La Bourse de Hong-Kong forcée de fermer suite à un piratage de son site

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004496322-photo-hong-kong.jpg
La Bourse de Hong-Kong a dû interrompre mercredi après-midi les échanges d'au moins 7 sociétés à la suite du hack de son site Internet. Le système de négociations n'aurait pas été touché.

Belle frayeur hier à la Bourse de Hong-Kong, où des attaques malveillantes réalisées à l'encontre du site Web de la place de marché a grandement perturbé les transactions de plusieurs firmes, dont HSBC et Cathay Pacific Airways, deux entreprises qui avaient communiqué dans la matinée d'importantes informations pouvant influer sur le cours de la Bourse - dont une chute de 59% du bénéfice Net dans le cas de Cathay Pacific. En tout, ce sont au moins 7 sociétés qui avaient diffusé avant l'attaque des informations sensibles qui ont vu leurs échangés interrompus.

Hong Kong Exchanges & Clearing, qui gère les transactions, a également été touché : « Notre évaluation actuelle, c'est que cette intrusion résulte d'une attaque externe » a commenté Charlies Li, directeur executif de l'entreprise. Une enquête est actuellement en cours : « Nous travaillons là-dessus et espérons que nous pourrons débloquer le site aussi rapidement que possible » a ajouté Li, qui n'a pas donné de détails sur l'attaque elle-même. Alfred Chan, agent en chef chez Cheer Pearl Investment, a déclaré à Reuters qu'il s'agissait de la première « suspension en raison de ce type de problème technique et touchant autant d'entreprises ».

La situation est revenue à la normal, mais l'attaquait aurait, selon le Bangkok Post, affecté l'indice Hang Seng a hauteur de 18% hier.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google déploie une nouvelle version stable de Chrome OS
Facebook vs. Anonymous : l'effet
Dell Inspiron 13z, 14z et Vostro V131 : enfin de nouveaux ultrafins abordables
Antitrust : la Concurrence américaine se tourne vers Android
NoSQL : Couchbase lève 14 millions de dollars
Vie privée : la justice espagnole marque un point contre Google
USB Power Delivery : délivrer 100 W pour de nouveaux usages
AOL approuve un plan de rachat d'actions
Nintendo, poussé vers les smartphones par ses actionnaires ?
Les clouds d'Amazon et Microsoft à nouveau perturbés (màj)
Haut de page