Microsoft affiche son soutien au format OpenDocument

18 mai 2007 à 11h48
0
De façon inattendue, Microsoft vient d'appuyer la candidature de l'OpenDocument Format (ODF) en tant que standard auprès de l'ANSI (American National Standards Institute), l'organisme privé qui représente les Etats-Unis auprès de l'organisme international de normalisation (ISO). L'éditeur pousse pourtant de longue date son propre format de document, l'Open XML, concurrent de l'ODF, auprès des différentes autorités de standardisation. Microsoft affirme aujourd'hui se prononcer en faveur du « choix » en soutenant l'ODF alors qu'il formulait cette semaine des menaces à peine voilées à l'encontre du logiciel libre.

Aujourd'hui, de nombreuses administrations et organisations conditionnent le choix de leurs logiciels bureautiques au respect d'un standard qui leur permettra de garantir l'interopérabilité de leurs documents avec les différentes suites disponibles sur le marché. Certaines d'entre elles ont d'ores et déjà décidé de faire confiance au format ODF, ce qui implique qu'elles envisagent de cesser d'utiliser la suite Microsoft Office pour basculer sur OpenOffice. Pour Microsoft, d'importants contrats sont donc en jeu.

« Nous avons écouté nos clients et ils nous ont dit qu'ils voulaient avoir le choix, qu'ils voulaient l'interopérabilité, qu'ils voulaient l'innovation », affirme Tom Robertson, responsable Interopérabilité et Standards chez Microsoft dans un communiqué. « La liste de l'ANSI n'intègre pas encore un certain nombre de formats de documents standards largement utilisés comme le PDF, le .doc, le RTF ou le HTML. L'inclusion de l'ODF n'est qu'un commencement : nous espérons voir cette liste grandir dans le futur de façon à refléter le choix que les consommateurs se voient déjà proposer sur le marché d'aujourd'hui ».

Calcul dissimulé ou véritable volonté de défendre la libre concurrence des formats ? Les nombreux détracteurs de Microsoft ne manqueront pas souligner que la firme de Redmond a beau jeu de vanter son attachement au choix et à l'interopérabilité alors qu'elle tente de déstabiliser la communauté du logiciel libre en allégant, sans préciser ses menaces, que l'open source viole 235 de ses brevets.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
1,4 milliards d'euros pour le capital risque européen
Playstation 3 : des ventes inférieures aux attentes
Lausanne, la francophone, rejoint Google Book Search
Les 10 jeunes pousses françaises à suivre
Paypal s'installe dans le paradis fiscal luxembourgeois
La portabilité mobile en 10 jours, c'est pour lundi
Les nouveaux supports d'opinion en débat au Sénat
L'iPhone reçoit l'approbation de la FCC
  Code Name : Over Dose  annoncé
Haut de page