Skype : nouvelle version sur iPhone et programme de test

15 janvier 2015 à 08h08
0
La filiale de Microsoft annonce la disponibilité d'une nouvelle version de son client VoIP et lance un programme de test.
006E000005523479-photo-logo-skype.jpg

Sur iPhone, l'interface utilisateur de Skype a été repensée afin d'améliorer l'affichage des différents composants phares tels que le pavé de numérotation ou la sélection d'une conversation. L'idée est de simplifier la prise en main de l'application. Cette nouvelle mouture optimise les actions basiques : par exemple, lors de la saisie d'un numéro de téléphone, les contacts enregistrés dont le numéro commence avec ces mêmes chiffres seront automatiquement présentés.

Les utilisateurs d'iOS aficionados de Skype pourront choisir de participer à un programme de test. La société entend recueillir des retours d'expérience avant le déploiement de chacune des versions futures. Pour les testeurs, c'est l'occasion de partager en détails les fonctionnalités à perfectionner. L'équipe explique qu'il s'agit d'une initiative réservée à une poignée d'utilisateurs, qui seront soumis à des accords de confidentialité.

Chez Microsoft, les recrutements de testeurs sont généralement lancés via le site de Microsoft Connect. Bien qu'il s'agisse ici d'une initiative indépendante, il faudra tout de même disposer d'un compte Microsoft et remplir un formulaire pour tenter d'entrer dans ce programme.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Chrome : Google active le nouveau gestionnaire de comptes
La PlayBox mélange Xbox One et PS4
Mi Note et Mi Note Pro : Xiaomi monte en gamme
Adobe Lightroom arrive sur Android... mais pas sur tablette
Microsoft renforce l'intégration de OneDrive à Outlook.com
Infos US de la nuit : Google va lancer un smartphone modulable à Porto Rico
The Pirate Bay de retour le 1er février ? (màj)
Tesla est en dérapage incontrôlé en bourse depuis six mois
Ross Ulbricht avoue avoir créé Silk Road mais plaide non coupable
Facebook veut filtrer les contenus inappropriés, mais non les censurer
Haut de page