Olivier FECHEROLLE, AdenClassifieds : "Sur notre marché, c'est la qualité qui fait la différence"

11 juillet 2007 à 17h30
0
Directeur délégué d'Adenclassifieds, Olivier FECHEROLLE revient sur le positionnement de ce champion des petites annonces et de la formation sur internet, partage son point de vue sur les sites gratuits et sur les nouveaux modèles économiques "à la performance".

00546078-photo-olivier-fecherolle.jpg
Olivier Fecherolle

JB - Olivier Fecherolle, bonjour. Pouvez-vous rappeler le périmètre de votre groupe ainsi que quelques chiffres sur son activité ?

OF - Bonjour. Adenclassifieds est né de la fusion d'Explorimmo.com, de Cadremploi.fr et de Keljob.com. Le groupe dispose également d'activités comme Kelformation.com, leader de la formation initiale et continue sur Internet ou CmonJob.fr, un site d'emploi pour un niveau d'études allant jusqu'à bac+2.

Adenclassifieds est désormais coté en bourse sur EuroList avec Publiprint comme actionnaire majoritaire, la régie du Figaro, qui dispose de plus de 50% de notre capital. Sur le plan financier, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 33 millions d'euros en 2006 (+58%) pour un EBITDA de 3,7 millions d'euros.

JB - En dehors de l'emploi et de la formation, comptez vous être présents dans de nouveaux secteurs afin de devenir un généraliste de la petite annonce ?

OF - Notre ambition est effectivement d'être un leader de l'annoncée classée et nous ne nous interdisons pas d'aller sur de nouveaux secteurs d'activité. Mais pour le moment, notre stratégie de croissance est d'améliorer notre rentabilité, de renforcer notre leadership dans l'emploi et la formation et de nous imposer comme un leader dans l'immobilier.

JB - CraigList, Kijiji, Vivastreet, OLX, Badiliz, etc... Quel regard portez-vous sur les sites de petites annonces gratuites ?

OF - Dans le secteur de l'emploi, ce n'est pas vraiment nouveau puisque des organismes comme l'ANPE et l'APEC ont toujours été gratuits. Pour ce qui est du net, même des pionniers comme CraigList sont en train de passer au payant pour les offres d'emploi et j'ai tendance à penser qu'un site gratuit.. est un futur payant. Pour réussir le lancement d'un jobboard, il faut des investissements et je doute de la viabilité de modèles n'ayant pas un vrai modèle économique.

JB - Le principe du marketing à la performance peut-il être décliné dans les offres d'emploi ?

OF - Ce principe s'applique très bien aux liens sponsorisés pour lesquels on peut facilement mesurer des taux de clic. Mais ce raisonnement ne peut pas être décliné sur un marché comme l'emploi où nos annonceurs préfèrent recevoir des CV qualifiés plutôt qu'une très grande quantité de profils qui ne correspondraient pas à leurs attentes. Sur notre marché, c'est la qualité qui fait la différence.

JB - Olivier FECHEROLLE, je vous remercie.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page