Olivier BON, Internet+ : “les internautes sont prêts à payer un service de qualité”

28 novembre 2007 à 16h35
0
Président de l'association internet+, olivier-bon revient sur le développement de cette solution de paiement utilisée par les principaux fournisseurs d'accès à internet.

00FA000000681642-photo-olivier-bon.jpg
Olivier Bon
JB -Olivier Bon, bonjour. Plus de deux ans après le lancement d'Internet+, pouvez-vous faire un premier bilan de l'usage de votre service ? Combien de marchands, d'éditeurs, d'internautes ou de mobinautes y ont recours ?

OB -Nous comptons plus de 200 éditeurs à ce jour, ce qui représente quelques milliers de sites payants. Les Secteurs en croissance sont : le jeu, les services professionnels, ou encore la VOD/musique. Un secteur en régression, la personnalisation de mobiles. Ce qui est encourageant, c'est l'élargissement de la base des acheteurs internet, plus de 10 % des internautes consomment et cette base a progressé de 9,5% sur le dernier semestre, ce qui prouve que les internautes sont prêts à payer un service utile ou de qualité.

JB -A combien s'élève le CA de votre kiosque ? La croissance est-elle conforme à vos prévisions ?

OB -Nous avons réalisé au 1er semestre une progression de 16%, avec 10,2 Millions de chiffre d'affaires. Nous observons également une progression régulière du panier moyen qui s'établit à 2,88€ par transaction. La croissance de la solution est conforme à nos prévisions. J'ajouterais qu'un sondage TNS Sofres a révélé que Internet+ a été jugée comme la solution de paiement télécom préférée des internautes français.

JB -Le réveil de la publicité par Internet a-t-il été préjudiciable au développement de votre solution ?

OB - Non au contraire, cela pousse les éditeurs à ne pas choisir l'un ou l'autre des modèles économiques mais bien à adopter un mix de pub et de payant. En grande masse, les revenus se décomposent de cette manière : 1/3 pour les services payants ou « Premium » avec 400 M€ réalisés en 2006, 2/3 pour les revenus publicitaires avec 720 M€

JB -Comment expliquez-vous qu'un fournisseur d'accès comme Free n'ait pas décidé d'adopter Internet+ ?

OB - Sans doute, une question de priorité mais l'association Internet+ est prête à accueillir ce FAI en tant que membre dans l'intérêt de ses internautes et partenaires de contenus.

JB -Quel regard portez-vous sur d'autres solutions de paiement comme Paypal d'eBay ou le très prometteur Check Out de Google ?

OB - Pour Paypal, c'est une solution de paiement sur le modèle bancaire destinée essentiellement aux biens matériels et à l'échange fondé sur la communauté eBay. Internet+ se positionne sur le micro paiement de biens immatériels avec l'ergonomie la plus performante du marché, puisqu'elle affiche un taux de conversion record de 82% (mesure effectuée sur 15 000 transactions réalisées en septembre 2007) avec son dispositif en 2 clics, sans la moindre inscription ou saisie de données préalable. Pour Check Out, nous attendons son lancement en France pour nous faire un avis.

JB -Désormais, quelles sont vos priorités pour Internet+ ?

OB -Elles sont triples : Poursuivre et amplifier le développement du parc d'éditeurs ; Augmenter la notoriété et les usages notamment sous la formule abonnement campagnes de communication Co-brandées FAI / éditeurs auprès des utilisateurs ; Accompagner le développement du téléchargement légal sur des secteurs porteurs comme la musique et la VOD.

JB -Olivier Bon, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un cadre photo avec fonctions calendrier, alarme...
Trois captures pour Two Worlds : The Temptation
Veosearch : le projet devient entreprise
iPhone : Orange vise plus de 400 000 abonnements la première année
LG : un LCD 22 pouces fort de contraste
La bibliothèque numérique européenne va-t-elle ouvrir en 2008 ?
1C Company annonce  Oniblade  en Europe
Affiliation : Public-idées change sa méthode de comptabilisation des clics
Mio : PDAPhones 3G et GPS en 2008 et arrivée en Europe des Mio A702 et A502
Illimythics : déjà 40 000 clients chez SFR pour l'Internet mobile 'illimité'
Haut de page