Discussions clients et environnements réseaux

06 juillet 2000 à 14h13
0
Le CERT Coordination Center (Centre de coordination CERT) a récemment publié une alerte (http://www.cert.org/incident_notes/IN-2000-08.html) au sujet de la menace posée par les discussions clients en environnements réseaux, suite aux très nombreuses questions et rapports sur le problème.

Les applications de conversation Internet, telles que les messageries en temps réel (ICQ, AOL Instant Messenger, etc.) ou Internet Relay Chat (IRC) sont des options très séduisantes pour les utilisateurs d’Internet, parce qu’elles offrent un moyen de communication rapide, facile, peu coûteux, efficace et surtout, anonyme. Mais, d’un autre côté, elles sont également très dangereuses parce que les environnements de discussion proposent, en règle générale, des fonctions pour la transmission de fichiers, adresses URL, etc., ce qui est extrêmement risqué dans un environnement réseau.

Normalement, dans les groupes de discussions clients, la responsabilité des décisions quant à la sécurité incombe aux utilisateurs et n’est pas dictée par une politique centralisée et coercitive. Ceci entraîne une kyrielle de problèmes de sécurité qui sont très difficiles à contrôler par les administrateurs réseaux. Entre autres risques dont il faut tenir compte se trouvent :

- Les failles (points d’entrée de virus) des logiciels, y compris les innombrables dépassements de capacité des mémoires tampons ou les configurations non protégées qui donnent aux utilisateurs distants la possibilité de lancer des attaques en exécutant des codes sur le système interne. De ce fait, la configuration logicielle client devrait être impérativement contrôlée, la configuration de la sécurité activée et toutes les corrections de la sécurité mettant à jour le logiciel, installées.

- Ingénierie sociale : cette méthode d’obtenir des informations en se faisant passer pour quelqu’un d’autre présente des risques considérables pour le système ; en effet, si un attaquant expert tombe sur un utilisateur inexpérimenté, qui dernier lui révélera, sans même s’en rendre compte, des données confidentielles ou exécutera un logiciel non fiable.

- Authentification : la plupart des programmes de discussion n’ont aucun moyen d’authentifier les utilisateurs qui s’y connectent.

- Chevaux de Troie : la tendance des attaques qui impliquent des chevaux de Troie par le biais de programmes de discussion, est en hausse. S’ils sont exécutés, ces chevaux de Troie vont compromettre la sécurité des ordinateurs du réseau ou, même, organiser des distributions d’attaques vers d’autres sites Internet, sans que l’utilisateur victime n’en soit conscient.

Parmi les actions que les utilisateurs peuvent entreprendre pour protéger leurs machines des problèmes détaillées ci-dessus, la désactivation des services non essentiels devrait être la première priorité. Cette même règle est tout aussi valable pour les paramètres de configuration au réseau. En fait, il est conseillé d’enlever cette caractéristique des réseaux d’entreprise à moins que les services proposés par les programmes de discussion client ne soient absolument cruciaux à l’entreprise.
Modifié le 18/09/2018 à 11h56
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Avis Bybit (2021) : une jeune plateforme crypto qui va droit à l'essentiel
The Great Ace Attorney Chronicles aura bien droit à une sortie européenne
Vous pouvez désactiver la lecture automatique des trailers (ou des épisodes suivants) sur Netflix
Star Citizen : l'amarrage de vaisseau à vaisseau arrive dans la nouvelle alpha
The Witcher Monster Slayer : les préinscriptions ouvertes pour l'accès anticipé sur Android
ETR Awards : les meilleurs titres VR francophones vont être récompensés par les internautes
Twitch organise enfin son espace de discussion et permet de répondre par sujet
Mario Kart Tour dépasse la barre des 200 millions de dollars en 18 mois
Test Rocket Lake-S Core i7-11700K : il fait de l'ombre au Core i9, mais reste éclipsé par AMD
Outriders : People Can Fly détaille comment les inventaires disparus seront restaurés
Haut de page