The Todeka project devient MyID.is

Par Jérôme Bouteiller
le 08 novembre 2007 à 15h07
0
00FA000000656344-photo-myid-is-logo.jpg
Près de six mois après la présentation officielle du "Todeka Project" lors de la conférence Innovate '07 à Zaragoza en Espagne, Charles Nouÿrit a profité de sa présence à la conférence web 2.0 organisé en début de semaine à Berlin en Espagne pour officialiser le nom définitif de son projet : MyID.is.

«MyID.is est une plate-forme de certification de l'identité numérique et de gestion de votre réputation» explique Charles Nouÿrit, qui entend avec son service lutter contre les problèmes de falsification d'identité sur le web, dans la blogosphère et les réseaux sociaux mais également offrir un nouvel outil de certification pour des applications marchandes voire bancaires.

Se présentant sous la forme d'un agrégateur de type Ziki ou Netvibes, compatible Open-ID, avec une URL du type http://myid.is/yourname, le service devrait être disponible dans les prochaines semaines, le temps pour MyID.is -dont le siège est en Grande-Bretagne-de boucler quelques problèmes administratifs en attendant une probable levée de fonds au premier semestre 2008.

0226000000656346-photo-myid-is.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Nintendo : de nouveaux accessoires repérés en ligne pour la Switch Mini
Apple lance les bêta publiques d’iOS13, iPadOS, tvOS et macOS Catalina
Comparatif 2019 : quel est le meilleur smartphone ? (MàJ Juin)
1800€ d'abattement sur les avantages en nature pour les salariés roulant en voiture électrique
Bill Gates considère que
Spotify considère avoir surpayé les artistes et éditeurs en 2018 et réclame un remboursement
Xiaomi lance CC, sa nouvelle sous-marque de smartphones pour
Peugeot 508 PHEV : tout ce que l’on sait sur la berline hybride rechargeable
La fréquence des mises à jour du Galaxy S7 encore revue à la baisse
Les Huawei P30 Pro et Mate 20 Pro accueilleront Android Q malgré les sanctions US
scroll top