Airbnb : une fusillade fait cinq morts à Halloween, le service interdit les locations festives

Bastien Contreras Contributeur
04 novembre 2019 à 18h11
0
Bandeau Police
Shutterstock.com

Le P.-D.G. d'Airbnb a annoncé que l'entreprise allait désormais bannir les party houses, ces maisons louées uniquement dans le but d'organiser de grandes fêtes. Cette décision intervient quelques jours après une tragédie survenue en Californie, qui a fait cinq victimes.

Quand la fête d'Halloween tourne véritablement au cauchemar. C'est ce qui s'est produit dans la ville d'Orinda, en Californie (États-Unis), au sein d'une maison louée sur Airbnb. Et la société entend prendre des mesures pour éviter qu'un tel drame ne se reproduise.

De jeunes victimes

Tout a donc commencé avec une location Airbnb. Le propriétaire de la maison a été contacté par une femme souhaitant y organiser une « réunion de famille », regroupant 12 personnes. En réalité, plus de 100 personnes s'y sont retrouvées jeudi dernier pour faire la fête à l'occasion d'Halloween, l'événement ayant même fait l'objet d'une promotion sur Instagram.

Mais rapidement, les voisins se sont plaints du bruit et ont contacté le propriétaire de la maison. Ce dernier a alors pu constater, via ses caméras de surveillance, que le nombre de convives dépassait largement la douzaine. Il a donc appelé la police, mais avant même l'arrivée des forces de l'ordre, une fusillade a éclaté.


Pour quelle raison ? Pour l'heure, les autorités n'ont pas fourni d'explication. Quoi qu'il en soit, la tragédie a entraîné la mort de cinq personnes, âgées de 19 à 29 ans, et au moins quatre autres ont été blessées.

Le problème vient-il des party houses ?

En réaction, Brian Chesky, P.-D.G. d'Airbnb, s'est déclaré choqué : « Ce qui s'est passé jeudi soir à Orinda est horrible ». Dans une série de tweets, il a expliqué que l'entreprise allait à présent interdire les party houses, les maisons louées pour faire la fête, à l'instar du lieu de la fusillade. Il a ensuite détaillé les nouvelles mesures de sécurité, visant en particulier à « lutter contre les fêtes non autorisées ».



Pour résumer : aux États-Unis, cinq personnes ont succombé à leurs blessures, causées par des armes à feu, pendant une house party. Seule réponse envisagée pour l'instant : interdire ce type de fête... S'agit-il de la meilleure façon de s'attaquer au cœur du problème ? De son côté, Gavin Newsom, gouverneur de Californie, a déploré que la société américaine soit devenue « insensible » à ce genre d'événements, et a appelé à réformer les lois sur les armes à feu.

Source : TechCrunch
Modifié le 04/11/2019 à 18h52
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top