquante comme le témoignent ces quelques images.

01C2000001470420-photo-iphone-3g.jpg

« iPhone 1G / iPhone 3G »

01C2000001470460-photo-iphone-3g.jpg

« iPhone 3G / iPhone 1G »

Mise à jour 2.0.1 pour l'iPhone 3G : indispensable

00C8000001470400-photo-iphone-3g.jpg
Moins de trois semaines après la sortie de la mise à jour « 2.0 » des iPhone, iPhone 3G et iPod Touch, Apple s'est rendu compte de son manque de stabilité générale et propose ainsi depuis quelques heures une nouvelle mise à jour estampillée « 2.0.1 ». Elle est selon nous indispensable et doit obligatoirement être effectuée sitôt après avoir déballé l'iPhone encore livré à cette heure avec une mise à jour très instable « 2.0 ».

Aucune nouvelle fonctionnalité n'est à notée, seules des « corrections de bogues » ayant été apportées comme le précise Apple lors de l'installation de cette dernière. Aucune liste détaillée des corrections logicielles n'a été publiée par Apple mais les premiers mobinautes l'ayant installé s'en sont chargés à sa place.

Il apparaît que la mise à jour « 2.0.1 » améliore sensiblement la réactivité du clavier numérique des iPhone et iPod Touch, permet de gérer sans saccades les déplacements dans le gestionnaire de contacts interne, améliore la vitesse de sauvegarde de ses données internes une fois connecté sur iTunes et améliore enfin l'utilisation de leur accéléromètre. Il arrivait en effet dans certains cas que les programmes internes des iPhone/iTouch ne basculent pas automatiquement - ou avec un temps latence important - d'un mode portrait à un mode paysage.

Dans le même temps, cette nouvelle mise à jour permet de déplacer au doigt plus facilement des icônes de programmes dans les différents onglets proposés sur la page d'accueil des terminaux sous Mac OS X Mobile d'Apple. Certains ont également noté une meilleure sensibilité 3G sur l'iPhone. Enfin, la mise à jour « 2.0.1 » désactive les failles de sécurité permettant de « hacker » (ou « jailbreaker ») le terminal pour accéder en lecture et en écriture à son système interne.

A noter qu'il existe actuellement deux mises à jour pour l'iPod Touch : la mise à jour « 1.1.5 » proposée gratuitement et la mise à jour « 2.0.1 » toujours facturée 7,99 euros. La mise à jour « 2.0.1 » pour iPhone et iPod Touch peut être installée directement en synchronisant les terminaux avec iTunes.

L'APN de l'iPhone 3G toujours aussi médiocre ?

L'iPhone 3G possède un APN de 2 megapixels sans zoom numérique, sans auto-focus et sans mode macro. Il est utilisable en interaction avec un programme qui permet donc d'afficher en quasi plein écran un viseur. L'appui sur le bouton de capture laissera apparaître un « œil qui se ferme » du plus bel et effet et qui ravira sans doute les amateurs des films de « James Bond ».

Le temps d'attente entre la prise successive de plusieurs photos est assez rapide même si il est à noter qu'il n'existe quasiment aucun paramètre de configuration de l'APN sur l'iPhone ! Pour le reste, il aurait été judicieux pour Apple de créer des partenariats avec des acteurs du monde de l'Internet pour pouvoir immédiatement transférer ses photos sur son blog ou sur son compte Flickr.

00C8000000593510-photo-apple-iphone.jpg
00C8000000593512-photo-apple-iphone.jpg

« Lancement du programme pour capturer des images / Interface de capture d'images »

Et au sujet de la qualité des clichés en 2 megapixels, il est à noter qu'elle est toujours aussi moyenne, que ce soit avec des photos prises en intérieur ou en extérieur. A noter que la visée lors de la prise d'une photo est sensiblement plus rapide sur l'iPhone 3G que l'iPhone de première génération.

00FA000000593516-photo-apple-iphone.jpg
00FA000000593518-photo-apple-iphone.jpg

« les clichés en intérieur sont relativement nets »

00FA000000593520-photo-apple-iphone.jpg
00FA000000593522-photo-apple-iphone.jpg

« Les couleurs sont d'une qualité moyenne »

00FA000000593524-photo-apple-iphone.jpg
00FA000000593526-photo-apple-iphone.jpg

« Toujours un problème sur la couleur du ciel (gestion des lumières) »

Les nouveautés logicielles de l'iPhone 3G

012C000001458364-photo-iphone-2-0.jpg
iPhone 2.0
Annoncée il y a quelques semaines à l'occasion de la Worldwide Developer Conference 2008 organisée par Apple aux Etats-Unis, la mise à jour 2.0.1 pour tous les iPhone et iPod Touch mis sur le marché (WiFi, EDGE ou 3G) est désormais disponible.

Elle reste gratuite pour les possesseurs d'iPhone EDGE ou 3G et payante (7,99 euros TTC) pour les iPod Touch. Bonne nouvelle, la mise à jour 2.0 pour iPod Touch inclut les cinq applications premièrement réservées aux iPhone : Mail, Cartes, Notes, Météo et Bourse. Les premiers acquéreurs du baladeur WiFi avaient jusque là le choix d'en bénéficier pour 18 euros.

Concernant les nouveautés apportées par cette mise à jour logicielle du système Mac OS X Mobile des terminaux à écran tactile d'Apple, il est possible de citer la prise en charge des applications tierces (gratuites ou payantes) via le kiosque de logiciels « AppStore », la compatibilité avec les serveurs de messagerie Microsoft Exchange ActiveSync (Push emails, contacts, calendriers avec invitations à des réunions, effacement des données à distance, politique de sécurité) ou encore la prise en charge du système VPN IPSec de Cisco et des réseaux WiFi WPA/WPA2 Enterprise.

La mise à jour 2.0 propose également un outil permettant de configurer l'appareil suivant différents profils (pré intégration de certains paramètres ou applications) et une compatibilité avec le service « MobileMe », précédemment nommé « .Mac ». Celui-ci, facturé au prix de 79 euros par an, permet d'accéder à un service de Push Mail, de contacts ou de calendriers en plus d'un service de partage de signets. En plus de la corrections de simples bogues, elle apporte de plus d'autres innovations au niveau des applications déjà connues des possesseurs d'iPhone.

012C000001458366-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458372-photo-iphone-2-0.jpg

« Mise à jour 2.0 de l'iPhone d'Apple »

Il est possible de citer entre autres une mise à jour des applications Mail (suppression simultanée de multiples messages, prise en compte des documents PowerPoint et iWork, enregistrement des images en local), Contacts (recherche de contacts par nom ou société autorisée) et Calendrier (partage de rendez-vous, calendriers multiples). De même, la mise à jour 2.0 des iPhone permet d'importer des contacts depuis une carte SIM, propose une calculatrice scientifique (en mode paysage), dispose d'une fonction de contrôle parental, synchronise les contacts Google avec iTunes et permet enfin d'activer le WiFi en mode avion.

Client Mail et Push Mail sur l'iPhone 2.0 (serveur Microsoft Exchange)

L'une des nouveautés majeures de la mise à jour 2.0 de l'iPhone 3G est de permettre d'utiliser le services de Push de mails, de contacts et de rendez-vous depuis un serveur Microsoft Exchange 2007, SP1 ou non. Via le programme intégré de configuration de courriers électroniques, une nouvelle option « Exchange » fait donc son apparition et laissant rentrer les paramètres de son serveur d'entreprises ou de services gratuits équivalents sur Internet sur mail2web ou Cortado.

Cette saisie est très simple, le programme interne des iPhone et iPod Touch vérifiant automatiquement les paramètres d'authentification avant de lancer son service de Push Mail en temps réel. Il est d'ailleurs possible de spécifier quels services devront être configurés. A noter un défaut dans ce programme. Dans le cas de la synchronisation distante des contacts, l'iPhone effacera purement et simplement tous les contacts stockés dans l'appareil pour enregistrer exclusivement ceux disponibles sur les serveurs Microsoft Exchange. Un défaut qui aurait pu être corrigé et qui n'est pas présent dans les services analogues de Nokia ou RIM (Blackberry).

A noter également que le logiciel iTunes se chargera sur Mac de configurer automatiquement les serveurs de mails déjà enregistrés depuis le programme « Mail ». Mais cela ne fonctionnera pas avec un éventuel compte Microsoft Exchange sur le Mac. Au final, le service de Push Mail sur l'iPhone 2.0 fonctionne correctement mais aurait être nettement mieux optimisé pour être prévenu notamment via une alerte visuelle de la réception de nouveaux messages. Le programme interne de l'iPhone n'indique qu'un simple compteur de mails avec une notification sonore de réception de mails associée. Mais le compteur prend en compte tous les mails reçus, qu'il s'agisse de POP, d'IMAP ou de Push mail et ne permet pas précisément de savoir d'où provient le dernier message reçu.

Dernier détail, le client mail de l'iPhone est toujours assez lent à fonctionner, surtout dans le cas de la réception de plusieurs centaines de messages par jour, l'iPhone effaçant alors automatiquement les messages les plus anciens... même si vous n'avez pas eu le temps de les lire.

012C000001458414-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458416-photo-iphone-2-0.jpg

« Ajout d'un compte Microsoft Exchange »

012C000001458418-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458420-photo-iphone-2-0.jpg

« Gestion des certificats et des éléments à synchroniser »

012C000001458422-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458424-photo-iphone-2-0.jpg

« Configuration du compte et récupération des premiers messages »

012C000001458366-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458368-photo-iphone-2-0.jpg

« Gestion du Push mail avec possibilité de télécharger les mails manuellement »

Concernant les autres nouveautés du client Mail de l'iPhone 2.0, il est possible de citer la possibilité de supprimer ou déplacer plusieurs messages à la fois, la prise en compte des copies cachées de mails (champs CCI) ou la configuration simplifiée de comptes POP/IMAP. Le tout peut être configuré dans le menu paramètres / Mails pour afficher finement les éléments de son choix.

A noter que l'iPhone devient également compatible avec les documents Microsoft Powerpoint et iWork mais d'après nos tests, cela ne fonctionne pas avec tous les fichiers PPT. Le premier volumineux de 2,8 Mo a affiché une partie du texte seulement - sans les images - et a tout simplement redémarré inopinément le terminal ! La seconde fois, l'iPhone n'a même pas voulu l'afficher de nouveau. Pour des documents plus compacts, l'affichage depuis le logiciel Mail a en revanche été couronné de succès.

012C000001458426-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458428-photo-iphone-2-0.jpg

« Affichage des mails en HTML / Sélection multiple de mails »

012C000001458430-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458432-photo-iphone-2-0.jpg

« Suppression ou déplacement de nombreux mails »

012C000001458440-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458450-photo-iphone-2-0.jpg

« Autres paramètres de gestion du Push »

012C000001458468-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458472-photo-iphone-2-0.jpg

« Gestion des fichiers attachés des mails - ici un Powerpoint »

012C000001458474-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458476-photo-iphone-2-0.jpg

« Après téléchargement, le document ne s'affiche pas correctement »

012C000001458480-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458488-photo-iphone-2-0.jpg

« Et refuse même ensuite purement et simplement de s'afficher ! / Compteur de réception d'emails très simple »

A noter que l'application Mail gère désormais les champs d'adresses en copie cachée (CCI).

012C000001458510-photo-iphone-2-0.jpg
Un Champ CCI dans le logiciel de Mail de l'iPhone

AppStore : l'iPhone s'ouvre aux applications tierces

L'une des plus grandes nouveautés du nouveau système d'exploitation embarqué dans l'iPhone est sans conteste l'AppStore, une fonctionnalité permettant d'installer des applications tierces sur ce qui devient de fait un « smartphone ». Accompagnant le nouveau firmware, embarqué par défaut dans l'iPhone 3G et disponible sous forme de mise à jour pour le modèle de première génération, le déploiement de l'AppStore a commencé. Plus de 1400 applications sont disponibles. Parmi celles-ci, 90% coutent moins de 8 €, 1/4 sont gratuites et 1/3 sont des jeux. Le catalogue devrait s'enrichir rapidement.

Voici un petit récapitulatif des applications phares disponibles dès maintenant :

  • Du côté des réseaux sociaux, l'application de messagerie instantanée AIM d'AOL est gratuite, tout comme les clients pour Facebook, MySpace ou encore Twitter.
  • Le client RSS NetNewsWire lui aussi est gratuit, ainsi que l'application du New-York Times. Gageons qu'un grand nombre d'applications permettant d'accéder à des sites d'information suivront.
  • Le jeux vidéo Super Monkey Ball est facturé 7,99 €, Bomberman Touch est à 5,99 €.

Le « App Store » est à la fois disponible sur Itunes et en version mobile via un client pré installé dans l'iPhone. Côté prise en main, il faudra d'ailleurs obligatoirement s'authentifier sur l'iTunes Store depuis l'iPhone pour l'utiliser pleinement et pour télécharger ne serait-ce qu'une simple application gratuite. Une fois cette procédure terminée, tout se complique.

Le terminal, via son client « App Store » permet en effet de passer commande ou de demander à télécharger un ou plusieurs programmes. Chaque programme sera alors représentée par une icône... inactive sur la page d'accueil du smartphone. Il faudra synchroniser le terminal avec iTunes Mac ou PC - ou lancer le téléchargement depuis l'iPhone - pour que le téléchargement de l'application, gratuite ou payante, se lance. Une fois cette procédure terminée, une barre de progression indique le téléchargement de l'application en temps réel et s'installe. L'icône inactive du programme devient seulement après ces fastidieuses étapes utilisable. « App Store » est utilisable en EDGE ou en WiFi.

012C000001458382-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458482-photo-iphone-2-0.jpg

« Lancement de App store »

012C000001458484-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458486-photo-iphone-2-0.jpg

« Obligation de s'authentifier sur iTunes pour télécharger un programme... même gratuit »

012C000001458488-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458490-photo-iphone-2-0.jpg
« Une icône inactive s'affiche ensuite / interface de App Store »

012C000001458492-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458494-photo-iphone-2-0.jpg

« Classement des programmes populaires »

012C000001458496-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458498-photo-iphone-2-0.jpg

« Recherche de programmes et gestion des mises à jour »

012C000001458500-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458502-photo-iphone-2-0.jpg

« Informations associées à une fiche »

012C000001458504-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458506-photo-iphone-2-0.jpg

« Téléchargement et installation du programme »

012C000001458508-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458514-photo-iphone-2-0.jpg

« Seulement après les icônes deviennent exploitables »

Pour tester plus en détail le « App Store », nous avons acheté une application, à savoir le jeu « Super Monkey Ball ». Pour cela, il suffit de cliquer sur le kiosque de téléchargement de logiciels, de rechercher le jeu dans la liste, de cliquer sur « acheter » et de valider son choix avec « installer ». Premier point négatif, il n'est pas possible de connaître précisément la taille du fichier téléchargé. Le jeu peut faire plusieurs centaines de méga-octets, nous n'en serions même pas au courant. En l'occurrence, pour le jeu de Sega, le téléchargement est effectivement très long et son installation nécessite encore plus de temps. Il faut compter près de 3 à 5 minutes entre le clic sur « acheter » sur le « App Store » et son premier lancement. Une fois cette étape terminée, le jeu se lance immédiatement et fonctionne sans saccades fort heureusement.

00C8000001458516-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458518-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458520-photo-iphone-2-0.jpg

« Lancement de Super Monkey Ball »

00C8000001458522-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458524-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458528-photo-iphone-2-0.jpg

« Un jeu très intuitif »

A noter quelques problèmes techniques qui peuvent parfois survenir pendant le téléchargement d'une application. Il faudra alors déconnecter l'iPhone d'iTunes et le reconnecter pour que le téléchargement redémarre.

012C000001458512-photo-iphone-2-0.jpg

« Le App Store est loin d'être parfait »

Le navigateur Safari Mobile et ses nouveautés

Safari Mobile est mis à jour sur l'iPhone 3G mais également sur l'iPod Touch 2.0. Le navigateur web de prédilection des mobinautes permet désormais de télécharger des images de sites en local et possède un support assez étrange du streaming des vidéos. Certes le programme dispose d'une version mobile de YouTube mais certaines captures d'écran de la mise à jour étaient censées permettre de gérer des plugins Flash de vidéos YouTube de certains sites ou de certains blogs. Il devait même être possible d'afficher les vidéos de YouTube directement depuis la page d'accueil du site. Dans les faits, cela se vérifie uniquement sur les pages qui disposent de la dernière version du lecteur vidéo exportable de YouTube. Sur les pages les plus anciennes, il ne sera pas possible de les afficher.

Il sera obligatoire de passer par la version mobile de YouTube (m.youtube.com) ou par le client intégré de l'iPhone pour en profiter en streaming via son lecteur vidéo. Détail étrange, un clic d'une vidéo depuis le moteur de recherche de Google lancera automatiquement sa version mobile sur l'iPhone alors que depuis la page YouTube.com cela n'est pas possible. A noter que l'iPhone ne gère toujours pas les fichiers Flash, DailyMotion ne permettant pas par défaut de fonctionner. Heureusement, une adresse web optimisée pour l'iPhone est disponible : iphone.dailymotion.com. Enfin, une fois n'est pas coutume, une fois le clavier virtuel affiché en mode paysage, il ne basculera pas automatiquement en mode portrait en tourant l'iPhone. Dommage. il faudra fermer le clavier, tourner l'iPhone et ouvrir de nouveau le clavier pour changer de mode manuellement ou presque.

012C000001458386-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458388-photo-iphone-2-0.jpg

« Des favoris web / Affichage de YouTube pour tous les mobiles »

012C000001458390-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458392-photo-iphone-2-0.jpg

« Les vidéos en Flash de YouTube ne sont toujours pas gérées »

012C000001458394-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458396-photo-iphone-2-0.jpg

« En revanche m.youtube.com fonctionne »

012C000001458398-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458400-photo-iphone-2-0.jpg

« DailyMotion.com ne fonctionne pas »

012C000001458402-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458404-photo-iphone-2-0.jpg

« Le plugin YouTube pour Blog ne fonctionne pas toujours / Enregistrement d'une image en local »

Un contrôle parental intégré aux iPhone 3G

Pour les parents soucieux de gérer les services mobiles qui pourront être utilisés par leurs enfants, Apple a ajouté une nouvelle option nommée « Restrictions » qui permet de bloquer certains logiciels natifs. Il est possible notamment d'empêcher la lecture de certaines musiques qui contiennent des paroles pour adultes ou de bloquer les logiciels comme Safari, YouTube ou iTunes.

Apple a même prévu d'empêcher toute installation de nouvelle application sur l'iPhone ! Pour configurer le service, il suffit d'entrer deux fois un mot de passe et cocher ou décocher les services qui devront être invisibles par l'utilisateur. Ce dernier ne pourra ensuite purement et simplement pas trouver l'icône pour l'exploiter, ne soupçonnant ainsi même qu'il ait pu exister. Pour désactiver ou modifier les paramètres du contrôle parental, il suffit d'entrer à nouveau son mot de passe et de cliquer sur l'icône pour restaurer les paramètres d'origine.

012C000001458374-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458378-photo-iphone-2-0.jpg

« Un contrôle parental ajouté à l'iPhone 2.0 »

012C000001458380-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458382-photo-iphone-2-0.jpg

« On entre un mot de passe pour... supprimer l'accès à Safari »

Calculatrice, Photos, WiFi et autres mises à jour 2.0

Dans la catégorie des autres nouveautés apportés par la mise à jour 2.0 des iPhone 3G, il est possible de citer notamment la prise en compte de plus nombreux langages et méthodes de saisie (pour la Chine entre autres) ou encore la possibilité de géo tagger ses photos. Bien évidemment, cela pourra fonctionner le plus facilement sur l'iPhone 3G et GPS mais cela fonctionnera également sur l'iPhone EDGE. Ceci est possible via la fonction de géolocalisation via les cellules GPS et WiFi. Mais l'intégration des photos géo taggées sur l'iPhone est inexistante.

012C000001458376-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458384-photo-iphone-2-0.jpg

« Meilleure localisation et photo géotaggée »

Oui, un paramètre de plus, l'endroit d'où la photo a été prise, est intégrée à l'image mais l'iPhone ne pourra pas la gérer. Il sera impossible d'afficher dans Google Maps sa position par exemple. Le seul moyen de l'exploiter et de la transférer sur un PC ou un Mac et de la transférer ensuite sur un service en ligne comme FlickR. On a connu plus simple comme méthode.

012C000001458408-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458412-photo-iphone-2-0.jpg

« Importation des contacts de la carte SIM »

012C000001458410-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458438-photo-iphone-2-0.jpg

« Gestion des calendriers / On ne peux rien faire à avec une photo géotaggée ! »

Autres nouveautés, la possibilité d'importer des contacts depuis sa carte SIM et la possibilité de gérer plusieurs calendriers, personnels et professionnels. Le tout est configurable en un clic et fonctionne très bien. Aucun défaut à noter. La calculatrice bascule également automatiquement désormais en mode paysage. Il est étrange qu'il soit obligé de passer en mode paysage uniquement pour activer la fonction scientifique...

012C000001458434-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458436-photo-iphone-2-0.jpg

« Une calculatrice qui fonctionne différemment suivant l'inclinaison de l'iPhone »

Le gestionnaire de contacts de l'iPhone a également évolué, étant désormais possible de chercher des contacts via leur nom ou leur société. Le programme dispose d'un mode de complétion automatique des données. Il suffira alors d'entrer les premières lettres d'un contact pour que tous ceux qui les exploitent s'affichent en temps réel à l'écran. La recherche est rapide, même avec plusieurs centaines de contacts stockés en interne.

012C000001458442-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458448-photo-iphone-2-0.jpg

« Enfin une recherche dans les contacts »

A noter une légère déception concernant le programme Google Maps Mobile qui n'a guère évolué. Exit les fonctions d'informations trafic non disponibles en France ou exit le suivi en temps réel de ses déplacements sur la carte grâce à la fonction « MyLocation » en GSM/WiFi de Google. Ces fonctions ne sont tout simplement pas présentes dans la mise à jour 2.0 de l'iPhone et de l'iPod Touch. Dommage.

00C8000001458452-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458454-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458456-photo-iphone-2-0.jpg

00C8000001458458-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458460-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458462-photo-iphone-2-0.jpg

00C8000001458464-photo-iphone-2-0.jpg
00C8000001458466-photo-iphone-2-0.jpg

« Google Maps Mobile n'a guère évolué dans l'iPhone 2.0 »

Pour terminer, il est possible de noter qu'en mode avion, le WiFi peut désormais être activé. Bon à savoir ?

012C000001458478-photo-iphone-2-0.jpg
012C000001458374-photo-iphone-2-0.jpg

« WiFi et mode avion font bon ménage / gestion du géotagging et des réseaux »

L'iPhone 3G coûterait 53$ de moins à produire que l'iPhone v1

00C8000001361362-photo-iphone-3g.jpg
Selon iSuppli, qui a décortiqué la liste des composants du produit, le nouvel iPhone d'Apple serait sensiblement moins onéreux à produire que le premier baladeur GSM de la marque mis sur le marché un an plus tôt. Et ce malgré l'utilisation de nouvelles technologies dont la 3G+ ou le GPS.

En effet, selon ce cabinet d'analyses, l'iPhone 3G en version 8 Go coûterait 174,33 dollars à produire, ce prix n'incluant pas le développement de sa partie logicielle, de sa distribution ou encore de son packaging, accessoires compris. Le premier iPhone 8Go coûtait pour sa part 227 dollars l'unité, ce qui représente une économie de 53 dollars sur chaque nouveau smartphone mis sur le marché.

Ceci s'explique par l'utilisation d'un design composé de matériaux moins onéreux en plus d'une plateforme technique également légèrement différente. L'iPhone 3G utilise ainsi une puce sans fil de Infineon pour gérer à la fois la 3G+, la 3G et le EDGE, le tout associé une seconde puce de TriQuint se chargeant pour sa part de gérer l'amplification du module tribande WCDMA, indiquant que le même produit est capable d'être commercialisé dans de très nombreux pays. D'où des économies d'échelle et des prix de composants mieux négociés.

A noter enfin qu'en plus du coût de 174,33 dollars par iPhone 3G produit, Apple doit consacrer un budget supplémentaire de 50 dollars pour gérer les licences liées à l'aspect concernant la propriété intellectuelle. Commercialisé auprès du grand public au prix de 199 dollars en version 8 Go, l'iPhone 3G rapporterait gros à Apple selon iSuppli, At&T devant reverser à la société environ 300 dollars sur chaque produit écoulé. Avec un prix de vente total (hors subvention opérateur) de 499 dollars, cela représenterait donc une marge confortable de 55% sur chaque iPhone 3G vendu en prenant un coût de production et de gestion de la propriété intellectuelle de 224,33 dollars.

01C2000001468108-photo-liste-composants-iphone-3g-isuply.jpg
Liste des composants de l'iPhone 3G

Les prix de l'iPhone 3G chez Orange

L'iPhone 3G pour les nouveaux clients Orange

Orange casse effectivement les prix de son iPhone, le proposant avec la 3G à 149 euros en version 8 Go et à 199 euros en version 16 Go. Il faudra pour cela être un nouveau client de l'opérateur et s'abonner à l'un des quatre forfaits Orange pour iPhone associés pendant une période d'au moins une année. Les forfaits Orange iPhone sont échelonnés de 49 euros par mois pour deux heures de communication et un accès data illimité (limite tacite de 500 Mo par mois) à 149 euros pour huit heures de communication.

Pour les nouveaux clients d'Orange souhaitant utiliser plutôt un forfait Origami - ne permettant dans ce cas pas d'utiliser une offre de messagerie visuelle vocale mais offrant la voix en illimité dans certains créneaux horaires -, les prix seront revus à la hausse car ils nécessiteront un engagement minimum de 24 mois (+4,5 euros / mois pour en engagement de 12 mois). Orange France précise qu'il sera possible d'obtenir l'iPhone 3G au prix annoncé (149 en version 8 Go / 199 euros pour le 16 Go) précédemment avec un forfait Origami First à partir de 47 euros par mois, 55 euros par mois avec Origami Star ou 119 euros par mois avec Origami Jet.

L'iPhone 3G pour les client Orange ayant déjà un iPhone EDGE

Les propriétaires du premier modèle de l'iPhone peuvent acquérir l'iPhone 3G au prix préférentiel de 99 euros, à la condition qu'ils se réengagent pour 24 mois. Il faudra pour cela également que l'iPhone EDGE ait été acquis avant le 12 juin 2008, c'est à dire avant qu'Orange baisse sensiblement le prix de l'iPhone EDGE pour écouler ses stocks.

L'iPhone 3G pour les client Orange n'ayant pas d'iPhone

Pour la grande majorité des clients de l'opérateur, Orange n'ayant écoulé que 150 000 iPhone en France, il est également possible d'obtenir le nouvel iPhone 3G mais il faut pour cela disposer d'un minimum de 2400 points de fidélité. Via son offre Programme Changement de Mobile (PCM), c'est effectivement ce que propose Orange pour l'obtenir à un prix de 199 euros en version 8 Go ou 249 euros en version 16 Go. Il faut également se ré engager pendant une période de 24 mois.

L'iPhone 3G « nu » et/ou désimlocké

Sans engagement, et donc sans forfait mobile associé mais toujours bridé pour une utilisation sur les réseaux Orange, l'iPhone 3G est commercialisé au prix de 509 euros en version 8 Go ou 609 euros en version 16 Go. Pour les clients abonnés auprès d'autres opérateurs mobiles, l'iPhone 3G est donc disponible au prix de 609 euros en version 8 Go ou 709 euros en version 16 Go. Il sera alors désimlocké et utilisable sur tous les réseaux GSM de la planète. A titre de comparaison, le premier iPhone EDGE était disponible au prix de 749 euros en version 8 Go et non simlocké.

L'avis de la rédaction

00C8000001361362-photo-iphone-3g.jpg
Au delà des différences techniques entre les anciens et nouveaux iPhone, Apple a apporté également de nombreuses modifications a leur système d'exploitation interne. A commencer par l'apparition d'un système de Push Mail exploitant les serveurs de messagerie de Microsoft (Exchange) ou une boutique en ligne de logiciels (AppStore).

La fonction de Push Mail fonctionne tout à fait correctement même si par défaut elle efface toutes les données PIM (contacts, calendriers) de l'appareil avant d'entamer sa synchronisation distante. Il restera possible d'utiliser plusieurs comptes email simultanément. Toujours au niveau logiciel, l'iPhone 3G permet désormais de supprimer plusieurs emails en un clic, d'utiliser un système de contrôle parental ou de rechercher des contacts via une interface spécifique. Il est possible également d'enregistrer des photos dans ses emails ou depuis des sites web. La compatibilité avec les fichiers PowerPoint est enfin assurée. Mais quelques fonctionnalités importantes manquent encore : pas de possibilité d'envoyer et de recevoir des MMS, pas de fonction copier/coller, pas de recherche universelle et pas de logiciel intégré de messagerie instantanée.

La partie audio a également légèrement évolué, avec un volume sonore qui apparaît comme mieux adapté aux conversations en mode main libre ou à l'écoute de musiques numériques depuis son haut-parleur. La partie Bluetooth reste quant à elle particulièrement mal optimisée, ajoutant visiblement un echo lors de l'utilisation d'un casque stéréo associé.

De même, quelques mises à jour cosmétiques ou mineures sont proposées comme un contrôle parental, un navigateur web Safari Mobile qui dispose de plus d'options paramétrables ou encore un client Mail certes plus évolué (suppression de multiples emails simultanément, gestion des documents Powerpoint) mais qui peinera encore à gérer plusieurs centaines de mails reçus quotidiennement.

L'iPhone 3G est de plus loin d'être parfait, à commencer par la baisse à vue d'œil du niveau de la batterie du terminal dès lors que le mode de Push mail est activé. Ou encore le kiosque de téléchargement de logiciels qui encourage le mobinaute à se connecter à iTunes PC ou Mac pour lancer le téléchargement d'applications, gratuites ou payantes (car la taille des applications mobiles n'est pas précisée). D'autant plus que bon nombre d'applications sont encore très instables et ralentissent l'iPhone 3G.

Dans la série des défauts du produit, il est également possible de citer la gestion parfois assez limitée des fichiers attachés ou des documents Microsoft Office, faisant parfois redémarrer inopinément le smartphone. Apple nous avait habitué à plus de stabilité avec l'iPhone v1. Nous attendons enfin avec impatience la sortie des premiers logiciels de navigation GPS pour l'iPhone car le terminal est à cette heure encore le premier mobile GPS a ne pas pouvoir en bénéficier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Starlink lance la version française de son site, l'internet très haut-débit bientôt chez vous ?
Test JBL Live Pro+ TWS : des intras designs et confortables, mais pas très autonomes
Avis Microsoft OneDrive (2021) : la meilleure intégration dans Windows et Office
iPhone reconditionné : 2 deals chocs à moins de 200€ à saisir ce week-end
Aux US, 4% des utilisateurs d'iPhone laissent le tracking des applications activé après la mise à jour iOS 14.5
Mass Effect en 4K : c'est déjà possible grâce aux mods (et c'est gratuit)
Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
WhatsApp ne supprimera pas votre compte le 15 mai si vous n'acceptez pas ses règles de confidentialité
Test ASUS ZenBook 13 OLED : agilité et maîtrise, cette fois grâce à AMD
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
Haut de page