🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

FirstLuxe.com veut attirer les marques de luxe sur son portail

01 juin 2018 à 15h36
0
0118000000615390-photo.jpg
Bruno Haziza
Présentes depuis déjà quelques années sur le web, les grandes marques de luxe ont toujours tenu à contrôler leur image et leurs réseaux de distribution, justifiant des actions juridiques contre les intermédiaires utilisant leur nom pour acheter des liens sponsorisés mais également leur réticence à rejoindre des grandes sites de commerce électronique ou de "ventes privées", parfois assimilés à du simple discount.

Après plus de deux ans de préparation, la société FirstLuxe a officiellement dévoilé son portail FirstLuxe.com ce matin, lors d'une conférence organisée dans le cadre prestigieux du palace parisien Fouquet's Barrière sur les Champs Elysées, avec précisément pour objectif de répondre à cette problématique. "Le luxe avait besoin d'un portail sur le web. FirstLuxe.com est cet intermédiaire entre les internautes et les grandes marques de luxe " a expliqué Bruno Haziza, Président fondateur de la société.

Avec ses rubriques 'Beauté & Bien-Être', "High-tech & Design', 'Art de vivre & Gastronomie', 'Loisirs & Evasion' ou 'Joaillerie & Horlogerie', le portail se positionne avant tout comme un média, disposant même de sa propre rédaction, dirigée par Frédérique D'Orgeval, ancienne collaboratrice de Vogue.com. Le site introduit également une logique de personnalisation permettant à son lecteur ou sa lectrice de ne consulter que des articles en rapport avec ses centres d'intérêt mais également d'accumuler des points, lui permettant de bénéficier d'une carte donnant droit à de nombreux autres services (Conciergerie avec la carte UUU, avant premières, centre d'appel, etc...)

Utile pour le lecteur, cette personnalisation permet surtout à FirstLuxe.com d'afficher des publicités contextuelles, faisant la promotion des différentes marques, partenaires du portail. "Notre modèle repose d'une part sur une facturation au clic, lorsque l'internaute clique sur la bannière, puis sur une facturation au lead, si l'internaute se dirige vers la boutique de la marque" précise Bruno Haziza, qui indique que les tarifs appliqués sont proches de ceux pratiqués par Google sur sa plate-forme publicitaire AdWords.

Originale, la formule semblait en tout cas intéresser les journalistes spécialisés. "First Luxe va venir combler un vrai manque en terme d'offre 'luxe' sur le marché de l'internet. Le mix relativement subtil entre rédactionnel et guide shopping avec renvoi sur les boutiques virtuelles ou en propre, ainsi que la navigation personnalisée et intuitive sont deux procédés intéressants, le tout étant de pouvoir garder une liberté d'expression et de ton sans tomber dans la publicité pure ou dans un marketing agressif, qui fait fuir le client haut de gamme. " observe Elodie Declerck, journaliste pour Paris International Magazine.

Dès son lancement, FirstLuxe revendiquait en tout cas plus de 28 grandes marques, dont Chopard, Jaeger-LeCoultre, Pétrossian, Hediard ou encore Veuve Cliquot, ainsi qu'une audience de plus de 20 000 internautes. Un bon démarrage qui pousse Bruno Haziza à l'optimisme en visant plus de 100 000 visiteurs uniques mensuels dès le premier trimestre 2008.

Reste à savoir si l'audience "luxe", également sollicitée par d'autres médias comme JetAvenue.com, Luxe-Magazine.com, Prestigium.com ou encore Joyce.com, se laissera séduire par ce portail d'un nouveau genre.

0226000000615388-photo-firstluxe.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Holmes Contre Lupin  , quelques nouvelles captures
Antitrust : Intel demande un délai à Bruxelles
Nokia : mise à jour pour le N76 et sortie d'un programme d'auto diagnostic pour S60
Un Prix Nobel de physique lié aux disques durs
Les spammeurs détournent Youtube
SGH-i617 : une double certification produit pour un mystérieux smartphone de Samsung
Les spéculations reprennent sur Atos Origin
Google prêt à sanctionner la commercialisation des backlinks
Web Viewer : navigateur web gratuit basé sur Pocket Internet Explorer
Haut de page