François Abiven, Reperes.net : "Le caractère marchand de Second Life est un élément clé de son succè

Par
Le 04 décembre 2006
 0

Fondateur de l'agence Reperes spécialisée en études marketing, François Abiven explique sa présence dans la communauté virtuelle Seconde Life

Fondateur de l'agence Reperes spécialisée en études marketing, François Abiven explique sa présence dans la communauté virtuelle Seconde Life

JB - François ABIVEN. Pourquoi avez-vous décidé d'ouvrir une agence dans Second Life ?

FA - Second Life est pour nous une véritable extension du réel qui ouvre un potentiel illimité à la créativité et un accès inédit à l'imaginaire des individus, ceci dans un environnement ou l'échange marchand et les marques ont toute légitimité. Il y a donc une population à étudier, population particulièrement stimulante car libérée des contraintes du monde physique, et des marques à accompagner, soit un territoire naturel pour un institut d'étude marketing comme Repères qui axe son développement sur l'innovation. Dans la décision de s'implanter sur SL, il y a également la volonté d'être partie prenante d'une évolution majeure de notre civilisation et le plaisir d'être pionnier et de découvrir, en travaillant, un nouvel univers. Repères Second Life est également pour nous un formidable laboratoire en terme de techniques d'études via la 3D, et de gestion de communauté au travers de notre panel de résidents. Bref , nous sommes persuadés d'être au bon endroit et ravis d'être les premiers de notre profession à s'y être implantés :-)

JB - Avez-vous participé aux premiers mondes virtuels français comme "Le Deuxième Monde" ou "Cryopolis" à la fin des années 90 ?

FA - Non. Je me souviens seulement qu'à l'annonce de l'ouverture du Deuxième Monde, j'avais ressenti que notre vie quotidienne s'approchait de plus en plus du monde décrit dans mes romans de science fiction favoris (Philip K Dick, Wiliam Gibson ...). Je dirais également qu'en ce qui me concerne, c'est surtout la dimension entrepreneuriale qui me motive et que Second Life est le premier monde "virtuel" qui offre réellement cette perspective.

JB - Êtes vous surpris de l'engouement médiatique pour ce monde virtuel en particulier ? Est-ce sa dimension marchande qui fait sa spécificité ?

FA - Incontestablement, le caractère marchand de Second Life, qui bénéficie d'une véritable monnaie et d'une véritable économie, est un élément clé de son succès. Même si les sommes en jeu restent mineures pour la plupart des résidents, c'est bien l'existence de véritables échanges valorisés qui fonde une communauté. De même c'est la valorisation financière des créations au sein de Second Life qui leur confère leur réalité. L'engouement médiatique est également en grande partie une conséquence la dimension marchande de Second Life. Les déclencheurs principaux de l'intérêt des médias sont le fait que certaines personnes gagnent leur vie sur Second Life (SL aurait même avec Ansche Chung sa première milllionnaire en US$), ainsi que l'implantation d'entreprises réputées : si 17, NIKE et TOYOTA y sont, on imagine bien que ce n'est pas pour rien ... L'information se répand ainsi qu'il existe un nouveau monde dont le caractère virtuel n'est qu'apparent. Ce phénomène médiatique devrait se poursuivre encore un peu pour évoluer très vite vers une banalisation / intégration. L'existence de SL n'étant déjà presque plus une information, seuls des évènements significatifs se déroulant au sein de SL devraient susciter l'intérêt.

JB - Certains participants de Second Life gagnent leur vie avec leur avatar. Votre agence pourrait-elle également vendre des études de marché dans cet univers ?

FA - Très clairement, notre vocation à Repères Second Life est d'être partie prenante de cet univers. Nous avons donc pour objectif de vendre, et facturer en Linden $, des études de marché aux résidents. Le type de prestations envisageables est aussi large que sur Real Life : études exploratoires, tests de concepts, de produits, de sites, études de satisfaction, image de marque ... Parallèlement, nous souhaitons aider nos marques clientes en RL à réussir leur implantation sur Second Life, les études auprès de résidents pourront alors porter sur l'imaginaire de la marque : quelle est la légitimité de la marque sur SL, comment affirmer et matérialiser au mieux ses valeurs sur SL, quelle relation pour la marque avec les résidents, comment s'intégrer harmonieusement au sein de cette communauté ...

JB - Pensez vous que le comportement des membres de Second Live diffère de celui des consommateurs habituels ?

FA - C'est une question à laquelle il est difficile de répondre aujourd'hui. La population de Second Life est en croissance constante (1.8 millions de résidents et plus de 50000 nouveaux inscrits par jour) et se transforme donc en permanence. Pour l'instant, la communauté des résidents de Second Life est particulièrement intéressante en terme de prospective : internationale, en pointe, créative, ouverte aux autres et à la nouveauté ... A terme, avec l'intégration des univers en 3 dimensions dans notre quotidien numérique, tous les internautes seront aussi des utilisateurs et consommateurs en environnement 3D.

JB - François Abiven, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top