+77% pour l'amorçage dans les jeunes pousses

0
Spécialiste des levées de fonds, la banque d'affaire Chausson Finance vient de publier son 18e baromètre du capital risque français, confirmant le redressement du secteur.

Avec 397 millions de montants investis au premier semestre 2007 dans 278 dossiers, le secteur affiche ainsi une belle progression de +7% même si les montants investis restent inférieurs aux 667 millions d'euros dépensés au premier semestre 2000, pendant la bulle internet.

Avec 90 millions d'euros, le secteur du logiciel garde la préférence des investisseurs, loin devant les télécoms (33 M€). Par contre, les jeunes pousses de l'internet et du e-commerce retrouvent les faveurs des investisseurs en captant au premier semestre plus de 70 millions d'euros, soit une hausse de plus de 72%.

Cette renaissance de l'internet s'accompagne d'ailleurs d'une forte hausse de l'amorçage, de l'ordre de 77%, qui capte désormais plus de 44 millions d'euros d'investissement, une somme qui reste toutefois loin de ce que les fonds peuvent investir dans les premiers (123 M€) ou surtout les seconds tours de financement (226 M€) des jeunes pousses.

Selon Chausson Finance, les grands gagnants du premier semestre auront ainsi été Expway (25,3 M€), Corevalve (24,4 M€), WRT (19 M€), Cerenicimo (18 M€) et enfin Streamezzo (17,1 M€).

0226000000658504-photo-chausson-finance-s1-2007.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  VidéoTest de Call Of Duty 4 : Mission accomplie ?
Nokia N95 8 Go : son prix passe à 199 euros chez SFR
Décisionnel : Cognos fait de la résistance
E-Paiements : du nouveau chez MaxiChèque, ReceiveandPay et Paypal
TV Mobile : les contenus en cours de sélection et déjà 3 chaînes réservées
Payez Mobile : la 'dream team' des télécoms teste le paiement mobile sans contact
Hasbro : Montcuq ne trônera pas sur le Monopoly
Real Player 11 : version beta disponible en Europe
  Soldier Of Fortune : Pay Back  s'illustre un peu
Sprint Nextel et Clearwire divorcent dans le WiMax
Haut de page