Alain Weill négocie le rachat de La Tribune

0
00656778-photo.jpg
A la suite du rachat du quotidien Les Echos, le groupe de luxe français LVMH a indiqué mercredi négocier la vente de La Tribune et de sa régie publicitaire auprès de News Participations, holding d'Alain Weill, patron du groupe .

Bien qu'Alain Weill soit à la tête d'un groupe média et non d'un empire industriel, les salariés de La Tribune se sont déclarés « choqués » d'apprendre cette information par le biais d'un communiqué de presse, et ce à la veille d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Les négociateurs restent déterminés. L'opération doit permettre à Bernard Arnault, président de LVMH, d'éviter les foudres des autorités chargées de la concurrence : Les Echos et La Tribune, respectivement premier et second quotidiens économiques français, ne feront pas partie d'un même groupe.

Alain Weill, de son côté, entend réaliser des synergies entre les différents supports lui appartenant. NextRadioTV (RMC, BFM, BFMTV) a fait l'acquisition au printemps du groupe Tests, propriétaire de magazines informatiques (Micro Hebdo, L'Ordinateur Individuel, 01 Informatique) et de sites spécialisés (01Net, 01Men, CadresOnline).

Le rachat de La Tribune est-il risqué ? Le quotidien perd chaque année entre 12 et 15 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page