L'audience des sites immobiliers peu dépendante des moteurs de recherche

Jérôme Bouteiller
19 décembre 2007 à 12h03
0
00FA000000704526-photo-mediametrie-immobilier-octobre-2007.jpg
Spécialiste de la mesure d'audience avec son panel Médiamétrie/Nielsen//NetRatings, l'institut Médiamétrie vient de publier une étude consacrée aux sites internet de petites annonces immobilières, un segment ayant attiré plus de 4,5 millions d'internautes en Octobre 2007 (+21%) soit plus de 17% de l'ensemble des internautes français.

Tout en estimant que 78,5% des visites ont lieu en semaine, dont 66,3% entre 10 et 20h, l'étude indique également que la dépendance aux moteur de recherche, parfois à l'origine des deux tiers de l'audience de certains sites média, reste modérée. En effet, 42% des visites proviennent d'une saisie directe de l'URL du site, 35% proviennent d'un moteur de recherche et 23% de liens externes. “Cela peut s'expliquer par la bonne notoriété des sites immobiliers auprès des internautes qui accèdent ainsi directement aux sites qu'ils connaissent. “ observe l'auteur de l'étude.

En matière de trafic, le Top 10 des sites immobiliers français est composé de SeLoger (1,36 millions de visiteurs uniques), PAP (975 000 VU), logic-immo (725 000 VU), ExplorImmo (632 000 VU), A Vendre A Louer (552 000 VU), FNAM (465 000 VU), VivaStreet Imo (454 000 VU), EntreParticuliers (397 000 VU), ReflexImmo (358 000 VU) et enfin Century21 (328 000 VU).
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top