🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

BSA : - 2% pour le piratage en entreprise en France

01 juin 2018 à 15h36
0
Comme tous les ans, la Business Software Alliance (BSA) publie les résultats de son étude, réalisée avec IDC, sur le piratage de logiciels en entreprise dans le monde. Si le taux de piratage se maintient à 36% d'une année sur l'autre au sein de l'Union européenne, la France passerait d'un taux de piratage de 47% en 2005 à 45% en 2006, soit une baisse de 2 points sur un an. Avec un taux de piratage nettement supérieur à la moyenne européenne, la France se situe encore bien loin des ténors du secteur que sont la Chine (82% en 2006) ou la Russie (80%), le record absolu étant détenu par l'Arménie (95%).

En France, le manque à gagner pour les éditeurs de logiciels atteindrait 2,7 milliards de dollars sur 2006, en baisse de 515 millions de dollars par rapport à l'année précédente. Le pays se placerait ainsi en troisième position derrière les Etats-Unis, où le manque à gagner atteint 7,3 milliards de dollars bien que le taux de piratage ne soit que de 21%, puis la Chine, où la contrefaçon grèverait le marché de 5,4 milliards de dollars supplémentaires.

« IDC constate que, du fait de la généralisation du haut débit dans les pays développés, Internet devient le canal de distribution prédominant pour les logiciels illicites. Dans les pays émergents, on préfère aujourd'hui encore les CD contrefaits, mais une fois ces marchés mieux équipés, il est probable que le canal Internet gagnera du terrain », indique BSA dans un communiqué.

Globalement satisfaite de la stabilisation, voire de la baisse du piratage, au niveau européen, l'Alliance redoute toutefois que la directive sur droit pénal récemment votée par le Parlement européen ne fasse planer une nouvelle épée de Damoclès sur le marché du logiciel professionnel. « Cette directive a pour but d'harmoniser au sein de l'Union Européenne les mesures pénales visant à assurer le respect des droits de propriété intellectuelle. Certaines de ses définitions pourraient permettre à des individus de placer sur internet des logiciels téléchargeables par des tiers dans la mesure où ils n'en tirent pas de profit commercial », explique BSA.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Symbian reste le premier système d'exploitation pour smartphones
Réalisez vos premiers panoramas avec Clubic
Soupçon de machisme dans le capital risque européen
[Vidéo] Fanny Bouton présente sa soirée pour geeks : Fanny's Party
Capgemini se dote d'un pôle décisonnel (BI)
Mises à jour : Skype (Mac), Winamp, Yamipod, IE7Pro
Brevets : Alcatel-Lucent veut faire payer Microsoft
Flight Simulator X Service Pack 1 disponible
TomTom ne proposera plus de cartes numériques Navteq dans le One
PC portable, consommation, Vista : Microsoft répond
Haut de page