Gilles Granger, Vinivi.com : "Les contributions des internautes sont stratégiques"

Jérôme Bouteiller
19 novembre 2007 à 10h25
0
Fondateur de Vinivi.com, gilles-granger présente ce guide touristique 2.0, combinant cartographie, avis de consommateurs et multimédia

00670806-photo-gilles-granger.jpg
JB -Gilles Granger, bonjour. En quelques mots, pouvez vous présenter votre service ?

GG -Bonjour. Vinivi signifie "je suis venu et j'ai vu" en latin. C'est une plate-forme d'informations touristiques, réunissant 14 000 avis de consommateurs, 60 000 cartes et depuis peu plus de 1000 vidéos grâce à notre partenariat avec Vpod.tv. Nous fournissons également certaines de nos données GPS sur les lieux touristiques à des partenaires comme Google, afin d'enrichir leur service Google Maps.

JB -Comment est né ce projet ?

GG -L'idée est tout simplement venue à la suite d'un voyage personnel assez décevant, très loin du descriptif du catalogue de l'agence de voyage. Les meilleurs guides touristiques sont dans le meilleur des cas renouvelés tous les trois ans et je me suis dit qu'il y avait certainement un besoin à satisfaire, tant pour les internautes que pour les professionnels qui sont toujours à la recherche de moyens pour améliorer le taux de transformation des prospects en clients, un taux qui reste d'ailleurs relativement faible, aux alentours de 25%, sans doute à cause de doutes sur la qualité de la prestation.

JB -Qu'est ce qui vous distingue d'autres sites de voyage comme TripAdvisor, TVtrip ou Trivop ?

GG -TVtrip et Trivop sont aujourd'hui essentiellement tournés vers la vidéo alors que Vinivi est un portail touristique généraliste, effectivement plus proche d'un pionnier comme TripAdvisor, racheté par un leader du tourisme comme et qui fait désmorais partie du groupe IAC. Notre modèle économique n'est toutefois pas le même puisque nous ne vendons pas des clics mais des leads à nos clients voyagistes.

Nous avons également développé une activité services BtoB autour des questionnaires de satisfaction, que nous vendons également aux voyagistes ainsi qu'aux clients de nos clients comme les hôtels. Ces formulaires sont un excellent outil de fidélisation.

JB -La société est rentable ?

GG -Je ne peux pas communiquer de chiffres mais la société sera très prochainemet rentable, et continue de se développer grâce à une levée de fonds initiale de 260 000 euros. Nous avons la chance d'avoir un burn rate très bas car nous sommes implantés à l'Île Maurice et que la majorité de nos salariés sont mauriciens.

JB -Utiliser le contenu des internautes vous permet également de réduire vos coûts ?

GG -Tout à fait, les contributeurs sont stratégiques et nous faisons tout pour les inciter à publier des commentaires, des photos ou des vidéos même si nous savons que seul 1% de nos visiteurs deviennent contributeurs et qu'environ 10% interagiront avec ce contenu, sous la forme de commentaires.

JB -TVtrip, Trivop, Nomao, DisMoiOù, Voozici, Vinivi... les jeunes pousses françaises se sont multipliées ces derniers mois dans le tourisme. Dans le même temps, Google a récemment racheté Panoramio. La concentration est en cours ?

GG -Google ne rachète pas de site vertical comme le nôtre mais nous pourrions sans doute établir des synergies avec d'autres jeunes pousses du secteur ou des groupes de médias à la recherche d'une expertise comme la nôtre et partageant notre volont d'offrir un véritable service d'information touristique au plus grand nombre d'internautes.

JB -Gilles Granger, je vous remercie.

0226000000668914-photo-equipe-vinivi.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top