Bientôt une loi sur la confidentialité en ligne aux Etats-Unis ?

06 mai 2010 à 14h41
0
012C000003169720-photo-vie-priv-e.jpg
Des députés américains viennent de publier une proposition de loi pour garantir la protection des données privées des internautes. Dans sa version actuelle, elle s'appliquerait à toute entreprise ou association qui collecte les informations de plus de 5 000 personnes en une année.

La proposition de loi (pdf en anglais), qui émane de deux membres de la sous-commission du Congrès sur les Communications, technologies et Internet, Rick Boucher et Cliff Stearns, veut définir quelles informations peuvent être enregistrées et utilisées dans une stratégie d'opt-out (où l'internaute doit expressément signaler qu'il ne souhaite pas voir ses données utilisées), et celles qui devront requérir son consentement.

La proposition de loi distingue deux catégories de données : celles dites protégées et celles confidentielles. Les premières comprennent entre autres le nom, les adresses email et postale, les empreintes de doigts et scanners rétiniens, les adresses IP et les numéros de Sécurité social et de carte de crédit. La deuxième catégorie inclut les dossiers médicaux, l'origine ethnique, les informations financières, la géolocalisation précise et les orientations sexuelle et politique.

Pour cette catégorie la plus confidentielle, la proposition de loi prévoit qu'une organisation « ne peut collecter ou divulguer aucune information sans avoir affiché au préalable les conditions de respect de la vie privée, et obtenu une autorisation explicite de l'internaute. » Pour les informations protégées, une organisation ne doit pas « collecter, utiliser ou divulguer de telles informations pour aucune raison, sauf si une note sur la vie privée a été affichée et que l'internaute a donné son consentement. » Différence de taille dans le cas des données protégées : le consentement peut être implicite.

La proposition de loi veut également limiter « la possibilité de partager les données avec des tiers si un consentement explicite n'a pas été donné d'abord » par l'internaute. Ces règles ne s'appliqueraient évidemment pas pour les agences gouvernementales américaines.

La proposition de loi n'a pas été très bien accueillie outre-Atlantique. Si on se doute que les lobbies pro-publicité estiment qu'elle va trop loin, les avocats du droit à la protection de la vie privée n'en sont pas beaucoup plus heureux : elle serait inadéquate, car elle utilise le principe de la déclaration de politique de protection de la vie privée, qu'ils considèrent comme une forme d'opt-out sur de nombreux sites qui l'appliquent déjà. Du côté des groupes commerciaux et publicitaires, on argumente que le texte est trop flou, et pourrait tout simplement entraver leur capacité à employer de la publicité ciblée sur des sites web.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top