Windows Vista : activation piratée une seconde fois

Par
Le 27 décembre 2006
 0
{PUB|
00fa000000415003-photo-windows-vista-rtm-fr-111.jpg
}Comme tout nouveau système d'exploitation, Windows Vista suscite la convoitise des pirates en tout genre. Certains emboitent le pas aux éditeurs en sécurité informatique et tentent d'en déceler les failles potentielles. D'autres choisissent de focaliser leurs efforts sur les protections contre la copie et l'activation illégale, afin de permettre la circulation de copies frauduleuses sur Internet. Pour la seconde fois, ces derniers viennent de mettre à mal la procédure d'activation de Windows Vista... jusqu'à ce que l'éditeur comble les brèches qu'ils ont employées.

Pour lutter contre l'utilisation illégale de son système, Microsoft a mis en place le dispositif suivant : si Windows Vista n'a pas été activé de façon régulière après les trente premiers jours d'installation, le système passe en mode restreint et ne permet plus d'accéder à l'ensemble des fonctionnalités. Début décembre, une première technique de contournement a été dévoilée, permettant de faire passer le délai fatidique de trente à 180 jours, en abusant le système de vérification de la licence et de l'activation (Key Management Service) au moyen d'une image VMWare.

Cette semaine, une nouvelle méthode a été portée au grand jour. Elle consiste à tromper le système au moyen d'un crack, et de quelques manipulations dans la base de registres. Ces modifications ont pour objet de bloquer sur trente jours le compte à rebours qui se charge d'égrener le temps restant avant que le système ne passe en mode restreint, faute d'activation. Elles fonctionneraient sur les différentes versions 32 bit de Windows Vista, mais seraient inefficaces sur les versions 64 bit.

Bien que les auteurs de l'article qui présente cette méthode tentent de se disculper en expliquant qu'ils n'oeuvrent qu'à des fins « éducatives ou informatives », il va de soi que contourner le dispositif d'activation de Windows Vista pour faire fonctionner une copie acquise de façon frauduleuse est illégal. Une réponse, peut-être sous forme de correctif, devrait bientôt sortir des laboratoires de Redmond.
Modifié le 18/09/2018 à 15h07

Les dernières actualités

scroll top