Le projet bibliothèque de Google séduit l'Espagne

10 janvier 2007 à 11h30
0
00434265-photo.jpg
Google développe à l'international « le Library Project », son programme de numérisation de livres. Après avoir séduit l'Université madrilène Complutense, le spécialiste des technologies de l'information a signé un accord avec la Bibliothèque Nationale de Catalogne et quatre bibliothèques catalanes affiliées.

Dans ce cadre, Google et ses partenaires, la BNC, la bibliothèque Montserrat, le centre excursionniste de Catalogne, les bibliothèques de l'Ateneu et du Séminaire de Barcelone « numériseront des centaines de milliers d'œuvres tombées dans le domaine public », indique le groupe américain dans un communiqué daté du 10 janvier 2007. Ces oeuvres d'auteurs catalans, « de Marià Aguiló à Jacinto Verdaguer », ainsi que des oeuvres en français, italien, allemand, latin, viendront compléter les collections indexées par Google Recherche de Livres (Google Books). Le but de la société Internet et des bibliothèques est de permettre à des millions de personnes à travers le monde d'accéder aux chef-d'œuvres de la littérature espagnole, d'effectuer des recherches, de visualiser et de télécharger des textes et oeuvres historiques.

Dolors Lamarca, directrice de la Bibliothèque Nationale de Barcelone, a déclaré à ce propos : « Autrefois, seuls ceux qui pouvaient se rendre dans notre bibliothèque avaient la possibilité de consulter nos livres. Désormais, tous ceux qui s'intéressent aux très nombreux titres conservés dans nos bibliothèques pourront y avoir accès en ligne - voire simplement les découvrir par hasard lors d'une simple recherche dans Google Recherche de Livres. Ce formidable pas en avant va permettre aux lecteurs du monde entier de découvrir et d'accéder à la riche histoire de la littérature espagnole, sud-américaine et catalane. »
Après les bibliothèques des universités d'Oxford au Royaume-Uni et de Complutense à Madrid, la Bibliothèque Nationale de Barcelone est la troisième bibliothèque européenne à rejoindre « le projet bibliothèque » de Google, et la seconde de langue non anglaise. Le fait que l'espagnol soit la seconde langue la plus utilisée Outre-Atlantique aura sans doute influencé les choix stratégiques de Google. Lancé fin 2004 aux Etats-Unis, malgré les critiques de maisons d'édition et de sociétés d'auteurs, « le Library Project » de Google a obtenu le soutien des bibliothèques de prestigieuses universités anglophones : Harvard, Standford, Oxford (UK), du Michigan et de l'Université de Californie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pierre Chappaz :
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
  Gods & Heroes  en images et en vidéo
Avec son iPhone, Apple cherche à concurrencer Microsoft, Nokia et Symbian
Appel d'offres pour que les députés passent au libre
Une interface intuitive pour le Samsung L73
Portables VAIO : Sony fait sa rentrée 2007
Bourse : le lancement du iPhone réussit à Apple mais fait plonger Palm et RIM
Antidot
  Ship Simulator 2006 Addon  : les bateaux en images
Haut de page