Le Nasdaq prêt à relever son offre sur le L.S.E.

0
Le , la bourse américaine des valeurs technologiques, serait prête à relever son offre sur la bourse britannique : le London Stock Exchange

La nouvelle économie est-elle en train de prendre le dessus ? Après une première offre lundi à 2.7 milliards de livres, la présidente de Nasdaq International, la bourse américaine des valeurs technologiques, s'est dit prête à relever son offre sur la bourse britannique, le London Stock Exchange, en cas de recommandation par ses actionnaires ou d'offre concurrente.

Malgré l'intérêt d'EuroNext ou de la Deutsche Börse pour le London Stock Echange, seul le Nasdaq est présent au capital de la bourse britannique, suite au rachat de 28.75% de son capital au printemps dernier. En cas de succès de son OPA, le Nasdaq deviendrait ainsi une place de marché d'envergure mondiale, présente des deux côtés de l'atlantique, réunissant plus de 6.400 sociétés cotées avec une capitalisation boursière totale de 6.300 milliards de livres.

En attendant une éventuelle contre offre des groupes européens EuroNext et Deutsche Börse ou du puissant New-York Stock Exchange (NYSE), lui-même en discussion avec EuroNext, les marchés financiers pourront donc spéculer sur leur propre consolidation.

Dans un an, le 1er novembre 2007, entrera en vigueur la directive européenne sur les Marchés d'instruments financiers (Mifid). Sept banques d'affaire (Citigroup, Crédit suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Merrill Lynch, Morgan Stanley et UBS) ont d'ailleurs annoncé leur intention de créer "Turquoise" : leur propre plate-forme paneuropéenne d'échanges d'actions.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page